Imothep : la Commission européenne finance la recherche sur l'aviation commerciale hybride

26 janvier 2020 à 17h17
0
Onera Dragon
© Onera

L'Office National d'Études et de Recherches Aérospatiales (ONERA) a officiellement lancé lundi 20 janvier son projet « Étude et maturation des technologies de propulsion électrique hybride », qu'elle nomme plus sobrement Imothep.

Sous ce nom qui n'a donc rien à voir avec une réplique d'Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre, l'organisme inaugure avec 33 partenaires un consortium portant sur l'avenir de l'hybride électrique dans l'aviation commerciale.

Viser la neutralité en CO2

Le projet doit aboutir à une feuille de route propre à l'hybride électrique dans l'aviation. Il doit déterminer dans quelle mesure l'énergie pourra être utilisée sur des vols régionaux et moyen-courrier.

À terme, l'objectif d'Imothep est de porter le niveau de maturité (TRL) de cette technologie de 1 à 4. D'ici 2035, l'ONERA souhaite disposer de nouvelles configurations pour l'aviation commerciale. Une fois ces configurations mises au point, il devra suggérer la méthode de création d'une chaîne de production et de distribution à grande échelle. Le secteur entend ainsi réduire son impact environnemental et parvenir à une croissance neutre en carbone. Actuellement, les émissions de CO2 du secteur aérien continuent de grimper.


Échéance 2023

Pour changer de cap, les configurations des appareils actuels devront donc être revues. Parmi les 33 acteurs du consortium, l'on trouve les grands opérateurs comme Airbus ou Leonardo, mais aussi des motoristes (Safran, GE Avio, MTU...), des universités et des think tank. Ils devront définir les nouvelles architectures les plus adaptées à l'arrivée d'un système de propulsion hybride électrique. Une propulsion répartie sur l'ensemble de la voilure, comme on a pu le voir sur le projet Dragon en 2017, semble être la solution privilégiée, mais des alternatives peuvent être émises. L'ONERA, qui dirigera Imothep, ajoute qu'il pourra s'appuyer sur les résultats de ses précédents projets : Dragon en 2017, mais aussi Ampere en 2014. Des initiatives comme l'E-Fan électrique d'Airbus pourraient aussi apporter des enseignements.

Imohtep disposera d'un budget total de 18,4 millions d'euros, dont 10,4 millions fournis par la Commission européenne. Il fait partie d'Horizon 2020, un vaste programme de recherche et d'innovation de l'Union européenne, disposant d'une enveloppe globale de 80 milliards de dollars. Selon les termes dudit programme, le travail de recherche d'Imothep « sera réalisé en relation étroite avec le système de propulsion et l'architecture de l'avion ».


Le projet de recherches Imothep doit se terminer en 2023. Il est mené parallèlement à un autre projet nommé FUTPRINT50, dont l'objectif est similaire, mais qui doit s'adapter à un appareil régional de 50 places.

Source : Le journal de l'aviation
4
5
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Le cascadeur Mike Hughes meurt après le crash de sa fusée artisanale
Le Cybertruck aurait passé le cap des 500 000 précommandes
Tesla aurait six ans d’avance technologique sur ses principaux concurrents
L'Espagnol Renfe va bâtir le réseau TGV des États-Unis pour 6 milliards de dollars !
Comment l'Unreal Engine a permis de créer l'univers de The Mandalorian
La Renault ZOE est une des voitures électriques les plus vendues au monde
5G : Martin Bouygues n'exclut pas d'attaquer l'État en justice s'il ne peut pas travailler avec Huawei
Galaxy Z Flip : notre prise en main vidéo du nouveau smartphone à écran pliable de Samsung
Windows 10 : de nouvelle icônes plus colorées font leur apparition
Star Wars : un énorme coffret 4K Ultra HD

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top