Voler "en V" comme les oies pourrait économiser jusqu'à 10% de carburant, selon Airbus

23 novembre 2019 à 16h55
12
Contrails - Airbus A340
© Adrian Pingstone

Selon Airbus, copier le vol en « V » des oiseaux en période migratoire lui permettrait d'économiser entre 5 et 10 % de kérosène.

Le constructeur a déjà commencé les tests d'un programme baptisé « Fello'fly ». En plus de réduire la consommation en carburant, celui-ci doit également diminuer les émissions de CO2 du secteur aérien, qui continuent de grimper.

L'union fait la force

L'initiative a été présentée au salon aéronautique de Dubaï. L'ingénieure et présidente d'Airbus UpNext, Sandra Bour Schaeffer, y déclare : « On pourrait ainsi économiser de 5 à 10 % de carburant par voyage ».

Interrogée par Les Échos, elle détaille le fonctionnement des bancs d'oiseaux migrateurs. Des études récentes ont démontré que leur formation typique en « V » est destinée à réduire l'effort fourni par les volatiles situés à l'arrière du groupe. Ceux-ci profitent des turbulences créées dans l'air par les oiseaux situés devant eux. Lorsque les oiseaux de tête sont fatigués, ils échangent leur place avec ceux de l'arrière pour se reposer. Sandra Bour Schaeffer résume : « Il nous faut développer un système proche du concept de l'autopartage. Si on vole seul, on perd de l'énergie. Si on coopère, on en gagne ».


Airbus aurait déjà réalisé des vols de test, déclarant avoir fait voler deux A380 sur une liaison Paris-New-York, avec une distance de trois kilomètres entre les deux appareils. Une distance suffisante, selon le constructeur, pour ne pas poser de problèmes de sécurité, mais tout de même profiter de l'amélioration de la portance. D'autres essais sont prévus avec des A350 dans les mois à venir.

Petits efforts, grandes économies

L'initiative permettrait à la compagnie de se rapprocher de ses engagements d'émissions de CO2 sans grand effort financier. D'ici 2050, Airbus souhaite réduire de moitié les émissions de CO2 de ses appareils. Si la modernisation des appareils reste la méthode privilégiée pour atteindre cet objectif, cette nouvelle technique apporterait un gain non négligeable aidant à tenir les délais.


Comme le précise Les Échos, la difficulté principale sera la réorganisation de l'espace aérien, Airbus devant obtenir l'aval des différentes autorités nationales et internationales. De nouveaux logiciels seront également nécessaires pour aider les pilotes à tenir leur position dans la formation. Le directeur du programme Fello'fly, Nick Macdonald, a déclaré : « Nous développons les fonctions nécessaires aux pilotes pour rester derrière le leader en toute sécurité pendant un vol long-courrier ».

Source : Les Échos

Le Black Friday c'est parti ! Retrouvez les meilleurs bons plans et promos avec Clubic.

