Pirater les élections américaines ? Littéralement un jeu d’enfant

Pierre Crochart
Spécialiste smartphone & gaming
15 août 2018 à 11h50
0
vote poll piraté hack

En pleine Defcon, la plus grande conférence de hacking au monde, des enfants sont parvenus à pirater une réplique d'un site de vote en ligne, modifiant le nom des candidats et le comptage des voix.

À l'heure où les manipulations entourant l'élection de Donald Trump demeurent inquiétantes, une révélation plus étonnante encore vient d'être dévoilée par un enfant de 11 ans. Les sites Internet mis à disposition par certains États pour le vote électronique sont de véritables passoires.

90% des enfants sont parvenus à pirater le site en moins de 30 minutes

Aussi doués soient ces enfants dans leur art, la facilité déconcertante avec laquelle ils sont parvenus à déjouer les sécurités de ces sites factices reste inquiétante pour la démocratie américaine.

Sur les 39 enfants âgés de 8 à 16 ans participant à l'expérience du Voting Village de la Defcon, 35 sont parvenus à pirater le site en moins d'une demi-heure. Ce faisant, les surdoués ont pu modifier le nom des candidats en lice, et même altérer le comptage des voix.

« Ce n'est pas surprenant que ces enfants brillants aient été en mesure de pirater ces sites Internet, que nous savons vulnérables », déclare le professeur Matt Blaze de l'université de Pennsylvanie, qui a aidé à la mise en place de l'expérience. « Ce qui a été intéressant de constater, c'est la rapidité absurde à laquelle ils ont été capables de le faire », ajoute-t-il.

Des sites factices supposément plus sécurisés que les originaux

Un effet d'esbroufe, pour l'Association Nationale des Secrétaires d'État qui, dans un communiqué, discrédite l'expérience.

Selon elle, les sites mis en place par la Defcon ne sont en rien semblable à la réalité des dispositifs mobilisés lors de véritables élections.

De leur côté, les organisateurs concèdent qu'il aurait été très complexe de recréer à l'identique les sites Internet qu'utilisent effectivement les États américains. Matt Blaze répond pour sa part que certaines répliques étaient en réalité plus rigoureusement sécurisées que les originaux.

10
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La centrale nucléaire de Fessenheim va cesser définitivement ses activités cette nuit
Convention citoyenne pour le climat : Macron promet 15 milliards d'euros et des réponses
Vraiment efficace le toit solaire de Tesla ? Une famille fait le bilan après trois mois d'utilisation
Amazon : des hackers auraient réussi à contourner la double authentification
Les émissions de CO2 dues à l'automobile ont encore augmenté en 2019, la faute aux SUV
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
L’iPhone 12, livré sans chargeur ni écouteurs ?
Reddit bannit un forum pro-Trump, accusé de promouvoir la haine, Twitch suspend sa chaîne
Selon Epic Games, la PS5 est
scroll top