Michelin et Faurecia s’associent pour créer un géant mondial de l'hydrogène

13 mars 2019 à 11h33
0
logo Symbio

Et si le champion mondial de la pile à combustible était français ? C'est en tout cas le pari que veulent relever Michelin et Faurecia en unissant leurs forces autour de la jeune pousse Symbio.

Symbio conçoit des kits de piles à hydrogène qui peuvent être intégrés dans plusieurs formats de véhicules électriques (utilitaires, van, bus, poids lourds, bateaux).

Symbio, le leader mondial de la pile à combustible ?

Créée en 2010, l'entreprise Symbio est devenue une filiale à 100 % de Michelin en février dernier. Nouvelle étape aujourd'hui : Michelin et l'équipementier automobile Faurecia ont annoncé leur volonté d'unir leurs forces. Les deux entreprises vont développer le générateur de courant à hydrogène pensé par Symbio.

Une grande alliance a ainsi été signée et permet la première opération de consolidation majeure dans le secteur de l'hydrogène. Cette alliance sonne comme une bonne idée pour éviter aux deux équipementiers - qui ont déjà investi des millions d'euros dans le domaine - de se retrouver demain en concurrence frontale.

Cette nouvelle « co-entreprise » produira et commercialisera des systèmes de piles à hydrogène pour les véhicules légers, utilitaires et les poids lourds. Ces systèmes viennent se greffer sur des véhicules électriques pour en augmenter l'autonomie.

La filière hydrogène, enjeu politique

L'accord entre Michelin et Faurecia a officiellement été validé en présence de la secrétaire d'État auprès du ministre de l'Économie et des Finances Agnès Pannier-Runacher. Ce rapprochement constitue un enjeu hautement politique, puisque l'hydrogène est un sujet qui intéresse particulièrement le gouvernement. Le plan hydrogène - voulu par l'ancien ministre Nicolas Hulot - était ambitieux et se focalisait, entre autres, sur la production d'hydrogène renouvelable. « La France est à la pointe sur cette filière, et je veux lui donner les moyens de conserver son avance au cœur d'une compétition mondiale déjà féroce car elle constitue un atout pour notre indépendance énergétique, mais également un immense gisement d'emplois », disait l'ex-ministre, en juin 2018.

Avec pour objectif de détenir 25 % d'un marché estimé à 15 milliards d'euros en 2030, Symbio est peut-être le géant du secteur de demain.

Source : Les Échos

4
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
NVIDIA en discussion avancée pour le rachat d'ARM pour au moins 32 milliards
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
scroll top