Alexa : Amazon reconnaît conserver les transcriptions textuelles des enregistrements vocaux

04 juillet 2019 à 13h17
0
amazon alexa echo.jpg

Le sénateur américain Christopher Coons avait demandé à Amazon, en mai dernier, de fournir des détails sur la vie des enregistrements vocaux captés par les enceintes intelligentes.

Parfois, il suffit de demander... En mai dernier, Chris Coons, sénateur démocrate et membre du Comité judiciaire de la chambre haute du Congrès américain, a adressé une missive à Amazon. Il y réclamait des informations supplémentaires quant au sort réservé à la confidentialité et à la sécurité des données recueillies par les enceintes intelligentes équipées de l'assistant personnel Alexa. Celui qui soutient Joe Biden à la primaire des présidentielles américaines n'a pas été déçu de la réponse.

Amazon confirme la rétention des transcriptions textuelles

La requête de Chris Coons fut motivée par une enquête de CNET qui venait de révéler que les enregistrements vocaux sont conservés par Amazon, sauf dans le cas où les utilisateurs les suppriment manuellement. Le média américain indiquait que la société peut très bien conserver les transcriptions textuelles des conversations de manière définitive.

Dans sa réponse adressée au sénateur démocrate, publiée ce 3 juillet 2019, Amazon a bien confirmé les affirmations de CNET, en détaillant stocker effectivement les enregistrements vocaux indéfiniment, du moins jusqu'à ce que les utilisateurs décident eux-mêmes de les supprimer. Cela signifie qu'Amazon n'a programmé aucune suppression automatique des conversations stockées.

Le problème de l'accès des tiers aux conversations

Si Coons « apprécie le fait qu'Amazon ait répondu rapidement » à ses préoccupations, la réponse apportée par la firme de Jeff Bezos laisse ouverte la possibilité que les transcriptions des conversations vocales entre utilisateurs et Alexa ne soient pas nécessairement toutes supprimées des serveurs d'Amazon, même dans le cas où un utilisateur demande expressément la suppression d'un enregistrement.

Amazon se réserve notamment le droit de conserver certaines interactions liées aux skills d'Alexa, auxquelles certains développeurs tiers peuvent avoir accès. La question n'est donc pas définitivement tranchée et aucune réponse n'a été donnée au sujet de la réutilisation par les tiers de ces données.

Pour l'entreprise, conserver des transcriptions textuelles lui permet d'améliorer ses systèmes de machine learning afin de renforcer les interactions proposées par Alexa. Le serpent se mord toujours la queue...

Source : coons.senate.gov
10
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Malgré le coronavirus, Tesla sauve les meubles au second trimestre 2020 avec plus de 90 000 livraisons
Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
Freebox Pop: retrouvez toutes les annonces présentées ce mardi !
La 5G, une technologie pour
53 millions de tonnes de déchets électroniques en 2019, un record pas très glorieux
Tesla continue de faire dans la pseudo-disruption et commercialise désormais des shorts...
Windows : le futur design du menu démarrer montre ses variantes
5G : à Singapour, Ericsson et Nokia sont préférés à Huawei, encore...
Facebook Messenger et WhatsApp bientôt réunis ?

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top