En une semaine, une campagne de phishing (en cours) a ciblé plus de 600 000 utilisateurs européens

16 octobre 2019 à 07h30
0
hacking-piratage-phishing.jpg
© Pixabay

Les attaquants, qui ciblent en grande partie la France, usurpent l'identité de services de paiement en ligne comme PayPal.

La société française Vade Secure, spécialiste de la cybersécurité et membre du Next 40, nous annonce avoir lancé une alerte portant sur une campagne de phishing d'importance, qui touche actuellement l'Europe, et notamment la France. En cours depuis le 9 octobre 2019, celle-ci a déjà ciblé 604 000 utilisateurs européens. Très exposées et encore peu sensibilisées aux risques, les TPE/PME sont les principales cibles de l'attaque.

De faibles montants réclamés, pour plus d'efficacité

Pour mener leur assaut, les hackers envoient des courriers électroniques à leurs cibles en se faisant passer pour des services de paiements en ligne comme PayPal, Stripe, Lemonway ou Wepay. Dans leurs mails, ils prétextent souvent une dernière relance avant action judiciaire, pour inciter les utilisateurs à tomber dans le piège.


Les cybercriminels jouent sur la peur dès l'objet du mail : « Dernier avis avant action judiciaire », « Votre impayé chez PayPal » ou « Facture abonnement » font partie des titres les plus efficaces.

Pour multiplier leurs chances, les hackers demandent malicieusement à leurs victimes potentielles de régler un faible montant. L'idée d'une petite somme, 45 euros par exemple, est censée convaincre l'utilisateur touché qu'il s'en sortira mieux en réglant tout de suite plutôt qu'en risquant d'éventuels frais de justice bien plus coûteux.

phishing-extrait.png
Mail type adressé aux victimes (© Vade Secure)

Vous le voyez, dans ce mail joint par Vade Secure, tout est pensé dans le courrier électronique pour engager un maximum la victime à verser l'argent tout de suite, jusqu'à citer l'article 700 du Nouveau Code de procédure civile.

Les hackers proposent plusieurs moyens de paiement, mais redirigent toujours vers PayPal

Histoire de brouiller les pistes, les attaquants proposent plusieurs modes de paiement (même si dans la forme, ces mails ne sont souvent pas parfaits, ce qu'un utilisateur peu averti ne voit, hélas, pas). Mais ils incitent tout de même au règlement direct, en ligne, rapide et surtout sans frais postaux.


phishing-extrait-paiement.png
La cible est guidée vers le service de paiement (© Vade Secure)

Pour définitivement piéger leurs proies, les hackers réclament leur paiement via PayPal, l'un des deux services qui causent le plus grand nombre de victimes de phishing au monde, avec Microsoft.

Comment ne pas tomber dans le piège du phishing ? Les trois recommandations de Vade Secure :

  • Un service de paiement en ligne ne demandera jamais de payer par Paypal.
  • Un service en ligne ne demandera jamais de payer par un moyen autre que par son propre système de facturation.
  • Testez votre vigilance sur phishing-iq-test.com.
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Réforme de l'audiovisuel : du cinéma chaque jour de la semaine sur les chaînes gratuites ?
Rachat de Maxwell : Elon Musk s'exprime enfin sur l'impact sur les batteries Tesla
Lucid Air : la berline électrique concurrente de la Model S ouvre ses précommandes en France
La Toyota Mirai propulsée à l'hydrogène, prévue en 2020, promet 650 km d'autonomie
Kaamelott : un premier teaser et une date de sortie avancée pour le film
Fnac Darty : le groupe a perdu 70 millions d'euros au T4 2019, conséquence des mouvements sociaux
Quand Microsoft configure Bing par défaut sur Chrome en installant Office 365
Cyberpunk 2077 aurait été reporté à cause... du manque de puissance des consoles
Star Wars: Knights of the Old Republic pourrait avoir droit à un remake
Lobbying : les GAFA ont cassé leur tirelire en 2019

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top