Air France va faire décoller ses avions depuis San Francisco avec du carburant durable d'aviation

04 décembre 2019 à 11h45
0
Boeing-777-300.jpg
Un Boeing 700-300, appareil qui effectue souvent des rotations San-Francisco-Paris (© Air France)

Le numéro un de l'aérien français et la compagnie pétrolière anglo-néerlandaise Shell ont annoncé, lundi, avoir signé un protocole d'accord sur un mélange de carburant conventionnel et de carburant durable d'aviation.

L'accord conclu entre Air France et Shell inclut un troisième acteur, la société World Energy, qui est l'un des plus importants fournisseurs de biofuels d'Amérique du Nord. La collaboration entre les trois entreprises permettra de faire voler les avions de la compagnie française au départ de San Francisco avec un carburant alternatif, à compter du 1er juin 2020. Une initiative qui sonne comme un début de réponse aux enjeux environnementaux.

Une opération qui éviterait l'émission de 6 000 tonnes de CO2 en un an et demi

Ce carburant durable d'aviation sera donc composé d'une partie de carburant « traditionnel », et d'un carburant durable produit à partir de résidus d'huiles et de graisses non comestibles. Ce dernier, qui respecte des critères de durabilité, a obtenu la certification RSB (Roundtable on Sustainable Biomaterials), table ronde qui consacre les biomatériaux durables et qui est reconnue par une directive de l'Union européenne.


Alors que la distribution du carburant alternatif s'effectuera via le système centralisé de l'aéroport, Air France indique que cette collaboration permettra d'éviter l'émission d'environ 6 000 tonnes de CO2 en un an et demi. Cette estimation est faite sur une moyenne des données fournies par l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI) et selon la méthodologie de la table ronde sur les biomatériaux (RSB).

Air France reste dans les clous de son objectif de réduction des émissions de CO2

Air France avait déjà testé le carburant durable d'aviation en 2014, sur ses vols commerciaux. Depuis, la compagnie aérienne a réalisé d'importants investissements au soutien du développement d'une véritable filière de production.

La société s'inscrit ainsi dans son objectif de réduction de 50 % de ses émissions de CO2 au kilomètre par passager d'ici 2030. Utiliser des appareils plus économes en carburant et une énergie plus propre font partie des maillons indispensables qui permettront à la compagnie d'atteindre cet objectif.


« Cette initiative que nous lançons en Californie est la preuve que quand les États mettent en place des mesures incitatives, la production augmente et les compagnies aériennes ont les moyens d'agir. C'est un exemple à dupliquer à travers le monde et notamment chez nous, en France », a commenté la directrice générale d'Air France, Anne Rigail. La numéro deux de Shell Aviation, Anne Mascolo, soutient qu'il est « possible de voler tout en émettant moins », reconnaissant néanmoins que le processus n'est qu'à ses débuts.

Source : Air France
Modifié le 04/12/2019 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Rachat de Maxwell : Elon Musk s'exprime enfin sur l'impact sur les batteries Tesla
Un groupe d'associations et de collectivités va attaquer Total en justice pour
Une enquête choc montre comment l'antivirus Avast vend vos données de navigation
Fnac Darty : le groupe a perdu 70 millions d'euros au T4 2019, conséquence des mouvements sociaux
Star Wars: Knights of the Old Republic pourrait avoir droit à un remake
10 ans après, l'iPad peine toujours à tenir ses promesses
Un recours à Marseille déposé contre le dispositif de vidéosurveillance automatisée
Selon Apple, l’uniformisation des chargeurs en Europe tuerait l’innovation
Audi : la production de l'e-tron au ralenti, l'approvisionnement de batteries en cause
Xavier Niel détient maintenant 70% d'Illiad, le cours de l'action remonte

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top