Après le supersonique, United Airlines veut des avions à propulsion électrique

15 juillet 2021 à 11h50
15
ES-19 United Airlines © Heart Aerospace
United Airlines et Mesa Airlines pourraient chacune acheter une centaine de ES-19 si et seulement si l'avion suédois répond aux exigences de certification américaines. Crédits: Heart Aerospace

Après avoir annoncé le mois dernier son intention d’acheter quelques dizaines d’avions supersoniques Boom Overture, la gigantesque compagnie aérienne United Airlines vient d’investir dans l’avion électrique ES-19 développé par Heart Aerospace. À terme, une centaine d’appareils pourraient être achetés.

Reste encore à obtenir l’autorisation de vol pour ce petit avion de ligne quadrimoteur capable de transporter 19 passagers sur 400 km.

United Airlines fait feu de tous bords

Après une année 2020 catastrophique, la plus grande compagnie aérienne du monde, basée à Chicago, enchaîne les annonces tonitruantes. Le 3 juin dernier, United Airlines déclarait vouloir acheter entre 15 et 50 avions supersoniques Boom Overture, afin de révolutionner ses lignes transocéaniques. Quelques jours plus tard, c’est une gigantesque commande pour 200 Boeing 737 et 70 Airbus A321neo qui faisait la une de la presse spécialisée.

Cette semaine, c’est à l’aviation électrique que s’attaque United Airlines. Le groupe a en effet annoncé que sa branche United Airlines Ventures allait investir dans la start-up d’avions électriques Heart Aerospace, en partenariat avec la petite compagnie régionale Mesa Airlines et l’organisation Breakthrough Energy Ventures, fondée par Bill Gates. Un investissement massif qui devrait permettre à Heart Aerospace, une start-up suédoise, de compléter le développement de son ES-19.

ES-19 : un petit avion de ligne 100 % électrique

Conçu par des ingénieurs suédois, le ES-19 reprend la silhouette des avions régionaux auparavant construits par Saab, dans le même pays. Mais ce nouvel appareil se veut bien plus disruptif ! Propulsé par quatre moteurs électriques, le ES-19 est un appareil compact capable de transporter 19 passagers sur 400 km.

Aujourd’hui, aucun avion de ligne ne permet de transporter aussi peu de passager sur des distances aussi courtes. Or, grâce aux économies de carburant et de maintenance offertes par la propulsion électrique, Heart Aerospace entend offrir un prix par siège et par kilomètre inférieur à ceux pratiqués par les avions turbopropulsés actuels.

ES-19 Heart Aerospace
Le ES-19 promet d'être moins cher à opérer qu'un avion traditionnel. Son usage sera cependant beaucoup moins flexible, en raison des délais nécessaires à sa recharge. En mode navette, il ne pourra réaliser qu'un aller-retour de 200 km avant d'être immobilisé plusieurs heures pour recharger ses batteries. Crédits: Heart Aerospace

Cette promesse pourrait permettre à des sociétés comme Mesa Airlines de développer de nouvelles lignes aériennes afin de désenclaver des régions isolées, ou de desservir des sites industriels ou universitaires plus rapidement qu’en train ou qu’en voiture. Pour United Express, la branche régionale de United Airlines, le ES-19 pourrait permettre de poursuivre l’exploitation de lignes courte distance aujourd’hui trop peu fréquentées pour être rentables avec les avions existants. Mais l’avion électrique, nettement plus silencieux et flexible, permettra surtout d’ouvrir de nouvelles lignes aériennes, pour relier par exemple les aéroports internationaux aux petits aéroports situés vers les centres-villes.

Reste encore à certifier l’avion. Si Heart Aerospace espère une autorisation de vol en 2026, il n’est pas dit que les autorités américaines le voient d’un si bon œil. Les déboires des batteries du Boeing 787, et les incendies spontanés de certaines Tesla , rendent en effet la FAA particulièrement prudente sur la question de la propulsion électrique.

Source : Reuters

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
15
11
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Intrinsic : le nouveau jouet de Google spécialisé dans le logiciel destiné aux robots industriels
Un robot crée une superbe fresque Super Mario en domino en 24 heures
Amsterdam a inauguré le tout premier pont en acier imprimé en 3D
Face au blocus des communications à Cuba, les USA envisagent de déployer Internet via des ballons
La Défenseure des droits s'oppose aux caméras de reconnaissance des individus dans l'espace public
Voici CAPS, la capsule volante française autonome, passe-partout et monoplace (Vidéo)
Végétaliser les villes ? Google veut cartographier les quartiers prioritaires
Les chasseurs d’ondes de l’ANFR à la recherche des fréquences suspectes (Vidéo)
Elon Musk réserve chez Virgin Galatics quand Bezos dézingue son concurrent
Haut de page