Compte Personnel de Formation : tout savoir sur l'appli lancée aujourd'hui par le gouvernement

22 novembre 2019 à 14h12
4
Mon compte formation
© Mon compte formation

Le ministère du Travail a donné aujourd'hui le coup d'envoi de la révolution de la formation professionnelle, en lançant... une application mobile. « Mon compte formation », également disponible sous forme de site web, a pour objectif de simplifier l'accès à la formation via le CPF, qui concerne la majorité de la population active, mais dont l'utilisation reste actuellement marginale.

Le compte personnel de formation (CPF) est un dispositif public permettant de financer la formation professionnelle. Il a succédé, en janvier 2015, au droit individuel à la formation (DIF). Son principe : en travaillant, tout salarié cumule des droits, proportionnels au nombre d'heures travaillées. Et depuis le 1er janvier 2019, le CPF n'est plus présenté sous forme de temps disponible, mais en euros. Ainsi, vous l'ignoriez peut-être, mais si vous avez déjà travaillé, vous pouvez certainement profiter d'un crédit, à dépenser pour vous former.

Simplifier un système jusqu'ici rigide et contraignant

C'est bien le problème : à l'heure actuelle, le recours au CPF est loin d'être un réflexe pour les actifs. D'après les derniers chiffres, au 1er janvier 2018, sur 25 millions de potentiels bénéficiaires, seuls 5,3 millions avaient effectivement activé leur compte. Et parmi eux, seuls 2 millions l'auraient véritablement utilisé. Manque d'intérêt des salariés ? Défaut de notoriété ? Probablement un peu des deux, mais pas seulement.

Car son utilisation ne relève pas non plus de la promenade de santé. Il faut déjà identifier un organisme de formation et lui demander un devis, que le demandeur doit ensuite transmettre à un « opérateur de compétences » (OPCO), qui peut alors prendre jusqu'à un mois et demi pour fournir une réponse. Même les plus motivés peuvent se trouver découragés devant un tel parcours.


La révolution mobile du CPF

Mais ça, c'était avant. Avant aujourd'hui. D'après Muriel Pénicaud, ministre du Travail, de l'Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, qui n'hésite pas à parler de « vraie révolution » : « Il y aura un avant et un après 21 novembre 2019 ». Ce bouleversement prend la forme d'une application mobile, également disponible en site web, développée par la Caisse des dépôts et baptisée « Mon compte formation ». Son but : simplifier les démarches du CPF, de bout en bout.

Depuis leur smartphone, les utilisateurs peuvent désormais consulter leur solde et rechercher une formation, parmi les quelque 100 000 offres affichées, avec des filtres de prix, de date ou de localisation. Jusque-là, rien de très nouveau, si ce n'est que l'application propose directement des suggestions, ainsi que des « métiers qui recrutent ».

Mais le vrai changement intervient au moment de l'inscription. Désormais, la demande s'effectue en ligne, directement dans l'application, en quelques clics. Le dossier est alors envoyé à l'organisme, qui doit, de surcroît, répondre dans un délai de 2 jours ouvrés (ou 30, si l'inscription nécessite une validation de prérequis). De quoi largement raccourcir le temps d'attente. Cependant, le site précise qu'en cas d'absence de réponse durant le temps imparti, le dossier doit être considéré comme annulé. À voir si, dans la pratique, ce cas de figure apparaît souvent...


Paiement en ligne

Autre avantage de l'application « Mon compte formation » : elle propose de payer directement en utilisant le CPF. Et si votre solde n'est pas suffisant pour couvrir la totalité des frais nécessaires, vous avez la possibilité de compléter, en réglant la différence par carte bancaire.

De plus, dans la deuxième version de l'application, prévue pour avril 2020, il sera possible de mobiliser des financements complémentaires, pour éviter de puiser dans ses ressources personnelles. Ils pourront alors venir de l'employeur du demandeur, d'organismes d'aide, de Pôle Emploi, voire de collectivités locales, comme les communes ou les régions. Les montants accordés seront alors également disponibles dans l'application, toujours dans l'objectif de simplifier les démarches.

