Vous devriez désinstallez d'urgence cette fausse application ChatGPT qui veut vous arnaquer !

10 janvier 2023 à 12h10
6
ChatGPT © Les Echos
© Les Échos

Une application mobile se fait passer pour le célèbre chatbot et propose un abonnement payant contre la promesse d'accéder à des fonctionnalités premium.

ChatGPT éblouit la planète tech, et au-delà, depuis plusieurs semaines grâce à ses résultats d'une grande pertinence, quelle que soit la question posée.

Un outil surpuissant qui intéresse le monde entier… ainsi que les escrocs

L'outil développé par OpenAI est tellement performant que l'on apprenait récemment que Microsoft songe à l'intégrer à ses logiciels Office. Cette nouvelle technologie pose également des questions, notamment pour les plus jeunes qui pourraient s'en servir pour réaliser leurs devoirs. À grands pouvoirs, grande responsabilité, et OpenAI a déjà annoncé travailler à inclure un système de signature numérique pour éviter la triche et dénicher la production de la machine face à celle d'un être humain.

Le système d'intelligence artificielle d'OpenAI peut être testé gratuitement sur le Web par n'importe qui, avec une seule inscription sur le site de l'entreprise. Pourtant, de petits malins essaient de se faire un peu d'argent sur le dos du service.

C'est le cas de l'application ChatGPT Chat GPT AI With GPT-3, un logiciel qui se fait passer pour l'outil officiel, mais qui n'est rien d'autre qu'une arnaque à l'abonnement.

Une application qui arnaque les utilisateurs, avec la bénédiction d'Apple

Lorsque vous installez le logiciel, il vous est immédiatement demandé de souscrire un abonnement, mensuel ou annuel, pour éliminer les publicités ou encore débloquer les limites de temps imposées par la version gratuite.

Après quelques essais, il est facile de se rendre compte que les résultats de recherche sont mauvais, et très loin de ce que propose aujourd'hui ChatGPT. Ses développeurs, répondant au nom très étrange de « Social Media Apps & Game Sports health Run Hiking Runing fitness tracking », n'ont évidemment rien à voir avec OpenAI.

L'application est pourtant la seconde dans la catégorie « Productivité » sur l'App Store d'Apple. Les commentaires pleuvent pour dénoncer ce qui est une arnaque en bonne et due forme, et prévenir les utilisateurs intéressés de fuir ce logiciel.

Cette histoire, somme toute banale, pose une nouvelle fois la question de la validation des logiciels chez Apple. L'application est passée par plusieurs processus de vérification, et il semble que personne chez la Pomme n'ait trouvé à redire sur son contenu, ou sur l'usurpation de la marque ChatGPT.

En attendant que cette histoire fasse éventuellement réagir Apple et la décide à retirer le logiciel, nous vous invitons de notre côté à ne pas télécharger ce logiciel, ou d'autres copies, et de garder à l'idée que le site web de ChatGPT reste la seule manière aujourd'hui de tester le service via un navigateur.

Source : MacRumors

ChatGPT
  • Chat dans différentes langues, dont le français
  • Compréhension contextuelle

ChatGPT est un agent conversationnel qui s'appuie sur le modèle de langage GPT-3 pour interpréter le texte d'un humain et générer des réponses précises et intelligibles, en français comme en anglais. Toutefois, ses connaissances se limitent à tous les événements précédant l'année 2021.

ChatGPT est un agent conversationnel qui s'appuie sur le modèle de langage GPT-3 pour interpréter le texte d'un humain et générer des réponses précises et intelligibles, en français comme en anglais. Toutefois, ses connaissances se limitent à tous les événements précédant l'année 2021.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
6
7
nicgrover
Laisser un peu de temps à la pomme pour récolter ses 30% et dans quelques temps ils s’apercevront de l’arnaque…
griffondor
pour ceux qui veulent l’appli sur leur téléphone, crée simplement un raccourcis web du site en question sur votre téléphone !
toast
« Cette histoire, somme toute banale, pose une nouvelle fois la question de la validation des logiciels chez Apple. L’application est passée par plusieurs processus de vérification, et il semble que personne chez la Pomme n’ait trouvé à redire sur son contenu, ou sur l’usurpation de la marque ChatGPT. »<br /> En fait, quoi que fasse Apple, ça ne va pas. (la remarque sera sûrement valable pour Google un autre jour)<br /> S’ils avaient décidé d’interdir, il y aurait eu une levée de boucliers pour demander pour qui se prend Apple pour décider de qui doit commercialiser quoi.<br /> Ils laissent passer, ben c’est pas bien parce que c’est une arnaque.<br /> À aucun moment, dans le processus de validation d’une application, Apple demande les liens commerciaux/partenariats qu’il pourrait y avoir entre l’éditeur de l’application et des fournisseurs tiers. En quoi sont-ils supposé savoir que tel éditeur n’a pas négocié un accord avec OpenAI ?<br /> Les processus de validation d’Apple et Google, bien que très différents, on tous les deux des avantages et des inconvénients, certes, mais il faudrait arrêter de les incriminer sans cesse.
gnouman
Ce qui est surtout bizarre est que malgré le nombre d’avis négatif note reste à plus de 4 étoiles.<br /> L’AppStore un endroit protégé mais oui mais oui…<br /> (Je rêve je lis des commentaires qui défend Apple en plus…)
CarolosGaillard
En fait je me posais une question c’est quoi la différence entre chatgpt et https://botnation.ai/fr/ ?
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Un pack PlayStation 5 + God of War : Ragnarök en promo chez Amazon
Le nombre de tweets limité sur Twitter ? Est-ce un bug ou une nouvelle politique ?
Twitter : la plateforme teste les très longs posts, faut-il dire adieu au microblogging ?
Sur Android, l'IA de Google va bientôt permettre de
Ce nouvel émulateur promet tous les jeux Xbox 360 sur PC (et sur Xbox Series)
Ce SSD Samsung 870 QVO 1To chute de prix chez Amazon
SNCF : place au tout numérique, les petites bornes jaunes tirent leur révérence
Entre promotion et ODR, le chargeur à induction duo Samsung 15W est à moins de 10 €
Comment héberger votre site web à moindre coût ?
Images explicites : comment Google Images va évoluer pour protéger les plus jeunes
Haut de page