Parse for IoT : Facebook veut sa place dans la maison connectée

26 mars 2015 à 12h19
0
A l'occasion de sa conférence F8, le réseau social Facebook a fait part de nouvelles ambitions sur de multiples domaines. Mais on ne s'attendait pas forcément à ce que la plateforme se mette à lorgner du côté des objets connectés.

Concurrencer YouTube, développer Messenger en tant que plateforme d'applications... Des ambitions presque attendues de la part du réseau social Facebook. C'était moins le cas de Parse for IoT, un kit de développement destiné à créer des applications pour les objets connectés.

En 2013, Facebook rachetait Parse, une start-up spécialisée dans le développement d'applications exploitant le cloud. Stockage de données, intégration de notifications ou encore, connexion avec les réseaux sociaux, sont autant de perspectives valorisées par Parse. L'ambition de Facebook est de dépasser le cadre strict de l'application pour toucher le secteur des objets connectés.

Tout comme Facebook souhaitait, avec Parse, faciliter la vie des développeurs d'applications smartphones et tablettes, il désire faire de même pour les objets connectés avec Parse for IoT (pour « Internet of Things », l'Internet des objets). Et le réseau social ne souhaite pas se limiter aux petits formats : la conférence F8 a été l'occasion de présenter, en guise d'exemple, une porte de garage s'ouvrant à l'aide d'une application qui n'était pas sans rappeler celle de Facebook. « A partir d'aujourd'hui, il est plus facile que jamais d'utiliser Parse pour développer des applications pour les portes de garage, les batteries intelligentes, les thermostats, les caméras de sécurité, et bien plus encore », explique le site de Parse.

03E8000007973005-photo-facebook-f8-mark-zuckerberg.jpg

Un risque pour la vie privée ?

Après le rachat d'Oculus VR en 2014, cette annonce amorce une nouvelle diversification de Facebook en dehors du cadre du Web et des usages mobiles. En fournissant deux kits de développements - l'un pour Linux, l'autre pour la plateforme open source Arduino - le réseau social espère séduire un large public de développeurs, aussi bien focalisés sur des produits à destination directe du marché, ou des bricoleurs amateurs d'expériences.

Cela ne signifie pas cependant que les développeurs connecteront obligatoirement leurs applications à Facebook, même s'ils en auront la possibilité - c'est d'ailleurs déjà le cas. Néanmoins, en proposant aux développeurs un système de stockage de données simplifié et moins coûteux que s'ils le concevaient eux-mêmes, Facebook, avec Parse, s'assure de mettre un pied concret dans l'univers de l'Internet des objets. Le tout, de façon relativement indirecte, en laissant les développeurs bénéficier de ses services, et sans imposer ouvertement sa griffe au grand public qui bénéficiera des applications.

0320000007972947-photo-facebook-porte-de-garage.jpg

Il est encore trop tôt pour savoir si Facebook a ses propres plans dans le domaine de l'Internet des objets : le réseau social compte-t-il concevoir ses propres applications ? C'est aujourd'hui un mystère. De même, aucun partenariat n'a été officialisé à l'occasion de la conférence F8. Mais une telle perspective n'est pas à exclure, en particulier quand on sait que les objets connectés brassent une quantité importante de données concernant les usages des utilisateurs - des données dont Facebook est généralement friand pour affiner son ciblage publicitaire.

L'arrivée de Facebook dans le domaine des objets connectés peut, par ailleurs, être vue comme une prolongation logique de la stratégie de la plateforme. Depuis la mise en place d'Open Graph en 2010, le système qui permet d'intégrer des éléments sociaux de Facebook partout sur le Web, l'entreprise de Mark Zuckerberg a exploré de très nombreux domaines. Après le mobile et la réalité virtuelle, la maison connectée pourrait bien être le nouveau cheval de bataille du réseau social.

A lire également :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
L'éolien a, en 2019, fourni 15% de l'électricité consommée en Europe
La centrale nucléaire de Fessenheim va être arrêtée ce samedi en vue de son démantèlement
Airbus : les USA augmentent nettement les taxes douanières sur les avions européens
La France et l'Allemagne s'associent pour travailler sur le successeur du Rafale et de l'Eurofighter
Il y a maintenant 300 satellites Starlink au-dessus de nos têtes
Uber ferme son bureau de Los Angeles, écarte des dizaines de salariés et délocalise aux Philippines
L'Arctique révèle deux millions de points chauds de méthane, selon un rapport de la NASA

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top