L’assureur auto qui casse les prix en testant la conduite des automobilistes via une app

11 septembre 2019 à 19h21
1
Root Insurance assurance auto
© Root Insurance

Root Insurance, start-up américaine, entend révolutionner l'univers de l'assurance auto aux États-Unis. Pour cela, elle s'appuie sur une application (auto)mobile capable de surveiller le comportement des automobilistes, durant une phase de test. Et la croissance de l'entreprise est fulgurante.

De nombreux conducteurs se plaignent du prix de leur assurance auto, l'estimant souvent trop élevé. Face à ce constat, Root Insurance, entreprise basée à Columbus (États-Unis), a créé un nouveau modèle, promettant de faire diminuer les primes payées par les usagers.

Une assurance moins chère réservée aux « bons conducteurs »

Le principe repose principalement sur une phase de test, qui dure entre deux et trois semaines. Pendant cette période, à chaque trajet, le conducteur doit emmener avec lui son smartphone, sur lequel l'application Root Insurance a été préalablement installée. Celle-ci, grâce aux capteurs de mouvement du téléphone, va alors analyser la conduite de l'utilisateur, et ce, via des algorithmes d'intelligence artificielle.


Le but de la manœuvre : rendre l'assurance auto plus juste, et surtout faire en sorte que « les bons conducteurs ne paient jamais pour la mauvaise conduite des autres ». À cet effet, les utilisateurs identifiés comme « mauvais conducteurs » à l'issue du test se voient tout simplement rejetés par Root Insurance. Ce qui permet à l'entreprise d'offrir des prix plus bas à ceux qu'elle aura jugés plus sûrs. La start-up promet ainsi des économies pouvant aller jusqu'à -50 %, par rapport à un contrat classique.

Root Insurance accélère

Cette nouvelle approche de l'assurance auto semble avoir convaincu les investisseurs. En effet, cette semaine, la (grosse) start-up a annoncé avoir levé 350 millions de dollars (environ 318 millions d'euros). Cette nouvelle augmentation de capital a permis à Root Insurance d'atteindre une valorisation de 3,65 milliards de dollars, ce qui en fait donc une (grosse) licorne.


L'entreprise, déjà présente dans 29 États américains, compte profiter de ces nouveaux fonds pour conquérir l'ensemble du pays. Et pour soutenir la croissance de ses ventes, qui s'élevait à... 824 % au premier semestre 2019, sur un an.

Source : TechCrunch
Modifié le 12/09/2019 à 12h09
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
1
2
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Polaroid Lab veut transformer vos photos numériques en véritables polaroids
Volkswagen prévoit une seconde vie pour les batteries usagées de ses voitures électriques
Un mode Battle Royale débarque dans Civilization VI (si, si !)
Nintendo Switch : la mise à jour 9.0 est disponible avec des fonctionnalités inédites à la clé
Project Resistance, le prochain Resident Evil, dévoile sa première bande annonce
L'éditeur Kaspersky travaille sur un détecteur de triche destiné à l'e-sport
Des contrôles inclinables pour une prochaine Switch ? Nintendo y travaille...
Le torchon brûle entre Orange et l'Arcep : quand l'un accuse, l'autre menace
🔥 Machine Expresso avec broyeur Philips à 199€ au lieu de 399€
Le Royaume-Uni veut bannir les montres connectées aux examens pour éviter la triche
Haut de page