John McAfee veut devenir président des USA en exil grâce à des « clones masqués »

23 janvier 2019 à 21h29
10
John McAfee Belize

John McAfee s'est déclaré candidat à l'élection présidentielle américaine de 2020. Pourtant, il vit aujourd'hui sur un bateau, pour échapper à l'administration fiscale. Mais impossible n'est pas McAfee : l'excentrique homme d'affaires a trouvé une solution pour le moins particulière pour mener campagne.

Vous connaissez peut-être le nom de John McAfee pour l'antivirus qu'il a créé. Sachez que l'informaticien américain est également connu pour ses excentricités, ayant notamment attribué le titre de « pire logiciel du monde » à... McAfee. Parmi les plus récentes, sa volonté de se présenter à l'élection présidentielle de 2020 aux États-Unis, annoncée l'an dernier.

Une campagne en exil

Il semble toutefois y avoir un obstacle à cette ambition, tout du moins de prime abord. Car John McAfee est poursuivi par l'Internal Revenue Service (IRS), l'administration fiscale américaine, pour fraude. Et pour échapper à ces accusations, l'ingénieur a décidé de fuir le pays et vit désormais à bord d'un bateau, qu'il appelle le « freedom boat » (le « bateau de la liberté »).

Un exil qui marque un coup d'arrêt dans sa campagne électorale ? Pas du tout, car McAfee a plus d'un tour dans son sac.

Une armée de clones masqués

Dans une série de vidéos (virales ?) sur Twitter, il s'est mis en scène avec des proches, portant tous des lunettes de soleil, ainsi qu'un berger allemand (sans lunettes). Il a d'abord dénoncé les attaques de l'IRS, avant de détailler son plan pour « gérer sa campagne présidentielle depuis un bateau ».



McAfee prévoit de faire appel à des « clones », c'est-à-dire des milliers de volontaires portant un masque à son effigie, capables de le représenter sur le territoire américain. Une partie d'entre eux servira à répandre la bonne parole dans les lieux publics, une fois par mois. Quant aux autres, ils incarneront tout simplement le candidat pendant des événements, tels que des conférences ou des meetings. McAfee entend ainsi assurer une présence à travers ses doubles : « Je regarderai les gens grâce à une caméra, je répondrai aux questions, je serrerai des mains en demandant à mon clone de le faire et je parlerai ».

Avec un tel personnage, difficile de savoir s'il est réellement sérieux ou s'il veut nous mener en bateau.

Source : CNET

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
10
0
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Trump aurait proposé un
Samsung : un « Neuro Game Booster » pour optimiser les performances gaming de son Galaxy S10
Aurora Station : un hôtel de luxe sera mis en orbite autour de la Terre d'ici 2021
En 2020, tous les iPhone pourraient passer à l'OLED
Google, Facebook et Microsoft ont parrainé un événement niant le dérèglement climatique
Amazon lance Echo Input, pour ajouter Alexa à n'importe quelle enceinte externe
Un système de programmation pour les enfants malvoyants développé par Microsoft
IBM dépasse les estimations financières au Q4 2018, mais ses revenus continuent de chuter
Apple devrait (enfin) sortir son AirPower en 2019
Les Radeon VII d'AMD supporteront Linux le jour de leur lancement
Haut de page