Fake news : WhatsApp fixe de nouvelles limites aux transferts de messages

07 avril 2020 à 17h38
0
WhatsApp

En ce début de printemps, les fausses informations fleurissent, en particulier celles liées à la pandémie de Covid-19. WhatsApp entend lutter contre l'intensification de ce fléau, en n'autorisant qu'un seul transfert pour les messages ayant déjà été partagés un grand nombre de fois.

Contrairement à sa maison-mère, Facebook, la messagerie en ligne peut pas vraiment mettre en place de système de modération. Car l'application n'a pas accès au contenu des messages envoyés par ses utilisateurs, qui sont censés être privés. Elle est donc obligée de procéder autrement pour lutter contre la désinformation.


Enrayer la propagation de fausses informations

Sa cible : les transferts de messages, sur lesquels l'entreprise va imposer de nouvelles restrictions, comme elle l'a annoncé sur son blog. Ainsi, dorénavant, lorsqu'un utilisateur recevra un message déjà transmis « un grand nombre de fois » (c'est-à-dire plus de cinq fois), il ne lui sera possible de le faire suivre qu'à une seule discussion à la fois. La filiale de Facebook précise que ces contenus peuvent être facilement repérés, au moyen d'une double flèche en guise d'indication.

Pourquoi une limite aussi stricte ? Car WhatsApp affirme avoir « constaté une hausse significative des transferts, que les utilisateurs trouvent trop nombreux, et qui peuvent contribuer à la propagation de fausses informations ». Ces derniers temps, les fake news sur le coronavirus n'en finissent effectivement plus de pleuvoir, à l'image de la théorie liant la maladie à la 5G.


Des transferts déjà limités depuis un an

Ce n'est cependant pas la première fois que WhatsApp restreint les transferts de messages. Depuis l'an dernier, la limite est fixée à cinq contacts ou groupes pour un même contenu. Une restriction qui s'applique à tous les messages, contrairement à la nouvelle mesure qui ne concerne que ceux largement diffusés, marqués d'une double flèche.

Dans son message, l'entreprise se félicite des règles mises en place depuis 2019, qui auraient « permis de réduire de 25 % les transferts de message dans le monde entier ».

Source : The Guardian
Modifié le 07/04/2020 à 21h42
8
9
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture électrique : combien coûte la recharge à domicile ? (MàJ Juillet 2020)
L’ONU tire le signal d’alarme sur la production massive de batteries de voitures électriques
Freebox Pop: retrouvez toutes les annonces présentées ce mardi !
La 5G, une technologie pour
Emmanuel Macron débarque sur... TikTok, pour féliciter les lauréats du bac 2020
Démarchage téléphonique : le parlement donne son feu vert contre les appels abusifs... ce qu'il faut retenir
Tesla : le niveau 5 d'autonomie des véhicules, le plus élevé, serait bientôt atteint, d'après Elon Musk
Tesla continue de faire dans la pseudo-disruption et commercialise désormais des shorts...
Le réalisateur de God of War en faveur d'une hausse du prix des jeux sur PS5 et Xbox Series X

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top