Pirater les élections américaines ? Littéralement un jeu d’enfant

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
15 août 2018 à 11h50
10
vote poll piraté hack

En pleine Defcon, la plus grande conférence de hacking au monde, des enfants sont parvenus à pirater une réplique d'un site de vote en ligne, modifiant le nom des candidats et le comptage des voix.

À l'heure où les manipulations entourant l'élection de Donald Trump demeurent inquiétantes, une révélation plus étonnante encore vient d'être dévoilée par un enfant de 11 ans. Les sites Internet mis à disposition par certains États pour le vote électronique sont de véritables passoires.

90% des enfants sont parvenus à pirater le site en moins de 30 minutes

Aussi doués soient ces enfants dans leur art, la facilité déconcertante avec laquelle ils sont parvenus à déjouer les sécurités de ces sites factices reste inquiétante pour la démocratie américaine.

Sur les 39 enfants âgés de 8 à 16 ans participant à l'expérience du Voting Village de la Defcon, 35 sont parvenus à pirater le site en moins d'une demi-heure. Ce faisant, les surdoués ont pu modifier le nom des candidats en lice, et même altérer le comptage des voix.

« Ce n'est pas surprenant que ces enfants brillants aient été en mesure de pirater ces sites Internet, que nous savons vulnérables », déclare le professeur Matt Blaze de l'université de Pennsylvanie, qui a aidé à la mise en place de l'expérience. « Ce qui a été intéressant de constater, c'est la rapidité absurde à laquelle ils ont été capables de le faire », ajoute-t-il.

Des sites factices supposément plus sécurisés que les originaux

Un effet d'esbroufe, pour l'Association Nationale des Secrétaires d'État qui, dans un communiqué, discrédite l'expérience.

Selon elle, les sites mis en place par la Defcon ne sont en rien semblable à la réalité des dispositifs mobilisés lors de véritables élections.

De leur côté, les organisateurs concèdent qu'il aurait été très complexe de recréer à l'identique les sites Internet qu'utilisent effectivement les États américains. Matt Blaze répond pour sa part que certaines répliques étaient en réalité plus rigoureusement sécurisées que les originaux.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
10
0
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Twitter Lite est désormais disponible dans 21 pays supplémentaires
Huawei et ZTE bannis au sein des agences gouvernementales américaines
Un système de bonus-malus sur les produits en plastique prévu en 2019
Une étude affirme que la lumière bleue détruit les cellules rétiniennes
Xiaomi lance son premier clavier mécanique à rétroéclairage RGB
Google récupère votre localisation, même si vous refusez d’être suivi
Sans surprise : piratée, l'Amazon Alexa est un dispositif d’espionnage parfait
La bêta 7 d’iOS 12 a été retirée par Apple
Samsung envisage de fermer une usine chinoise : le coût du travail en cause
Nvidia officialise l’architecture Turing et tease une GTX 2080
Haut de page