Xavier Niel (Free) joue les trublions sur le marché du mobile irlandais

Alexandre Boero Contributeur
01 novembre 2019 à 08h25
0
Xavier Niel Keynote V7 b.png

Présent au capital de Eir, principal acteur des télécommunications irlandais, l'homme d'affaires français est à l'origine d'une nouvelle offre dans le pays, destinée à bouleverser le marché. Une spécialité.

L'opérateur de télécommunications irlandais Eir Telecom a lancé une toute nouvelle offre mobile dédiée aux jeunes, GoMo, le 15 octobre 2019. Xavier Niel, qui a la main sur l'entreprise (nous allons en reparler) et a chapeauté l'offre, semble bien décidé à chambouler le marché local, comme il avait bouleversé le marché français du mobile en lançant Free Mobile en 2012.

Eir, l'opérateur historique, veut rattraper son retard sur le mobile

En Irlande, l'offre GoMo est proposée au prix de 9,99 euros par mois, beaucoup moins élevée que les tarifs proposés par ses concurrents, Vodafone et 3 (Three). Pour ce montant, les 100 000 premiers clients de l'offre bénéficieront des appels et des SMS illimités, ainsi que de 80 Go de données. 10 Go en roaming sont également inclus dans l'offre de cet opérateur virtuel, proposée sans engagement et à vie.


Pour Eir, l'objectif est de s'offrir de nouvelles parts de marché en misant tout sur la jeunesse. S'il détient plus de 40 % de parts de marché sur le très haut débit fixe, l'opérateur plafonne autour de 17,5 % sur le secteur du mobile, secteur qui connaîtra une évolution supplémentaire dans les prochains mois grâce à la 5G, lancée la semaine dernière dans une dizaine de villes irlandaises pour le grand public. En attendant, Eir investit actuellement plus de 150 millions d'euros pour renforcer sa couverture 4G partout dans le pays, et ainsi favoriser le développement de GoMo.

Xavier Niel prend ses aises en terres celtes

Vous vous demandez sans doute comment Xavier Niel a réussi à lancer une offre défiant toute concurrence de l'autre côté de la mer celtique ? Pour comprendre, il faut remonter au 20 décembre 2017, date à laquelle le groupe Eir avait annoncé de sérieux changements dans sa gouvernance et du côté de ses investisseurs.


Ce jour-là, Iliad, la maison-mère de Free, s'était emparée de 31,6 % de l'opérateur irlandais. Dans le même temps, Xavier Niel était monté au capital de ce dernier à hauteur de 32,9 %, par l'intermédiaire de sa holding NJJ, déjà majoritaire chez les opérateurs Salt (ex-Orange) en Suisse et Monaco Telecom.

Au total, et grâce à un habile tour de passe-passe économique, Xavier Niel détient 64,5 % de Eir. Malynx LeLynx, comme dirait la pub. Mieux, Iliad détient l'équivalent d'une option d'achat qui pourrait lui permettre, en 2024, de prendre, seule, le contrôle de l'entreprise irlandaise.

Source : Fora
Modifié le 04/11/2019 à 14h16
23 réponses
13 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Fini le réseau cuivré, Orange veut passer au 100 % fibre à partir de 2023
D'après Porsche, sa Taycan électrique lui attirerait les clients de Tesla
Radars tronçons : le ministère de l'Intérieur mis en demeure par la CNIL
La Banque de France va tester une monnaie numérique nationale en 2020
Certains MacBook Pro récents s'éteignent
Depuis la démocratisation des smartphones les gens ont plus d'accident dus à leur téléphone #SansDec
Cyberharcèlement, usurpation d'identité : une Française vivant aux USA condamnée à de la prison
Grève du 5 décembre : les meilleures applications mobiles pour contourner les perturbations
L'arrivée du « premier contraceptif masculin » en 2020 ?

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top