En 2019, le marché de la pub en ligne dépassera celui de la pub traditionnelle aux USA

28 février 2019 à 09h40
0
e-commerce.png
Pixabay

Pour la première fois aux États-Unis, la publicité numérique sera plus forte que la publicité traditionnelle. L'année 2019 sera le témoin de cette bascule, causée notamment par un acteur majeur en pleine croissance : Amazon.

Depuis plusieurs années maintenant, le monde numérique perturbe le monde traditionnel. Le cinéma est concurrencé par des acteurs comme Netflix, les grandes enseignes de distribution sont martyrisées par les géants du e-commerce, et les chaînes de télévision sont malmenées au détriment d'acteurs du Web, qui causent la fonte de leurs parts de marché. 2019 marquera une nouvelle bascule avec des dépenses publicitaires numériques supérieures aux dépenses publicitaires traditionnelles aux États-Unis.

Amazon remet en cause le duopole Google / Facebook

Les prévisions ont été publiées par la société new-yorkaise eMarketer, spécialisée dans les études de marché liées aux secteurs du numérique, des médias et du commerce. L'agence indique qu'aux USA, les dépenses publicitaires numériques vont augmenter de 19 % cette année pour atteindre 129,34 milliards de dollars, soit 54,2 % des dépenses totales engagées sur le sol américain. Sur ces seules dépenses numériques, le mobile en est responsable des deux tiers avec 87,06 millions de dollars pour cette année.

Si leurs revenus vont encore augmenter, les géants Google et Facebook vont voir leur part commune diminuer, une première, passant de 60 % en 2018 à 59,3 %. Le duopole est en train d'être remis en question par Amazon, qui devrait voir augmenter sa part de marché augmenter sur le marché publicitaire, en passant de 6,8 % à 8,8 % en 2019. Son activité publicitaire devrait augmenter de 50 % cette année. « Avec la suite d'annonces sponsorisées d'Amazon, les spécialistes du marketing disposent d'un accès sans précédent aux ''étagères'' où les consommateurs achètent leurs produits », précise Monica Peart, directrice des prévisions d'eMarketer.

revenus 2019.png


Le boom du numérique entraîne un effet pschitt pour les médias traditionnels

L'augmentation des dépenses publicitaires numériques a des conséquences directes sur les dépenses publicitaires traditionnelles. En 2019, celles issues de la radio baisseront de 1,8 % aux USA, celles de la télévision de 2,2 % à 70,83 milliards de dollars, celles de la presse écrite (imprimerie des magazines et des journaux) de 17,8 %, et les annuaires de 19 %. Les annonceurs se tournent désormais vers le numérique pour rechercher des gains supplémentaires.

En 2023, eMarketer prévoit que le numérique dépassera les deux tiers des dépenses totales consacrées aux médias.

0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

En réponse à des accusations de harcèlement des têtes tombent chez Ubisoft
L'administration Trump va bientôt se passer des entreprises qui utilisent des appareils Huawei
Microsoft Flight Simulator sortira le 18 août sur PC
Far Cry 6 confirmé par Ubisoft, la présentation programmée au 12 juillet
Thunderbolt 4 : 40 Gb/s ,mais Intel veut du 32 Gb/s en PCIe et la prise en charge double 4K
Free met à jour ses Freebox pour en améliorer le Wi-Fi (Révolution, Mini 4K, One, Delta et Pop)
Taxe GAFA : 1,3 milliard de dollars de frais de douane pour la France... et 6 mois pour changer la donne
Windows 10 : pour certains utilisateurs, même avec l'outil de création de média, la MàJ est impossible
Apple anticiperait une forte hausse des achats de MacBook Pro
Apple recommande de ne pas fermer votre MacBook si vous en cachez la webcam… voilà pourquoi
scroll top