C'est reparti ! Hubble, réparé, reprend ses observations de l'univers

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
19 juillet 2021 à 10h15
12
Hubble_01 © NASA
Hubble, photographié lors d'une des missions des navettes américaines pour le réparer et le maintenir en ligne. Crédits : NASA

Il aura fallu un peu plus d'un mois aux équipes pour basculer en toute sécurité sur l'unité de secours qui gère les observations scientifiques. Le télescope Hubble a repris ses opérations normales ce week-end, et la NASA espère qu'il sera capable de tenir encore plusieurs années.

Avec 31 ans au compteur, c'est un sacré vétéran !

Avez-vous essayé de l'éteindre et de le rallumer ?

Plusieurs semaines de recherches ont été nécessaires avant d'identifier la panne survenue le 13 juin dernier. Mais après une analyse fine des données, les équipes ont identifié le bloc qui posait problème et empêchait l'ordinateur de gestion des instruments scientifiques sur le télescope Hubble d'enregistrer des données.

Il s'agissait du PCU, ou Power and Control Unit, composant qui se charge d'alimenter l'ordinateur et sa mémoire, qui fait partie d'un bloc plus important nommé « SI-C&DH » (Science Instrument Command and Data Handling). Le 14 juillet, les responsables ont pris la décision de basculer sur l'unité SI-C&DH de secours, dont Hubble est heureusement équipé grâce à une redondance de la plupart de ses composants. Un choix prudent, mais qui a porté ses fruits. Le 16 juillet, le télescope a passé avec succès un bilan de santé complet, qui a ouvert la voie à la reprise des observations, dès le 17 juillet.

Depuis samedi, Hubble fonctionne donc à nouveau à plein régime.

Hubble Galaxies © NASA/ESA
Et dire qu'un jour il faudra se passer de Hubble. Dur... Crédits : NASA/ESA/HST

Un potentiel encore riche

« Hubble est un télescope iconique, qui continue de nous donner les moyens d'observer le cosmos depuis trois décennies », a remarqué l'administrateur de la NASA Bill Nelson, qui a remercié ses équipes pour leur travail. L'agence américaine responsable de Hubble avec l'ESA, espère pousser la durée de vie du télescope pour quelques années encore. Car s'il est vulnérable à ce genre de pannes, tout est pensé pour économiser son potentiel que les contrôleurs de la mission estiment encore élevé. En particulier, des campagnes comparatives pourront être organisées d'ici l'année prochaine entre Hubble et le futur fleuron de l'observation spatiale, le James Webb Space Telescop (JWST)…

C'est reparti pour un tour !

Source : NASA

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
12
7
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

La structure interne de Mars révèle ses secrets grâce à la mission Insight
Tourisme spatial : l'agence américaine de l’aviation modifie les conditions requises pour être qualifié d'astronaute
Le module Nauka arrive en orbite après une odyssée de presque trois décennies
Super Heavy, le plus gros booster de SpaceX, réussit ses premiers essais moteur
Blue Origin : c'est parti, premier vol de New Shepard avec des passagers !
Suivez en direct le vol de Jeff Bezos à bord de New Shepard ce 20 juillet
Thales Alenia Space débute la construction des modules pour la station spatiale privée d'Axiom
NewSpace : la lente concrétisation des lanceurs développés par des start-up
SpaceX dévoile sa nouvelle barge de récupération de lanceurs : A Shortfall of Gravitas
Blue Origin dévoile l'identité de l'un des passagers du vol du 20 juillet... et il a 18 ans
Haut de page