Microsoft met en garde l'UE contre des cyberattaques lors des élections européennes

23 février 2019 à 13h05
0
Union europeenne

À quelques semaines de l'échéance électorale continentale, Microsoft alerte l'Union européenne sur une recrudescence des cyberattaques.

Alors que les élections européennes auront lieu en mai prochain, le géant américain Microsoft a prévenu l'UE mercredi d'un lancement croissant de cyberattaques à destination de groupes de recherche politique européens. La firme de Redmond affirme avoir « récemment repéré des activités ciblant des institutions démocratiques en Europe », provenant notamment de Russie.

L'Allemagne, cible prioritaire des pirates

Microsoft indique avoir détecté toute une série d'attaques, entre septembre et décembre 2018, visant plusieurs dizaines d'employés de groupes de recherche qui se trouveraient en Allemagne, en France, en Pologne, en Belgique, en Serbie et en Roumanie.

La société américaine affirme avoir « rapidement informé chacune de ces organisations lorsque nous avons constaté qu'elles avaient été délibérément attaquées pour protéger leurs systèmes, et nous avons pris diverses mesures techniques pour protéger les clients de ces attaques », comme l'indique Tom Burt, vice-président exécutif de Microsoft en charge de la sécurité.

Fancy Bear serait à l'origine de certaines attaques

Microsoft précise par ailleurs « continuer d'enquêter sur l'origine de ces attaques ». La société pense tout de même que nombre de ces assauts sont l'œuvre « d'un groupe que nous appelons Strontium ». Le groupe cité par Microsoft est réputé pour être affilié à une agence gouvernementale russe, que l'on connaît mieux sous le nom de Fancy Bear ou APT 28, déjà cité dans des attaques visant les États-Unis avant les élections présidentielles de 2016.

Parmi les cibles des récentes attaques, on trouve le Conseil allemand des relations extérieures, l'Institut Aspen et le German Marshall Fund, qui a d'ailleurs réagi par l'intermédiaire de sa présidente, Karen Donfried : « Le risque ne concerne pas uniquement les candidats et les campagnes. Les organisations et les individus doivent être conscientes des forces malveillantes, y compris des acteurs étatiques de haut niveau, et être prêts à les exploiter dans l'espace numérique », a-t-elle affirmé.

Outre les élections européennes du mois de mai destinées à renouveler le Parlement, auront également lieu des scrutins majeurs en Ukraine, en Finlande, en Estonie et en Slovaquie.

0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Covid-19 : Twitter connaît une hausse de 900% des discours racistes contre la Chine
Coronavirus : le traçage numérique
Coup dur chez HPE : des SSD destinés aux entreprises pourraient se briquer après 40 000 heures
L'empreinte carbone issue de la consommation des Français a chuté de deux-tiers avec le confinement
Le stockage d’énergie sous forme d’hydrogène fait un bond en avant
Xiaomi lancera la très attendue Mi TV 4S 65
Des Macbook propulsés par des processeurs ARM prévus pour l'an prochain
Folding@home dépasse l'ExaFLOP pour lutter contre le Coronavirus
ESET commercialise un antivirus dédié aux terminaux Linux
Office 365 devient Microsoft 365 et fait le plein de nouveautés
scroll top