Comment fonctionnent le Bitcoin et la blockchain ?

15 février 2018 à 16h55
0
Pour commencer, faisons le distingo entre les deux concepts : la blockchain (littéralement « chaîne de blocs ») est une technologie permettant de stocker des informations de manière décentralisée et sécurisée. Concrètement, il s'agit d'une base de données mathématiquement vérifiée par chacun des nœuds qui la compose.

Le Bitcoin est une utilisation de cette technologie. C'est un système permettant aux nœuds d'une blockchain de s'échanger des unités de compte de manière sécurisée et infalsifiable.

Précisons d'ailleurs que le terme « Bitcoin » avec une majuscule désigne le système de paiement décentralisé tandis que le terme « bitcoin » sans la majuscule désigne l'unité de compte ayant pour sigle « BTC ». Ainsi, on dira « J'ai acheté un bitcoin » et « Le Bitcoin est un concept original ».

Blockchain workflow


Comment fonctionne la blockchain ?

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, le principe est simple : imaginez des cubes posés les uns à côté des autres et reliés par une petite corde. Le cube le plus à gauche est le « genesis block », le tout premier de la blockchain. Il est relié à un autre bloc à sa droite par une équation mathématique dont la solution est contenue dans cet autre bloc, cette solution permet de relier ces deux blocs l'un à l'autre de manière infalsifiable. En plus de cette solution, le nouveau bloc contient également un nouveau problème mathématique dont la solution trouvée permettra de créer le bloc suivant.

phpRn0jOB


Lorsque l'on dit que l'on « mine » des bitcoins, on tente en fait de résoudre le problème permettant de générer un nouveau bloc. En effet, la création d'un nouveau bloc génère de nouveaux bitcoins qui sont donnés à la personne (ou plutôt au nœud) qui a découvert ce bloc.

Pour que ce mode de fonctionnement soit valide, il faut que la réponse soit en même temps très difficile à trouver et facile à vérifier. De cette manière, dès qu'un nœud annonce la résolution d'un problème, l'ensemble du réseau va pouvoir vérifier rapidement celle-ci et valider la création d'un nouveau bloc.

Comment fonctionne le Bitcoin ?

Chaque nouveau bloc créé génère un certain nombre de bitcoins. Initialement 50 bitcoins par bloc, ce montant diminue régulièrement. Aujourd'hui ce sont 12,5 bitcoins qui sont créés à chaque fois.

La partie transactions est simple elle aussi : chaque bitcoin est attaché à une paire de clés, l'une publique et l'autre privée. Lorsque le possesseur d'un bitcoin décide de l'envoyer à quelqu'un d'autre, il va diffuser une information sur le réseau disant que son bitcoin (dont sa propriété est prouvée mathématiquement) doit désormais être considéré comme rattaché à une autre adresse. Le réseau va vérifier que l'ordre donné émane bien du vrai propriétaire de ce bitcoin et va inscrire cette transaction dans le dernier bloc connu. Une fois confirmée par plusieurs nœuds, la transaction est irréversible.

phpIYAQzI


Grâce à une vérification constante de tous les nœuds du réseau, chaque bitcoin est transféré d'une adresse à l'autre en toute sécurité puisque le tiers de confiance n'est plus une seule entité (comme dans le cas d'une transaction en carte bancaire, où le tiers de confiance est votre banque), mais par des milliers, voire des dizaines ou centaines de milliers qui vérifient chaque transaction à l'aide d'un algorithme unique et propre au code source de la blockchain.

Pour approfondir le sujet :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Covid-19 : Twitter connaît une hausse de 900% des discours racistes contre la Chine
Coronavirus : le traçage numérique
L'empreinte carbone issue de la consommation des Français a chuté de deux-tiers avec le confinement
Coup dur chez HPE : des SSD destinés aux entreprises pourraient se briquer après 40 000 heures
Le stockage d’énergie sous forme d’hydrogène fait un bond en avant
Xiaomi lancera la très attendue Mi TV 4S 65
Des Macbook propulsés par des processeurs ARM prévus pour l'an prochain
Folding@home dépasse l'ExaFLOP pour lutter contre le Coronavirus
Office 365 devient Microsoft 365 et fait le plein de nouveautés
Renault prête 1 300 véhicules au personnel soignant, dont 300 ZOE électriques
scroll top