Boeing dévoile le premier prototype de son avion de combat autonome

05 mai 2020 à 13h16
0
Boeing-Loyal-Wingman.jpg
Le Loyal Wingman pointe le bout de son nez (© Boeing)

Le constructeur américain a exhibé, lundi, le premier des trois prototypes du Loyal Wingman, mis à la disposition de la Royal Australian Air Force.

Alors qu'en Europe, on a du mal à se mettre d'accord sur le futur budget 2021-2027 alloué à la défense et que l'Allemagne a passé commande auprès des États-Unis pour s'équiper en avions de chasse, Boeing, dont les activités aéronautiques commerciales et civiles tournent au ralenti, voit sa division « Defense, Space & Security » faire la Une après avoir dévoilé en chair et en os, lundi 4 mai via sa filiale australienne, le premier prototype du Loyal Wingman, un aéronef sans pilote dont la portée pourrait dépasser les 3 700 km.


Le premier avion militaire australien depuis... la Seconde Guerre mondiale

Lundi, Boeing a dévoilé le premier des trois prototypes du Loyal Wingman, cet avion de chasse autonome qui pourrait réaliser ses premières heures de vol dès cette année. Un vrai événement sur le marché de l'aviation militaire, considéré comme « une étape historique » par l'avionneur. Le concept de l'appareil qui mesure 11,6 mètres de long est d'offrir un vrai soutien dans les airs aux avions de défense pilotés, eux, par de vrais humains. Il a l'avantage d'être modulable au gré des commandes de ses futurs clients, grâce à un nez qui peut embarquer diverses charges utiles.

Le gouvernement australien, qui a investi 40 millions de dollars (près de 24 millions d'euros) dans le projet Boeing Loyal Wingman, commence à récolter les fruits de ses efforts. Le pays des kangourous n'avait plus investi dans un avion militaire depuis le Boomerang, dernier avion de conception intégrale australienne, actif sur la période 1942-1945 et dont certains exemplaires s'exhibent encore lors de démonstrations. Il s'agit par ailleurs, du côté de la firme américaine, du plus gros investissement dans un avion sans pilote à destination d'un pays autre que les États-Unis.

Le Premier ministre australien, Scott Morrison, a salué à son tour « un moment historique pour notre pays », tandis que la ministre de la Défense, Linda Reynolds, a loué un projet qui permettra d'examiner « comment les avions sans pilote autonomes peuvent soutenir les avions avec équipage existants, tels que nos chasseurs interarmées, nos Super Hornet et nos Growlers », déjà propulsés par Boeing.




Boeing espère vendre son projet à l'international

Développer le projet Loyal Wingman en Australie permet à Boeing d'alimenter plus globalement son programme Airpower Teaming System, mais cette fois à l'international, l'idée de la société étant de le vendre au monde entier, à un coût qu'elle estime tout à fait abordable.

« L'avion a été conçu à l'aide d'un jumeau numérique pour modéliser ses structures, ses systèmes, ses capacités et ses exigences de cycle de vie complet », rappelle Boeing, qui indique que les essais en vol démarreront dès cette année, après les essais au sol puis l'épreuve du roulage. Le directeur du programme Airpower Teaming System, Shane Arnott, a par ailleurs précisé qu'un avion militaire, piloté dans le cadre d'une mission, pourrait compter dans son escorte jusqu'à 16 aéronefs Loyal Wingman, potentiellement tous armés.

Une production en série est envisagée pour le milieu de la décennie, alors que les États-Unis et le Royaume-Uni se profilent déjà comme de probables futurs clients du programme.

Source : Communiqué de presse
Modifié le 05/05/2020 à 13h24
42
26
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
Malgré le coronavirus, Tesla sauve les meubles au second trimestre 2020 avec plus de 90 000 livraisons
53 millions de tonnes de déchets électroniques en 2019, un record pas très glorieux
Airbus officialise la suppression de 5 000 emplois en France, 15 000 au total
Windows : le futur design du menu démarrer montre ses variantes
Les jeux PS5 et Xbox Series X plus onéreux que sur les consoles actuelles ?
PlayStation suspend temporairement ses publicités sur Facebook et Instagram
5G : à Singapour, Ericsson et Nokia sont préférés à Huawei, encore...
Crysis Remastered revient en vidéo et annonce déjà son report
scroll top