M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe

14 octobre 2019 à 19h28
0
Groupe M6
© Groupe M6

À cause d'une attaque informatique déclenchée samedi dernier, vraisemblablement un ransomware, le groupe M6 a demandé à tous ses salariés de ne pas se servir de leur ordinateur. L'entreprise se félicite néanmoins de l'absence de répercussions sur ses antennes TV et radio.

Hier soir, par le biais d'un tweet, le groupe M6 a indiqué avoir été victime « d'une attaque informatique malveillante ». Celle-ci serait intervenue à partir de samedi dernier et les employés de l'entreprise ont pu en mesurer les conséquences dès ce matin.


Des symptômes similaires à ceux d'une attaque par ransomware

Car à leur arrivée, ils ont reçu la consigne urgente de « ne pas allumer ni utiliser son PC jusqu'à nouvel ordre ». Aujourd'hui, les journalistes ont ainsi dû composer avec une connexion Internet très limitée et se résoudre à ne pas pouvoir consulter leurs propres documents. Autre incidence, au moins aussi handicapante : toutes les communications, mail et téléphone, ont été coupées.


Ces éléments laissent penser qu'il s'agit en réalité d'un ransomware, consistant à chiffrer les données et à demander une rançon contre le rétablissement de l'accès. Aux dernières nouvelles, les équipes du groupe dédiées à la sécurité informatique étaient encore en train de chercher à résoudre l'incident. Elles auraient, de plus, demandé le renfort de l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (ANSSI), ce qui peut renseigner quant à l'ampleur de l'attaque.

Pas d'incidence sur les programmes

Si les équipes en interne ont été considérablement affectées, le groupe M6 a toutefois tenu à rassurer ses téléspectateurs et auditeurs. Ses antennes, qui comprennent les chaînes de télévision M6, W9, 6ter, Paris Première et Téva, ainsi que les stations de radio RTL, RTL 2 et Fun Radio, n'ont en effet pas été touchées et ont pu diffuser leurs programmes sans encombre.

Pour le moment, on ignore tout de l'origine de la cyberattaque et des motivations de ses auteurs. M6 n'a pas donné de détails supplémentaires et l'ANSSI a refusé de s'exprimer.


Dans le doute, l'heure est à la plus grande prudence du côté des autres groupes médias. Ainsi, les employés du groupe TF1 ont, par exemple, reçu l'ordre d'éviter toute communication par mail avec leurs confrères de M6.

Source : Le Monde
Modifié le 15/10/2019 à 05h03
26
13
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Une association pointe du doigt Amazon, qui livre toujours des produits hors hygiène et alimentaire
Clubic, fête ses deux ans d'indépendance, plein d'optimisme
La nouvelle attestation de déplacement sur smartphone sera disponible le 6 avril
Apple rachète une application météo... et la ferme sur Android
Coronavirus : comment l'Iran et l'Espagne gèrent la crise d'un point de vue technologique
Renault prête 1 300 véhicules au personnel soignant, dont 300 ZOE électriques
L'administration Trump tire un trait sur les normes environnementales au motif du Covid-19
Blue Origin pousse ses employés à développer une fusée touristique malgré le coronavirus
Le coronavirus ne booste pas le e-commerce, bien au contraire, selon la FEVAD
Audi : pas de version 100 % électrique pour la berline premium A8
scroll top