Plus de 500 000 comptes ZOOM ont été vendus sur le dark web et des forums de hackers

14 avril 2020 à 11h05
1
zoom.jpg

Ce trafic de comptes ZOOM a été révélé par l'entreprise de cybersécurité Cyble.

Revendus pour presque rien, les comptes piratés exposent leurs utilisateurs au phénomène du ZOOM bombing.


Les failles de sécurité de ZOOM exploitées par des pirates

En passant de 10 à 200 millions d'utilisateurs en à peine trois mois, le service de visioconférence ZOOM est désormais sous le feu des projecteurs. Pour cause, des centaines de milliers de comptes ZOOM ont été vendus pour des sommes modestes (parfois même gratuitement) sur le dark web et sur des forums de hackers. Dans les données revendues figurent non-seulement les adresses mail et les mots de passe des utilisateurs, mais aussi les URL des conférences personnelles et les clés hôtes.

zoom accounts breach

Pour se connecter aux comptes, les pirates ont exploité des failles de sécurités de ZOOM, dont l'existence a été révélée il y a quelques jours. Ils ont ensuite compilé les identifiants dans une base de données, avant de les proposer aux communautés de hackers.

Le but de la manœuvre ? Avec ces données, les acheteurs se livrent notamment à du ZOOM bombing, une pratique qui perturbe les conférences vidéo via l'insertion d'images pornographiques, racistes et de discours haineux dans la discussion. Des attaques plus classiques comme le phishing menacent également les utilisateurs piratés.

Un trafic de données débuté le 1er avril

C'est l'entreprise de cybersécurité Cyble qui a remarqué, à partir du 1er avril, des premières transactions de comptes ZOOM sur certains forums, qui ont gagné en popularité les jours suivants auprès des communautés de hackers.

Pour identifier le trafic, la firme américaine a décidé d'acheter 530 000 identifiants ZOOM, pour la modeste somme de 0,002 $ par compte. Elle a ensuite averti les utilisateurs d'une potentielle faille de sécurité dans le service de visioconférence.

Parmi les comptes collectées, on retrouve des comptes personnels comme des comptes d'entreprises américaines (Chase, Citibank, institutions éducatives), affirme Cyble.

Comment protéger vos données et éviter d'être victime de telles attaques ? On ne le répétera jamais assez : commencez par utiliser un mot de passe par site Internet. Pour vous aider, des gestionnaires de mots de passe gratuits comme Keepass, LasPtass ou Kaspersky Password Manager génèrent et mémorisent des mots de passe uniques et sécurisés.

Sources : Bleeping Computer, Gizmodo.
Modifié le 14/04/2020 à 11h05
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
1
2
ar-s
Coquille à ma fin : LasPtass => LastPass
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Journey To The Savage Planet se dote d'un DLC
Valve annonce le Steam Game Festival Summer Edition
La SEGA Mega Drive Mini à moins de 75€, le bon plan idéal pour le confinement
Amazon reprend partiellement la livraison de biens « non essentiels »
Traçage numérique : 60% des Britanniques devraient souscrire à leur version du contact tracing
Transition énergétique : l'entreprise mère d'IKEA investit massivement dans les parcs solaires
Samsung va désactiver son assistant S-Voice le 1er juin
L'ESRB (le PEGI américain) va maintenant indiquer les jeux contenant des loot boxes
StopCovid, tracking, contact tracing : les définitions et usages potentiels du traçage numérique [VIDÉO]
Haut de page