Imothep : la Commission européenne finance la recherche sur l'aviation commerciale hybride

26 janvier 2020 à 17h17
0
Onera Dragon
© Onera

L'Office National d'Études et de Recherches Aérospatiales (ONERA) a officiellement lancé lundi 20 janvier son projet « Étude et maturation des technologies de propulsion électrique hybride », qu'elle nomme plus sobrement Imothep.

Sous ce nom qui n'a donc rien à voir avec une réplique d'Astérix et Obélix : Mission Cléopâtre, l'organisme inaugure avec 33 partenaires un consortium portant sur l'avenir de l'hybride électrique dans l'aviation commerciale.

Viser la neutralité en CO2

Le projet doit aboutir à une feuille de route propre à l'hybride électrique dans l'aviation. Il doit déterminer dans quelle mesure l'énergie pourra être utilisée sur des vols régionaux et moyen-courrier.

À terme, l'objectif d'Imothep est de porter le niveau de maturité (TRL) de cette technologie de 1 à 4. D'ici 2035, l'ONERA souhaite disposer de nouvelles configurations pour l'aviation commerciale. Une fois ces configurations mises au point, il devra suggérer la méthode de création d'une chaîne de production et de distribution à grande échelle. Le secteur entend ainsi réduire son impact environnemental et parvenir à une croissance neutre en carbone. Actuellement, les émissions de CO2 du secteur aérien continuent de grimper.


Échéance 2023

Pour changer de cap, les configurations des appareils actuels devront donc être revues. Parmi les 33 acteurs du consortium, l'on trouve les grands opérateurs comme Airbus ou Leonardo, mais aussi des motoristes (Safran, GE Avio, MTU...), des universités et des think tank. Ils devront définir les nouvelles architectures les plus adaptées à l'arrivée d'un système de propulsion hybride électrique. Une propulsion répartie sur l'ensemble de la voilure, comme on a pu le voir sur le projet Dragon en 2017, semble être la solution privilégiée, mais des alternatives peuvent être émises. L'ONERA, qui dirigera Imothep, ajoute qu'il pourra s'appuyer sur les résultats de ses précédents projets : Dragon en 2017, mais aussi Ampere en 2014. Des initiatives comme l'E-Fan électrique d'Airbus pourraient aussi apporter des enseignements.

Imohtep disposera d'un budget total de 18,4 millions d'euros, dont 10,4 millions fournis par la Commission européenne. Il fait partie d'Horizon 2020, un vaste programme de recherche et d'innovation de l'Union européenne, disposant d'une enveloppe globale de 80 milliards de dollars. Selon les termes dudit programme, le travail de recherche d'Imothep « sera réalisé en relation étroite avec le système de propulsion et l'architecture de l'avion ».


Le projet de recherches Imothep doit se terminer en 2023. Il est mené parallèlement à un autre projet nommé FUTPRINT50, dont l'objectif est similaire, mais qui doit s'adapter à un appareil régional de 50 places.

Source : Le journal de l'aviation
4
5
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Malgré le coronavirus, Tesla sauve les meubles au second trimestre 2020 avec plus de 90 000 livraisons
Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
Freebox Pop: retrouvez toutes les annonces présentées ce mardi !
La 5G, une technologie pour
53 millions de tonnes de déchets électroniques en 2019, un record pas très glorieux
Windows : le futur design du menu démarrer montre ses variantes
5G : à Singapour, Ericsson et Nokia sont préférés à Huawei, encore...
Tesla continue de faire dans la pseudo-disruption et commercialise désormais des shorts...
scroll top