À cause d'un bug, un entrepreneur belge se retrouve avec un solde négatif de -100 milliards d'euros

18 novembre 2019 à 08h00
0
carte-bancaire.jpg
© Pixabay

Le chef d'entreprise comptait payer un sandwich, lorsqu'il a eu la (désagréable) surprise de découvrir un découvert insensé.

C'est ce qu'on appelle avoir une peur bleue. Et lorsque celle-ci provient directement de votre compte en banque, inutile de dire que la peur peut rapidement se transformer en panique. Frédéric d'Aspremont a connu une drôle de mésaventure, rapportée par nos confrères de La Dernière Heure. L'entrepreneur belge, pensant pouvoir acheter son met de midi un 12 novembre, a constaté que son compte en banque était déficitaire de... 100 milliards d'euros. Rien que ça !

Une mésaventure partagée sur son compte Facebook

Mardi dernier, Frédéric se retrouve entre deux rendez-vous, à l'heure du repas de midi. C'est tout naturellement qu'il se décide à acheter un sandwich histoire d'affronter le reste de la journée le ventre plein. Au moment de régler son dû, sa carte est refusée pour solde insuffisant. Surpris, et pensant qu'il n'y avait pas de problème apparent sur son compte, l'entrepreneur vérifie alors son solde en passant par son application bancaire.


Mais là, surprise, l'application de Belfius, une banque belge, lui affiche un solde négatif de 99 999 996 506,16 euros. L'homme s'est alors fendu d'un message sur son compte Facebook, indiquant : « Quand votre carte est refusée pour le sandwich de midi et que Belfius vous indique que vous êtes à presque moins 100 milliards d'euros », accompagné des hashtags « mercibelfius », « fautpasetrecardiaque » et « nosamieslesbanques. »



Un montant inexpliqué

Lorsqu'il joint sa banque, cette dernière lui explique qu'il fait sans doute face à un bug informatique, mais ne lui apporte pas plus de précisions que cela. Le patron explique avoir dû faire intervenir son avocat pour obtenir une réaction un peu plus exhaustive de la part de Belfius.


Le problème venait, en réalité, du fait que Frédéric d'Aspremont, qui exerce dans le secteur de la production de vidéos, avait un contentieux avec un concurrent. En réalité, le chef d'entreprise belge avait été attaqué en justice pour plagiat, avant d'être finalement innocenté. « Ce que je ne savais pas, c'est que les comptes en banque peuvent être figés, le temps que le verdict tombe. C'est ce qu'il s'est passé », a-t-il déclaré. Cela n'explique cependant pas pourquoi un tel montant fut affiché sur le compte de l'entrepreneur.

Source : DH.be
Modifié le 18/11/2019 à 10h19
15
11
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Tesla aurait six ans d’avance technologique sur ses principaux concurrents
Le cascadeur Mike Hughes meurt après le crash de sa fusée artisanale
L'Espagnol Renfe va bâtir le réseau TGV des États-Unis pour 6 milliards de dollars !
Comment l'Unreal Engine a permis de créer l'univers de The Mandalorian
Des ingénieurs tentent de battre le record de vitesse terrestre avec un véhicule zéro émission
Microsoft détaille les caractéristiques de sa Xbox Series X
Selon Gary Kasparov, l'intelligence artificielle fera disparaître 96% des emplois
Linky : un bug à plus de 14 000 euros pour un habitant de Quimper
Huawei présente le Mate Xs : son smartphone pliant sera disponible en mars pour 2499€
Coronavirus : la Chine surveille WeChat et Twitter pour faire taire les critiques

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top