En 2019, le marché de la pub en ligne dépassera celui de la pub traditionnelle aux USA

le 28 février 2019
 0
e-commerce.png
Pixabay

Pour la première fois aux États-Unis, la publicité numérique sera plus forte que la publicité traditionnelle. L'année 2019 sera le témoin de cette bascule, causée notamment par un acteur majeur en pleine croissance : Amazon.

Depuis plusieurs années maintenant, le monde numérique perturbe le monde traditionnel. Le cinéma est concurrencé par des acteurs comme Netflix, les grandes enseignes de distribution sont martyrisées par les géants du e-commerce, et les chaînes de télévision sont malmenées au détriment d'acteurs du Web, qui causent la fonte de leurs parts de marché. 2019 marquera une nouvelle bascule avec des dépenses publicitaires numériques supérieures aux dépenses publicitaires traditionnelles aux États-Unis.

Amazon remet en cause le duopole Google / Facebook


Les prévisions ont été publiées par la société new-yorkaise eMarketer, spécialisée dans les études de marché liées aux secteurs du numérique, des médias et du commerce. L'agence indique qu'aux USA, les dépenses publicitaires numériques vont augmenter de 19 % cette année pour atteindre 129,34 milliards de dollars, soit 54,2 % des dépenses totales engagées sur le sol américain. Sur ces seules dépenses numériques, le mobile en est responsable des deux tiers avec 87,06 millions de dollars pour cette année.

Si leurs revenus vont encore augmenter, les géants Google et Facebook vont voir leur part commune diminuer, une première, passant de 60 % en 2018 à 59,3 %. Le duopole est en train d'être remis en question par Amazon, qui devrait voir augmenter sa part de marché augmenter sur le marché publicitaire, en passant de 6,8 % à 8,8 % en 2019. Son activité publicitaire devrait augmenter de 50 % cette année. « Avec la suite d'annonces sponsorisées d'Amazon, les spécialistes du marketing disposent d'un accès sans précédent aux ''étagères'' où les consommateurs achètent leurs produits », précise Monica Peart, directrice des prévisions d'eMarketer.

revenus 2019.png


Le boom du numérique entraîne un effet pschitt pour les médias traditionnels


L'augmentation des dépenses publicitaires numériques a des conséquences directes sur les dépenses publicitaires traditionnelles. En 2019, celles issues de la radio baisseront de 1,8 % aux USA, celles de la télévision de 2,2 % à 70,83 milliards de dollars, celles de la presse écrite (imprimerie des magazines et des journaux) de 17,8 %, et les annuaires de 19 %. Les annonceurs se tournent désormais vers le numérique pour rechercher des gains supplémentaires.

En 2023, eMarketer prévoit que le numérique dépassera les deux tiers des dépenses totales consacrées aux médias.

Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Sophia, le robot humanoïde, parlera IA lors d'un Sommet Digital à Kigali
Samsung : une mise à jour du Galaxy S10 apporte un mode photo de nuit
La PS5 proposera
Des satellites bientôt mis en orbite pour identifier les plus gros pollueurs de la planète
Informatique quantique : où en est-on ?
Test Huawei P30 Pro : le nouveau champion de la photographie
Google Chrome : un mode Lecture pourrait bientôt être déployé
Redécouvrez l'intérieur de la cathédrale Notre-Dame grâce à la réalité virtuelle
BlackBerry Messenger (BBM) va fermer ses portes le 31 mai prochain
Salon de Shanghai - Lotus Type 130, l'hypercar qui pourrait faire renaître la marque
Google dévoile son premier assistant connecté pour la voiture : Anker Roav Bolt
Des chercheurs pensent que les voitures volantes permettront de sauver l’environnement
Les vélos électriques ont vu leurs ventes augmenter de 21% en 2018
Rage 2 ne sera pas un jeu service, mais aura droit à du contenu additionnel gratuit
Luke Wood, CEO de Beats : « Le Powerbeats Pro est le premier produit totalement conçu avec Apple »
scroll top