Convertir les algues en carburant devient viable et rentable

10 mars 2019 à 19h06
0
parc éolien mer.jpg

Une équipe de chercheurs vient de mettre au point une nouvelle méthode capable de convertir les algues en biocarburant de manière beaucoup plus viable et rentable

Les experts en biocarburant ont longtemps cherché une solution capable de transformer les algues en biocarburant de façon viable et rentable. Un biocarburant qui peut être utilisé pour les voitures, les bateaux ou pour certains réacteurs. A en croire la dernière trouvaille d'une équipe de recherches de l'Université d'Utah, cette solution semble enfin toute trouvée.

Au cœur des algues, les lipides

Les étangs, les lacs et ou encore les rivières ruissellent d'énergie, au sens propre du terme. Les micro-organismes qui y élisent domicile, aux premiers rangs desquels les algues, sont pleins de lipides, des molécules d'acide gras capables d'être utilisés comme carburant pour de puissants moteurs diesel. Ce qui en fait une forme d'énergie biomasse à la fois intéressante et problématique.

Intéressante de par sa disponibilité, problématique de par la quantité d'énergie qu'il faut pour la convertir en biocarburant. L'extraction de l'eau des algues, principalement à l'aide de purin et de poudre sèche, demande une énergie conséquente, souvent supérieure à celle offerte par le carburant.

Un « mélangeur-nettoyeur » plus rapide et plus économique

Face à cette équation déséquilibrée, des chercheurs de l'Université d'Utah ont mis au point une sorte de « mélangeur-nettoyeur » bien plus rapide et économique que les méthodes conventionnelles. En projetant des jets de solvant en même temps que des jets d'algues, les lipides « sautent » sur les jets de solvant. Economique et rapide, la machine permet au solvant qui reste d'être réutilisé encore et encore.

« On s'assure qu'il n'y a plus autant d'énergie à dépenser dans l'extraction des algues et que ça soit bien plus rapide que n'importe quelle autre technologie compétitive » assure Swomitra Mohanty, professeur assistant de cette recherche. Abondantes et bien moins émettrices de CO2 que toute autre énergie biomasse, les algues pourraient enfin occuper une place de choix dans le mix énergétique mondial si cette trouvaille était commercialisée à grande échelle.
20 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Le minage de cryptomonnaies participe au réchauffement climatique
Il faudrait 20 ans pour bâtir une ville habitable sur Mars, d'après Elon Musk
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
L'iran coupe à son tour Internet pour enrayer les révoltes populaires
L'Assemblée adopte la surveillance des réseaux sociaux par l'administration fiscale
Alain Damasio, Ken Loach... 111 assos et intellectuels se lèvent contre Amazon
The Mandalorian : que vaut le premier épisode de la série TV Star Wars ?
Pornhub blacklisté par PayPal, qui ne veut plus servir d’intermédiaire pour payer ses contributeurs
Le trou dans la couche d'ozone n'a jamais été aussi petit depuis les années 1980

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top