Après Orange, ce serait au tour de Free de lancer sa banque en ligne

Mathieu Grumiaux Contributeur
03 novembre 2019 à 16h00
0
Free

L'opérateur mobile a obtenu ces dernières semaines différentes autorisations qui lui permettraient de lancer prochainement une néobanque. Le service pourrait s'appeler tout simplement « Freebank », une marque que le groupe Iliad détient depuis le milieu des années 2000.

Le groupe Iliad cherche à diversifier ses activités. Après une entrée tonitruante et réussie sur le marché du mobile, Free pourrait lancer dans les prochains mois une néobanque.

Free a désormais tous les agréments lui permettant de lancer un service bancaire

Selon les informations du site Mind Fintech, une filiale du groupe appelée Iliad 78 a obtenu, le 24 octobre dernier, auprès de l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), le droit de déployer des services d'agrégation de compte (AISP) et d'initiation de paiement (PISP).

En d'autres termes, Free peut désormais lancer une offre bancaire proposant un compte courant et un moyen de paiement à ses clients. Plus tôt en septembre, Iliad 78 a déjà obtenu un code SWIFT, un numéro d'identification internationale obligatoire pour toutes les banques, traditionnelles ou en ligne.


Le secteur des néobanques n'est pas sans difficultés pour les nouveaux entrants

Le service pourrait être appelé « Freebank ». L'opérateur mobile a déposé la marque dans les années 2000, ce qui indique que les équipes de Xavier Niel ont l'idée de se lancer sur le marché bancaire depuis très longtemps.

« Si un jour on devait se lancer dans les services bancaires on devrait être fidèle à nos valeurs : simplicité, innovation et prix attractifs, mais ce n'est pas notre priorité d'aujourd'hui », déclarait en 2017 Thomas Reynaud, Directeur général d'Iliad. Ces différentes manœuvres prouvent que Free a accéléré le développement du projet, même si aucune date de lancement n'est pour le moment évoquée.

À la fin de l'année 2017, Orange s'était lancée en premier dans le marché des néobanques avec Orange Bank, son service en ligne né du rachat de Groupama Banque quelques mois plus tôt.


Le service, après un développement plus compliqué qu'envisagé, compte aujourd'hui près de 344 000 clients, avec un objectif très ambitieux de 2 millions d'utilisateurs d'ici 2025. Mais le service affiche de très lourdes pertes dues au coût élevé d'acquisition client.

Source : Capital
Modifié le 04/11/2019 à 05h02
5 réponses
6 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Le minage de cryptomonnaies participe au réchauffement climatique
Bill Gates est de nouveau l'homme le plus riche au monde devant Jeff Bezos
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
L'iran coupe à son tour Internet pour enrayer les révoltes populaires
Votre maison côtière sera-t-elle sous l’eau chaque année en 2050/2100 ?
Alain Damasio, Ken Loach... 111 assos et intellectuels se lèvent contre Amazon
Xavier Niel se dit prêt à investir 1,4 milliard de sa fortune personnelle dans Iliad-Free
Berline électrique BMW i4 : puissance, autonomie et performances révélées
Pornhub blacklisté par PayPal, qui ne veut plus servir d’intermédiaire pour payer ses contributeurs

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top