Libra : Facebook promet de se conformer aux lois, avec la Suisse en arbitre

Alexandre Boero Contributeur
16 juillet 2019 à 17h20
0
Capture d’écran 2019-07-16 à 17.37.21.png
David Marcus devant le sénat américain le 16 Juillet 2019




David Marcus, le patron du projet Libra, promet que la cryptomonnaie de Facebook ne sera pas lancée avant que tous les doutes à son sujet ne soient levés. La Suisse devrait en assurer la surveillance

Depuis l'annonce le mois dernier de l'arrivée prochaine du Libra, il est évident que la cryptomonnaie de Facebook ne fait pas consensus. De l'inquiétude et des craintes, voilà ce qu'elle suscite au sein des grandes puissances et du lobbying de la finance. Alors, de nombreux États ou régions, comme l'Europe, les États-Unis, la Chine et dernièrement le Japon, demandent des comptes à Facebook au sujet de sa monnaie virtuelle. David Marcus, patron de la filiale Calibra, qui gère le projet, s'est expliqué devant le Congrès américain, en faisant une annonce étonnante.

La surveillance du Libra confiée à la Suisse, où se trouve son siège


Avant son passage devant les élus américains, mardi et mercredi, David Marcus a souhaité publier son témoignage afin que ce dernier soit relayé dans le monde entier et puisse parvenir aux oreilles des puissants. L'ancien président de PayPal s'est dit soucieux de lancer la cryptomonnaie Libra dans de bonnes conditions. Le dirigeant indique qu'il « prendra le temps de faire les choses bien ».

S'agissant de la réglementation, Facebook a décidé de se tourner vers la Suisse et la Finma, l'autorité des marchés financiers, pour encadrer et surveiller la future cryptomonnaie du réseau social et de ses partenaires. C'est le préposé fédéral à la protection des données qui aura la charge de la gestion des données personnelles. L'Association Libra ayant son siège basé à Genève, David Marcus, américain d'origine franco-suisse, jouera donc à domicile.

Concernant les revenus de l'Association, qui est censée être un organisme à but non lucratif, le dirigeant, interrogé par le Comité sénatorial des banques mardi, a répondu vouloir éclaircir cette question avec le législateur.

Facebook n'a pas l'intention de conduire une politique monétaire


Avant le lancement prévu du Libra au premier semestre 2020, Marcus se veut donc rassurant, au nom de Facebook. « L'Association Libra n'a aucune intention de faire concurrence à des monnaies ni de mener une politique monétaire, qui est le monopole des banques centrales », a-t-il déclaré, répondant ainsi aux inquiétudes des différentes institutions, qui redoutent que la monnaie virtuelle ne perturbe la stabilité financière mondiale.

Fait cocasse, le sénateur Brown a interpellé David Marcus, au début de son audition, en lui demandant s'il était prêt à percevoir son salaire en Libra. D'abord hésitant, il a fini par se lancer : « Je le ferais, mais notre objectif n'est pas de concurrencer les services bancaires », a-t-il répondu une nouvelle fois.

Calibra dissociera ses données récoltées de Facebook


La machine Libra collectera des données en masse, et ce dans le monde entier. Alors forcément, les sénateurs américains ont fait preuve de curiosité s'agissant des liens que va entretenir Calibra avec Facebook. David Marcus garantit que les informations personnelles et financières collectées dans le cadre du Libra seront entièrement séparées de Facebook. « Pour gagner la confiance des gens, nous devrons respecter les normes les plus strictes en matière de confidentialité », assure le dirigeant.

Sur le plan sécuritaire, Calibra s'engage, en cas de vol de Libra, à protéger et à rembourser le consommateur, comme l'a aussi confirmé Marcus mardi. En ce sens, le chef du projet Libra promet une sécurisation des services, avec l'obligation, pour toute personne qui ouvre un portefeuille Libra, de télécharger un identifiant délivré par le gouvernement, qui renforcera aussi la lutte contre le blanchiment d'argent.

Source : Sénat US
Modifié le 16/07/2019 à 17h46
1 réponses
2 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
A peine lancée aux USA, Apple annonce que sa Card serait sensible au jean et au cuir
Un chercheur français a trouvé une faille critique dans le système de vote russe
Xiaomi Mi Mix 4 : un monstre de puissance doté d'un capteur photo 108 mégapixels
Surprise : les GAFA jugent la taxe GAFA
Drako GTE : la nouvelle hypercar électrique aux 1200 chevaux a été dévoilée
Le site des impôts affecté par le piratage de 2000 boîtes mails

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top