Viv, l'impressionnant assistant personnel des créateurs de Siri

10 mai 2016 à 07h37
0
Alors que tous les grands noms du Net misent sur le développement d'agents conversationnels intelligents, les deux fondateurs de l'assistant Siri reviennent sur le devant de la scène avec la présentation de leur nouveau projet, Viv. Dévoilé lundi dans le cadre de la conférence Techcrunch Disrupt, Viv se montre capable d'interpréter correctement des requêtes formulées en langage naturel et se présente comme une interface entre l'utilisateur et différents services en ligne.

Présenté sous la forme d'une application iPhone, Viv repose sur une intelligence artificielle qui se charge de décomposer la phrase prononcée par l'utilisateur de façon à en identifier les différents éléments : éléments de temporalité, point d'intérêt, nature de la requête, pour ensuite déclencher l'action attendue. Le processus n'est censé prendre qu'une dizaine de millisecondes et permet de décoder finement des instructions formulées en valeur relative plutôt qu'en valeur absolue. Sur scène, Dag Kittlaus a par exemple montré comment Viv savait interpréter avec succès des questions telles que « pleuvait-il à Seattle il y a trois jeudis de ça ? » ou « fera-t-il plus de 70 degrés (F) après-demain après 17 heures près du Golden Gate ? ».

Viv devrait toutefois aller plus loin que ces requêtes qui s'apparentent à de simples recherches en ligne, en établissant des ponts avec des services en ligne par l'intermédiaire d'interfaces de programmation (API). On pourrait ainsi transférer de l'argent à un proche via une simple phrase (« envoie 20 euros à Romain »), demander une voiture (« commande moi un Uber pour dans dix minutes ») réserver un hôtel ou faire envoyer des fleurs à Maman sans toucher son écran.

0190000008437470-photo-assistant-vocal-viv-pr-sent-techcrunch-disrupt.jpg

Cette approche ouverte constitue finalement d'un retour aux fondamentaux pour Dag Kittlaus et Adam Cheyer qui, en 2010, ont vendu Siri à Apple. A l'époque, ils envisageaient en effet leur assistant vocal comme une plateforme adossée à des services tiers, avec un modèle économique reposant sur une mécanique de commission sur les transactions. Avec Viv, ils filent la logique un cran plus loin, en promettant de conférer cette intelligence « parlée » à tout objet inanimé, que ce soit via une application (comme sur un téléphone) ou via une intégration native au système d'exploitation.

Ils auront cependant fort à faire pour s'imposer puisqu'en face, de nombreux concurrents s'agitent, à commencer par d'autres start-up spécialisées comme Hound ou les Français (installés à San Francisco) de xBrain qui eux, s'intéressent plus spécifiquement au monde automobile.


Enfin, difficile bien sûr d'ignorer les projets des géants de l'informatique : Facebook (via Messenger), Amazon (Alexa), Microsoft (Cortana), Google (Now) et Apple (Siri) planchent également sur le sujet, avec une force de frappe nettement supérieure pour ce qui est de faire grossir le parc d'utilisateurs et de très importantes ressources humaines et techniques pour le développement des algorithmes qui sous-tendent l'IA. Les créateurs de Viv estiment cependant que la relative neutralité liée à leur statut de firme indépendante et la qualité intrinsèque de leur outil leur conféreront un atout de poids lorsqu'il s'agira d'aller démarcher des partenaires.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
L'éolien a, en 2019, fourni 15% de l'électricité consommée en Europe
Airbus : les USA augmentent nettement les taxes douanières sur les avions européens
Il y a maintenant 300 satellites Starlink au-dessus de nos têtes
L'Arctique révèle deux millions de points chauds de méthane, selon un rapport de la NASA
Bugatti dévoile un concept d'hypercar dément, conçu par un étudiant en design
Jeff Bezos lance un fonds de 10 milliards de dollars pour lutter contre le dérèglement climatique
JerryRig met le Samsung Galaxy Z Flip à l'épreuve (et ça fait mal)

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top