Libra : ce qu'il faut savoir sur la cryptomonnaie annoncée de Facebook

Mathieu Grumiaux Contributeur
18 juin 2019 à 18h01
Calibra

Après des mois de rumeurs, Facebook a annoncé la naissance de sa cryptomonnaie. Libra sera utilisable à travers de nombreux services, et Facebook proposera en parallèle une application servant de portefeuille numérique pour gérer ses fonds et transférer de l'argent.

Facebook a officialisé ce mardi 18 juin la création de sa propre cryptomonnaie baptisée Libra. Celle-ci sera encadrée par l'association Libra, dont le réseau social fait partie, à part égale avec de nombreuses autres sociétés comme MasterCard, Visa, PayPal mais aussi Spotify, Uber ou encore le groupe français Iliad.

Libra Partenaires
La liste des membres de l'association Libra © Facebook

S'adresser aux milliards de personnes ne disposant pas d'un compte bancaire


Avec cette nouvelle devise, le réseau social souhaite bousculer le monde de la banque et proposer une solution simple à un problème majeur qui touche une grande partie de la population mondiale.

Dans son communiqué de lancement, Facebook explique qu'un adulte sur deux dans le monde n'a pas accès aux services d'une banque traditionnelle, tout comme 70% des entreprises présentes dans des pays en voie de développement.

Les frais de transaction récupérés par les établissements bancaires sont également dans le viseur du réseau social, qui veut les réduire grâce à sa solution de paiement.

Le but de Facebook est, au final, de démocratiser la technologie de la blockchain - qui existe depuis une dizaine d'années, mais qui reste encore obscure aux yeux du grand public - avec une solution complète et accessible à l'ensemble de la population reliée à Internet par son smartphone.


Calibra, une filiale de Facebook dédiée au paiement


Facebook annonce en parallèle la création de Calibra. Cette filiale s'occupera de toutes les activités de la société gravitant autour du paiement en ligne.

Calibra sera également le nom d'une application mobile, qui agira en tant que portefeuille numérique. Il sera possible, en quelques secondes, de transférer de l'argent à ses contacts partout dans le monde, directement sur leur compte.

Il sera également possible d'y acheter des Libra, dont on ne connait pas encore le taux de change. Les frais seront très bas dans le cadre de transactions avec des commerçants, même si là encore Facebook n'a donné aucun détail supplémentaire quant aux taux appliqués, et gratuits pour les échanges entre particuliers.

Pour éviter les remous qu'a connu le cours du bitcoin il y a quelques mois tout juste, l'association Libra sera adossée à un ensemble d'actifs financiers stables et garantira une faible volatilité de la cryptomonnaie.

Les transactions et les informations bancaires seront conservées dans la blockchain, un ensemble de serveurs appelés aussi « nœuds », fonctionnant en continu et formant un réseau qui permet d'utiliser Libra au quotidien, de manière sécurisée.

Messenger Libra
Il sera possible d'envoyer des Libra directement depuis les messageries Messenger et WhatsApp © Facebook

Une intégration poussée dans les services Facebook


En plus de l'application Calibra, Facebook va permettre aux plus de deux milliards d'utilisateurs de Messenger et de WhatsApp de pouvoir régler leurs différentes transactions en Libra depuis l'interface des messageries.

Les équipes de Mark Zuckerberg espèrent qu'à terme, de nombreuses entreprises tierces accepteront le Libra comme moyen de paiement, et l'on peut d'ores et déjà imaginer régler un abonnement ou une facture directement depuis l'application, sans passer par les services de son établissement bancaire.

Bien consciente de son image très écornée en matière de protection des données personnelles, Facebook assure que les informations financières seront indépendantes de celles partagées sur les différents produits de l'entreprise. Les données enregistrées sur Calibra ne seront pas non plus utilisées par les annonceurs pour proposer de la publicité ciblée.

Lancement prévu au premier semestre 2020


L'association Libra va désormais procéder à une levée de fonds afin de lancer l'écosystème, et continue à démarcher d'autres entités partenaires pour accélérer son développement. Une première version du code de la blockchain associée va être rendue publique dès aujourd'hui, à des fins de contrôle et d'amélioration.

Facebook souhaite lancer mondialement sa cryptomonnaie dans le courant du premier semestre 2020. Si le Libra coexistera avec les dizaines autres cryptomonnaies déjà disponibles, le réseau social pense avoir une carte à jouer grâce à sa base considérable d'utilisateurs et la facilité d'accès à ses services.
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion
Sélection Clubic VPN 2019

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
Renault Clio 5 hybride : tout ce que l’on sait de la future citadine au losange
DeepNude : les copies de l'app aussi se font bannir de Github
Voiture autonome : PSA franchit une étape supplémentaire dans la conduite
Windows 10 bientôt libéré de tout mot de passe ? C'est l'objectif de Microsoft
La gamme Intel
Contre-nature ou nécessité absolue ? Un ventirad pour Raspberry Pi fait son apparition
La NASA détecte un trou noir très inhabituel qui vient contredire nos théories sur l’univers
La taxe GAFA tout juste adoptée ne plait pas du tout à Trump
La Russie veut armer ses mini-drones de terrain... et ça ne fait pas vraiment rêver
scroll top