Une prothèse de main capable de distinguer les objets

Dimitri PAVLENKO
13 mai 2017 à 17h11
0
Des chercheurs de l'université britannique de Newcastle sont parvenus à développer une prothèse de main capable de voir les objets et de les identifier, pour optimiser leur prise en main. Une technologie à la fois révolutionnaire et bon marché.

Guidée par une intelligence artificielle, cette main intelligente est déjà capable de distinguer 500 objets de la vie courante.

La prothèse a des yeux



Les dernières avancées en matière de prothèse de main permettent déjà aux personnes amputées d'activer le membre de manière naturelle : par contraction musculaire. Mais les prothèses myoélectriques butent toujours sur un écueil : la sensibilité. Des chercheurs en biomécanique de l'université de Newcastle ont peut-être trouvé un palliatif enfin efficace : offrir la vue à la prothèse.

En surmontant une prothèse d'une simple webcam Logitech, l'équipe du Dr Kianoush Nazarpour a réalisé des progrès inédits dans la reproduction de gestes de préhension naturels. La prouesse consiste à coupler la caméra à une intelligence artificielle. Ainsi dotée du sens de la vue, ou plus exactement d'une technologie de computer vision, l'IA a appris grâce au deep learning à reconnaître 500 objets usuels. Quand l'usager approche la prothèse d'un objet, la caméra prend une photo que l'IA interprète instantanément. La main adopte alors la meilleure position pour saisir l'objet : une pince à deux doigts pour un stylo, une prise verticale pour une bouteille, etc. L'usager n'a plus qu'à contracter le muscle pour confirmer l'action.



Un système adaptable aux prothèses du marché



Avec un peu de pratique, une personne équipée de cette prothèse retrouve un usage presque normal de sa main. L'apprentissage est considérablement facilité. La main intelligente est en plus capable de s'adapter à son environnement, en apprenant à saisir de nouveaux objets.

Le système a, qui plus est, le bon goût d'être très peu cher et d'être adaptable à de nombreuses prothèses du marché. Le réseau neural de l'IA n'atteint pas encore un taux de reconnaissance de 100 %, mais la personne amputée conserve la possibilité de reprendre un contrôle manuel de sa prothèse. L'équipe de Newcastle travaille sur la prochaine étape : intégrer des capteurs de pression et de température, rapprochant les membres artificiels un peu plus des performances encore inégalées d'une main organique.




Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Une étude montre que les cyclistes
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Ecosia : le moteur de recherche plante désormais un arbre toutes les 0,8 s

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top