Le hacker geohot a peur que l'humanité ne soit qu'une simulation et veut l'en libérer

18 mars 2019 à 07h35
0
Matrix

George Hotz, également connu sous le pseudonyme de geohot, a livré un discours étonnant vendredi dernier. Il a partagé son point de vue sur la condition humaine : pour lui, nous ne serions en réalité que des créatures manipulées par une intelligence supérieure. Et il entend œuvrer pour libérer l'humanité de cette simulation.

George Hotz est un hacker américain qui s'est fait connaître sous le pseudo geohot. Parmi ses principaux faits d'armes, le jailbreak de l'iPhone ou de la PS3, qui lui a valu un procès contre Sony. Mais cet événement lui a également permis d'accéder à une certaine notoriété et de travailler ensuite pour Facebook ou Google. De plus, il a lancé une start-up, Comma.ai, qui vise à rendre autonomes les voitures actuelles.

« The geohot show »

C'est sur un tout autre sujet que le hacker a fait parler de lui dernièrement. Vendredi dernier, il intervenait dans le cadre d'une conférence SXSW avec un discours intitulé « Jailbreaking the Simulation » (« jailbreaker la simulation »). Il a alors développé sa théorie selon laquelle l'humanité faisait en réalité l'objet d'une simulation avancée, observée par une créature surnaturelle supérieure ou par une intelligence artificielle ultra-développée.

Si l'idée peut sembler saugrenue, elle n'a pas été inventée par George Hotz. Appelée « hypothèse de simulation », cette théorie a été maintes fois débattue par plusieurs philosophes, dont le Suédois Nick Bostrom. Sans compter ses multiples développements au cinéma, comme dans The Truman Show ou Matrix.

Dans son discours, prononcé avec enthousiasme, geohot a également comparé la programmation à la magie, évoqué la façon dont il aimerait mourir et déploré que l'humanité allait s'apercevoir qu'elle ne possédait en fait aucun libre arbitre.

Une nouvelle église pour libérer l'humanité

Mais le pirate informatique n'entend pas abandonner l'être humain à son sort. Il souhaite le libérer de cette gigantesque simulation. Sa solution ? Créer une religion dédiée à cette cause. En effet, les entreprises ne seraient pas adaptées à cette lutte, car « il n'y a pas de véritable moyen de gagner ». En revanche, « le but de l'église serait de réaligner les efforts de la société pour sortir » de la simulation.

Quel crédit apporter à une telle idée ? Hotz dispose d'un argument de poids pour vous convaincre : « Il n'y a aucune preuve que ce n'est pas vrai. » Un constat qui peut servir à prouver une grande quantité d'affirmations...

Le hacker est-il vraiment convaincu de ce qu'il avance ? Il s'est lui-même posé la question sur scène, mettant en lumière sa propre confusion : « Est-ce que j'y crois vraiment ? Certains jours, oui. Parfois, je ne sais pas ce que je pense de quelque chose jusqu'à ce que je l'exprime à haute voix. ».

Source : The Verge

61
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture électrique : combien coûte la recharge à domicile ? (MàJ Juillet 2020)
Tesla : le niveau 5 d'autonomie des véhicules, le plus élevé, serait bientôt atteint, d'après Elon Musk
En réponse à des accusations de harcèlement des têtes tombent chez Ubisoft
L'administration Trump va bientôt se passer des entreprises qui utilisent des appareils Huawei
Démarchage téléphonique : le parlement donne son feu vert contre les appels abusifs... ce qu'il faut retenir
Bosch dévoile son vélo concept électrique et tout suspendu
L'Union européenne mise sur le développement d'un hydrogène propre
Le réalisateur de God of War en faveur d'une hausse du prix des jeux sur PS5 et Xbox Series X
Far Cry 6 confirmé par Ubisoft, la présentation programmée au 12 juillet
Après Apple, Samsung songe à ne plus fournir de chargeur avec ses smartphones
scroll top