Le hacker geohot a peur que l'humanité ne soit qu'une simulation et veut l'en libérer

Bastien Contreras Contributeur
18 mars 2019 à 07h35
0
Matrix

George Hotz, également connu sous le pseudonyme de geohot, a livré un discours étonnant vendredi dernier. Il a partagé son point de vue sur la condition humaine : pour lui, nous ne serions en réalité que des créatures manipulées par une intelligence supérieure. Et il entend œuvrer pour libérer l'humanité de cette simulation.

George Hotz est un hacker américain qui s'est fait connaître sous le pseudo geohot. Parmi ses principaux faits d'armes, le jailbreak de l'iPhone ou de la PS3, qui lui a valu un procès contre Sony. Mais cet événement lui a également permis d'accéder à une certaine notoriété et de travailler ensuite pour Facebook ou Google. De plus, il a lancé une start-up, Comma.ai, qui vise à rendre autonomes les voitures actuelles.

« The geohot show »

C'est sur un tout autre sujet que le hacker a fait parler de lui dernièrement. Vendredi dernier, il intervenait dans le cadre d'une conférence SXSW avec un discours intitulé « Jailbreaking the Simulation » (« jailbreaker la simulation »). Il a alors développé sa théorie selon laquelle l'humanité faisait en réalité l'objet d'une simulation avancée, observée par une créature surnaturelle supérieure ou par une intelligence artificielle ultra-développée.

Si l'idée peut sembler saugrenue, elle n'a pas été inventée par George Hotz. Appelée « hypothèse de simulation », cette théorie a été maintes fois débattue par plusieurs philosophes, dont le Suédois Nick Bostrom. Sans compter ses multiples développements au cinéma, comme dans The Truman Show ou Matrix.

Dans son discours, prononcé avec enthousiasme, geohot a également comparé la programmation à la magie, évoqué la façon dont il aimerait mourir et déploré que l'humanité allait s'apercevoir qu'elle ne possédait en fait aucun libre arbitre.

Une nouvelle église pour libérer l'humanité

Mais le pirate informatique n'entend pas abandonner l'être humain à son sort. Il souhaite le libérer de cette gigantesque simulation. Sa solution ? Créer une religion dédiée à cette cause. En effet, les entreprises ne seraient pas adaptées à cette lutte, car « il n'y a pas de véritable moyen de gagner ». En revanche, « le but de l'église serait de réaligner les efforts de la société pour sortir » de la simulation.

Quel crédit apporter à une telle idée ? Hotz dispose d'un argument de poids pour vous convaincre : « Il n'y a aucune preuve que ce n'est pas vrai. » Un constat qui peut servir à prouver une grande quantité d'affirmations...

Le hacker est-il vraiment convaincu de ce qu'il avance ? Il s'est lui-même posé la question sur scène, mettant en lumière sa propre confusion : « Est-ce que j'y crois vraiment ? Certains jours, oui. Parfois, je ne sais pas ce que je pense de quelque chose jusqu'à ce que je l'exprime à haute voix. ».

Source : The Verge

61 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
Blocage du porno au Royaume-Uni : c'est la débandade
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Lime officialise le retrait de sa flotte de trottinettes électriques à Marseille
L'armée américaine n'utilisera plus d'antiques disquettes pour coordonner ses frappes nucléaires
Tesla apporte des améliorations à sa Model 3 (et des hausses de prix)
Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays
Le réchauffement climatique s’est encore accentué depuis 2015
Le navigateur Brave atteint les huit millions d'utilisateurs

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top