L'aviation civile a connu sa troisième année la plus sûre en 2019

02 janvier 2020 à 13h15
0
avion-vol-air.jpg
© Pixabay

Un seul crash aura causé plus de la moitié des décès survenus dans l'aviation pour l'année qui vient de se terminer. Une année qui fait partie, dans l'histoire moderne, des plus sûres pour le secteur.

L'avion est réputé pour être le moyen de transport le plus sûr du monde. Cette affirmation a tendance à se renforcer avec le temps. L'année 2019 y a en tout cas grandement contribué, puisqu'elle a été la troisième la plus sûre depuis la fin de la Seconde guerre mondiale, sur le podium derrière les années 2013 et 2017.

Seuls 293 décès dans l'aérien civil commercial

Le dernier crash mortel de 2019 est survenu le vendredi 27 décembre. Un Fokker 100 de la compagnie kazakh Bek Air s'était écrasé dans un bâtiment lors du décollage depuis l'aéroport d'Almaty, au Kazakhstan, faisant 12 victimes (11 passagers et 1 membre d'équipage) parmi les 101 occupants de l'appareil. Après son décollage, l'avion aurait perdu de la hauteur très rapidement, aurait viré à droite avant de heurter une clôture périphérique, puis de s'encastrer dans une maison résidentielle à deux étages. S'il n'y a pas eu d'incendie, l'avion s'est disloqué.


En 2019, 293 décès ont été recensés dans le transport aérien, contre 559 l'année précédente. Mais ces données, fournies par la Flight Safety Foundation, ne prennent en comptent que les accidents d'appareils civils commerciaux dont la capacité est supérieure à vingt sièges, il est important de le préciser. Cela sous-entend donc que ces chiffres ne prennent par exemple pas en compte le transport militaire.

Un taux moyen d'accident qui diminue année après année

L'année 2019 aura été marquée par les défaillances du Boeing 737 MAX. Deux terribles crashs ont eu lieu en l'espace de quelques mois pour l'avionneur américain. Le 29 octobre 2018, un avion de la compagnie indonésienne Lion Air s'était abîmé en mer en faisant 189 victimes. Le 10 mars 2019, celui de l'appareil d'Ethiopian Airlines aura causé la mort de 157 personnes. À lui-seul, ce vol aura été responsable de la plus de la moitié des décès survenus dans l'aérien civil commercial en 2019.


Ces deux accidents ont eu la même cause : un défaut du MCSA, un système logiciel embarqué sur le 737 MAX, qui sert à stabiliser l'avion en vol automatique, en l'empêchant de décrocher et de partir en piqué.

En écartant la crise subie par Boeing (largement dépassé par Airbus dans ses livraisons d'appareils en 2019), les statistiques de l'année écoulée sont extrêmement rassurantes. On considère, aujourd'hui, qu'un vol est 60 fois plus sûr que dans les années 70 selon l'industrie allemande, et quatre fois plus en 2019 qu'en 2000. L'Association internationale du transport aérien (AITA) fait état d'un taux de 0,91 pour quantifier le nombre d'accidents par million de vols effectués. En 2018, ce taux grimpait à 1,35. Et le nombre de passagers (4,5 milliards en 2019, pour 40 millions de vols) n'a jamais été aussi élevé.

Source : LeSoir.be
Modifié le 02/01/2020 à 16h52
6
6
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Twitter signale le billet de Trump menaçant de tirer sur les émeutiers
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
Trump signe un décret sur les réseaux sociaux, mais que contient-il ?
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Davantage d'animaux sauvages : la solution pour réconcilier éleveurs et loups ?
5G : le Royaume-Uni veut une alliance de 10 pays pour contrer les équipementiers chinois comme Huawei
Le vaisseau Starship de SpaceX est homologué par la FAA
Sony reporte son événement dédié à la PS5 et soutient le mouvement de contestation en cours aux USA
Les employés de Facebook s'insurgent contre le refus de Zuckerberg de censurer les posts de Donald Trump
scroll top