Michelin et Faurecia s’associent pour créer un géant mondial de l'hydrogène

le 13 mars 2019 à 11h33
0
logo Symbio

Et si le champion mondial de la pile à combustible était français ? C'est en tout cas le pari que veulent relever Michelin et Faurecia en unissant leurs forces autour de la jeune pousse Symbio.

Symbio conçoit des kits de piles à hydrogène qui peuvent être intégrés dans plusieurs formats de véhicules électriques (utilitaires, van, bus, poids lourds, bateaux).

Symbio, le leader mondial de la pile à combustible ?


Créée en 2010, l'entreprise Symbio est devenue une filiale à 100 % de Michelin en février dernier. Nouvelle étape aujourd'hui : Michelin et l'équipementier automobile Faurecia ont annoncé leur volonté d'unir leurs forces. Les deux entreprises vont développer le générateur de courant à hydrogène pensé par Symbio.

Une grande alliance a ainsi été signée et permet la première opération de consolidation majeure dans le secteur de l'hydrogène. Cette alliance sonne comme une bonne idée pour éviter aux deux équipementiers - qui ont déjà investi des millions d'euros dans le domaine - de se retrouver demain en concurrence frontale.

Cette nouvelle « co-entreprise » produira et commercialisera des systèmes de piles à hydrogène pour les véhicules légers, utilitaires et les poids lourds. Ces systèmes viennent se greffer sur des véhicules électriques pour en augmenter l'autonomie.

La filière hydrogène, enjeu politique


L'accord entre Michelin et Faurecia a officiellement été validé en présence de la secrétaire d'État auprès du ministre de l'Économie et des Finances Agnès Pannier-Runacher. Ce rapprochement constitue un enjeu hautement politique, puisque l'hydrogène est un sujet qui intéresse particulièrement le gouvernement. Le plan hydrogène - voulu par l'ancien ministre Nicolas Hulot - était ambitieux et se focalisait, entre autres, sur la production d'hydrogène renouvelable. « La France est à la pointe sur cette filière, et je veux lui donner les moyens de conserver son avance au cœur d'une compétition mondiale déjà féroce car elle constitue un atout pour notre indépendance énergétique, mais également un immense gisement d'emplois », disait l'ex-ministre, en juin 2018.

Avec pour objectif de détenir 25 % d'un marché estimé à 15 milliards d'euros en 2030, Symbio est peut-être le géant du secteur de demain.

Source : Les Échos

Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Samsung : 116 milliards de dollars pour prendre le pas sur Intel
Mario Kart Tour : le jeu en bêta sur smartphone dans quelques semaines
Plus de sang, plus de cadavre : la Chine étrangle un peu plus le jeu vidéo
Ordinateurs portables : Apple remporte une nouvelle fois la palme du meilleur service client
LG suspend la production de smartphones haut de gamme en Corée
🎯 French Days 2019 : les bons plans immanquables du vendredi
Anthem : en difficulté, BioWare met sa feuille de route en pause pour réparer son jeu
Brave lance la première régie publicitaire centrée sur le respect de la vie privée
Meizu lance le 16s : un smartphone ultra premium à prix cassé
Sono Sion, la voiture électrique rechargeable à l'énergie solaire, sera construite dans des usines suédoises
L'app e-santé Google Fit est disponible sur iOS
Airbnb veut produire des émissions pour inviter les voyageurs... au voyage
Démonté sur YouTube, le Huawei P30 montre son zoom périscopique
5G : Theresa May ignore les États-Unis et autorise Huawei (partiellement)
Tesla accuse une perte nette de 700 millions dans ses résultats financiers du 1er trimestre
scroll top