Les bons plans Black Friday

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
12
9
cirdan
L’idée est intéressante mais la comparaison avec le vol des oies n’est pas très cohérente dans l’exemple donné. Il faut être au moins trois pour reproduire un vol en « V » et si c’est juste pour profiter de la portance d’un leader, c’est quelque chose qu’on peut observer depuis longtemps dans une multitude de sports.
Vanilla
Quand on voit comment le logiciel du 737 Max de Boeing fonctionne tellement bien, on a a hâte de voir des logiciels piloter intégralement les Airbus, bien sûr… comme cela ils pourront se crasher en V plutôt que seul !!<br /> Le pire c’est quils ne sont même pas foutu chez Boeing de réparer leur logiciel, car après avoir fait la mise à jour, les nouvelles simulations ont montré que l’avion pouvait encore se crasher…<br /> https://www.bloomberg.com/news/articles/2019-11-08/delays-in-boeing-max-return-began-with-near-crash-in-simulator
nirgal76
Le problème du 737 est qu’il est structurellement instable, peuvent faire ce qu’ils veulent avec le logiciel, cet avion est une daube. Après, les logiciels commandent et pilotent déjà la majeure partie du temps sur les airbus, je sais même pas si on peut encore parler de pilotage.Ce n’est pas parcequ’un avion à un probleme logiciel que tous les logiciels posent problème. ce genre de raccourcis n’est pas très malin
Gh0st_D0g
Ceux-ci profitent des turbulences crééeffells dans l’air […]<br />
Sinic
Bizarre, ça. ça sonne comme une balise pas fermée, mais ça correspond à rien x).<br /> Bref, je corrige, merci !
Nmut
Et c’est même déjà utilisé par les militaire dans des cas particuliers.<br /> Pour les vols civils, il suffirait de réduire au minimum la distance des avions sur un même segment de route, ce qui est tout à fait possible. Maintenant, avec le nombre de zones « Free Route » (en gros on vole tout droit sans suivre de routes prédéfinies), cela va être plutôt un retour en arrière!
Nmut
Tout à fait.<br /> Mais même les avions instables peuvent être sûrs, même si c’est plus compliqué. Les avions militaires ne peuvent plus voler sans béquilles électronique, ils sont instable par construction et pourtant, ils volent!<br /> Je ne pense pas que les gens imaginent qu’un pilote est maintenant dans un avion plus comme superviseur en cas de défaillances grave des systèmes de bord plus que comme « conducteur ».<br /> Ce qui a conduit aux crashs des 737, c’est plus parce qu’une défaillance possible n’a pas été identifiée (donc manque d’information et d’entrainement des pilotes) et que en plus, le retour manuel par les pilotes pour limiter les dégâts était impossible… :-/
nikon561
le retour manuel des pilotes était tout a fait possible il suffisait de dégager les trim automatiques (les switch protégés par un capot rouge a gauche sous les manettes de gaz). la preuve, avant les 2 accidents, ce problème c’était déjà présenté sur plusieurs vols et les pilotes ont désactivé les trim auto et ont gardés le contrôle de l’appareil.<br /> cette condition est appellée un trim runaway, le probleme c’est que sur 737 max il se présentait différemment et surtout contrairement aux autres appareils boeing, simplement tirer sur la colonne ne suffit pas a provoquer le brakeaway. couplé au manque de formation spécifique vis a vis de l’ajout de cet automatisme, et le fait que ce soit arrivé a basse altitude (donc peut de temps de réaction pour les pilotes) =&gt; catastrophe.
mrassol
Qu’est ce tu attends pour proposer tes services a Boeing …
Vanilla
Le vrai problème du dernier accident du 737 Max, c’est que Boeing avait rendu PAYANTE l’option d’alerte lumineuse , donc les pilotes ne savaient même pas ce qui se passait… (a ce stade c’est bien pire qu’un manque de formation des pilotes…)<br /> Capital.fr – 29 Apr 19<br /> 737 Max : Boeing avait désactivé le système d’alerte pour le rendre payant<br /> Les inspections des employés de la FAA avaient révélées des dysfonctionnements sur les appareils de la compagnie Southwest dès 2018. , <br /> Des inspecteurs américains ont envisagé de clouer au sol l'an dernier<br />
Nmut
On est d’accord, c’est ce que j’ai appelé « impossible ». Pour être précis j’aurais du dire « le retour manuel par les pilotes pour limiter les dégâts était impossible dans les conditions du vol que les pilotes arrivent à reprendre la main sur le système. »
orionb1
On peut être fiers d’Airbus même si ce n’est certainement pas une boite parfaite. Ils innovent, ont su relever des défis et oser l’innovation. Ils se sont planté avec l’A380 même si c’est un excellent avion mais ça ne les a pas empêché de réussir ailleurs alors que Boeing ne voit que l’argent à trop court terme.<br /> Boeing est mal dirigé depuis des années. Et parce qu’ils n’ont pas voulu perdre des années à concevoir un nouvel avion qui leur aurait assuré une sécurité meilleure et une base solide pour le futur, ils ont bricolé et en payent les pots cassés. Leur crédibilité est fortement endommagée.
Nmut
Attention au sensationnalisme! Il y a plein d’options sur les avions qui peuvent sembler aberrantes en terme de sécurité, mais qui ne le sont pas car non indispensables dans certaines conditions (la formation des pilotes, les types de vol effectués, …).<br /> Dans le cas présent, c’est un facteur de risque supplémentaire. Les pilotes Ethiopian ont bien analysé le problème et ont bien réagit, mais cela n’a pas été suffisant, avaient-ils l’option, je ne me souviens plus?
orionb1
disons qu’ici, ce qu’il ressort de l’enquête, c’est que des alertes en interne avaient été faites et ignorées<br /> d’une manière générale, je peux comprendre qu’un avion de chasse ait besoin d’un logiciel pour stabiliser sa conduite, par contre, sur un avion civil où c’est le cas uniquement parce qu’on a pas voulu retravailler la cellule obsolète, j’ai un peu plus de mal, surtout avec les résultats que cela a donné
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Neuralink : Musk veut des tests sur cerveau humain dans les 6 mois
LastPass piraté pour la 2ème fois cette année, vos mots de passe toujours en sécurité ?
Profitez de ce casque Sony à prix cassé après le Black Friday Amazon
La JBL Flip 2 est encore moins chère quelques jours après le Black Friday
Le tout dernier aspirateur robot iRobot Roomba J7 bénéficie déjà d'une promotion !
Twitter veut protéger les enfants ? Avec quels employés Monsieur Musk ?
Starlink : le prix double en Ukraine, au moment où le besoin est le plus critique
Le casque à réduction de bruit Bose est de retour à son prix du Black Friday !
Freebox : l'abonnement à moitié prix la première année avec cette offre Box Internet
Apple : l'iPhone 14 est toujours à prix bas en ce moment chez Amazon !
Haut de page