Avec ce nouvel outil, le gouvernement se veut ambitieux. Grâce à « Mon compte formation », il vise le million d'actifs formés en 2020, contre 650 000 aujourd'hui. Reste maintenant à faire connaître l'application et à convaincre les bénéficiaires de son utilité.


Si vous êtes intéressé(e), rendez-vous sur le nouveau site. Votre compte affichera alors votre crédit disponible, dont une partie peut être issue du précédent dispositif, le DIF. Attention : cette dernière somme n'est mobilisable que jusqu'au 31 décembre 2020 ! Si vous voulez vous former, il vaut donc mieux ne pas tarder à explorer le catalogue de la plateforme. En revanche, on préfère vous prévenir, pour vous faire gagner du temps : aucune formation n'est proposée pour apprendre à changer le plomb en or (ou la viande de chèvre en eau douce).

Edit 22/11/2019 à 14h11 : Depuis l'ordonnance du 21 août 2019 de la loi Avenir professionnel, les droits acquis au titre du DIF ne comportent en réalité plus de date limite. Il est donc possible de s'en servir, même après le 31 décembre 2020. (Merci à Lilou8391 pour la précision)

Source : L'Express
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
4
5
thunderboy
J’avais voulu faire une formation pour perfectionner mon anglais.<br /> Hélas, j’ai fini par renoncer face à la complexité du dispositif !<br /> Une multitude de sites et d’organismes qui vous renvoient chacun l’un vers l’autre, et au final, on fini par abandonner…
Lilou8391
Il y a une erreur concernant les droits cumulés (anciennement le DIF) qui sont mobilisables jusqu’au 31/12/2020. C’etait le cas jusqu’en août mais une ordonnance à annulé cette date limite et ils sont donc utilisables sans limite de temps à condition d’avoir renseigner le montant de ses droits sur le site moncompteactivité.gouv. (source https://www.legisocial.fr/actualites-sociales/3360-nouvelles-precisions-compte-personnel-formation-cpf.html).<br /> Personnellement je viens d’utiliser tout mes droits car je suis en pleine reconversion via un cpf de transition professionnelle. Le Fongecif IDF me finance pour le restant du prix de ma formation.<br /> Cette application pourrait être bien s’il y a assez de communication dessus mais les 2 jours de délai pour que l’organisme de formation donne sa réponse me paraît très cours et donc pas réalisable… J’ai peur que ça ne rende cette application inutilisable.
lejeferson
merci pour l’info de la validité du DIF <br /> je n’ai donc pas à trop me presser
keyplus
ca va faire exploser les organismes de formation bidon<br /> on avait deja l afpa comme truc bidon pas la peine d’en rajouter
Koin-Koin
Personnellement j’ai pu constater que le plus grand frein a son usage est la mauvaise volonté de certains département des ressources humaines des entreprises qui ne veulent pas se fouler (« ha mais oui, mais non, on n’a pas ça au catalogue », « ha on voudrait bien mais il faut 10 personnes », « alors pour la formation excel pour les nuls ou anglais niveau maternelle on , pour le reste on ne sait pas faire » …) ou alors qui veulent forcer les salariés à l’utiliser en substitution du budget formation normal (« alors cette année je vais faire former toute mon équipe à ITIL. Tiens, rempli ton formulaire de demande de CPF »).<br /> Maintenant, ça ne veut pas dire que les changements apportés par le gouvernement ne soient pas pertinents.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Google accusée de mentir de façon éhontée à propos de la qualité de Stadia
Une manette de Google Stadia démontée, c'est comment ?
Spotify gratuit débarque sur Alexa
Google fait évoluer ses règles concernant les publicités politiques (dans le bon sens)
Blackstone dévoile HyperTek, une puissante moto électrique au design intrigant
Une option cachée dans One UI indique que les Galaxy S11 pourraient être dotés d'un écran 120 Hz
Forfait mobile : Sosh relance son forfait 50 Go à 11,99€ par mois !
ASUS va utiliser l’IA pour annuler
Gigabyte dévoile une RTX 2080 Super watercoolée
Le smartphone pliable en trois de Xiaomi aurait, selon un brevet, un quadruple module photo
Haut de page