Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol

01 juin 2020 à 09h05
0
Le Cessna Grand Caravan, en version électrique by MagniX (© MagniX)

Affrété par le spécialiste MagniX, le Cessna 208B Grand Caravan est resté près d'une demi-heure dans les airs vendredi. Un vol historique pour l'aviation commerciale électrique.

La société américaine MagniX a réussi son pari de faire voler le plus gros avion commercial électrique au monde. Vendredi 29 mai, l'entreprise spécialisée dans la fabrication de moteurs électriques destinés à l'aérien a effectué avec succès le vol inaugural de la version électrique du Cessna 208 Grand Caravan, un petit aéronef capable de transporter jusqu'à 14 passagers. Certes loin de certains fantasmes, mais avec de réelles certitudes pour l'avenir, et une base de travail encourageante.

Une vitesse maximale proche des 200 km/h

MagniX est parvenue à faire voler durant très exactement 28 minutes le Cessna au-dessus de Moses Lake, petite ville américaine de l'État de Washington qui surplombe un lac éponyme, sans provoquer la moindre émission de CO2 dans les airs. Un exploit pour cette société, qui fait de l'appareil le plus grand au monde à avoir bouclé son premier vol d'essai en mode électrique.

Venons-en aux détails techniques. Armé d'un moteur électrique Magni500, l'appareil, boosté par ses 750 chevaux, a réussi à atteindre une vitesse maximale de 183 km/h, vitesse qui était celle prévue avant le décollage. Le Cessna a pu maintenir sa vitesse durant tout le vol et ainsi atteindre une altitude de 2 500 pieds, soit environ 762 mètres.

Des avions électriques qui pourraient être 40 à 70% moins cher à l'exploitation par heure de vol

L'appareil aurait, durant son vol d'essai, affiché une économie d'argent prometteuse puisqu'il aurait consommé l'équivalent de 5,4 euros d'électricité. La version thermique, elle, aurait nécessité environ 270 euros de carburant sur un vol équivalent. Le coût économique d'un vol est évidemment un argument majeur si ce n'est déterminant pour le P.-D.G. de MagniX, Roei Ganzarski, pour qui les avions électriques « seront 40 à 70 % moins chers à exploiter par heure de vol ».

Au-delà de l'enthousiasme que provoque un tel vol, il faut prendre en considération le fait que l'appareil n'accueillait pas de passagers (il peut en contenir entre 9 et 14 précisément), mis à part le pilote évidemment. En outre, il offre pour le moment une capacité maximale de quatre passagers sur une distance de 160 km. Alors que son autonomie peut atteindre les 1 750 kilomètres dans sa version thermique.

Transformer les projets d'aujourd'hui en alternatives économiquement viables demain

L'appareil, dont 2 600 exemplaires ont été vendus dans le monde, gagne à assister à l'évolution des batteries. Pour le moment, il embarque une très pesante batterie lithium-ion 750 V de 1 100 kg. En l'état, l'aéronef serait utilisable et économiquement viable (hors coût d'achat ou de location) sur de courtes distances régionales comme un Marseille-Cannes, un Paris-Amiens, un Rennes-Nantes ou un Lyon-Genève par exemple. Reste à savoir quel pourrait être le temps de chargement plein d'une batterie dans les mois et années à venir.

Malgré certains échecs (Airbus et Rolls Royce ont laissé tomber l'E-FAN X), d'autres projets, à des stades plus ou moins avancés, sont en cours pour réinventer l'aéronautique et basculer dans l'ère de l'électrique. Outre easyJet et Wright Electric, qui visent le haut du panier en développant un avion électrique de 186 places dont les premiers essais en vol sont espérés pour 2023, nous vous avons récemment parlé sur Clubic d'Alice, aéronef de la société israélienne Eviation, de taille comparable à la version électrique du Cessna Grand Caravan, mais à l'autonomie plus importante (jusqu'à 1 000 voire 1 050 kilomètres).

Ces trois appareils ne sont que des exemples, et nous sommes encore bien loin d'une exploitation commerciale potentielle. Toutefois chaque appareil couvre un segment différent du transport commercial aérien : le « très-court-courrier » pour MagniX, le court-courrier pour Eviation et le moyen-courrier pour easyJet et Wright Electric.

Alors que de plus en plus de gouvernements font pression sur les grandes compagnies aériennes pour l'adoption de flottes  »plus vertes », l'avenir semble s'écrire ici.

Modifié le 01/06/2020 à 10h16
38
19
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture électrique : combien coûte la recharge à domicile ? (MàJ Juillet 2020)
En réponse à des accusations de harcèlement des têtes tombent chez Ubisoft
Bosch dévoile son vélo concept électrique et tout suspendu
L'administration Trump va bientôt se passer des entreprises qui utilisent des appareils Huawei
L'Union européenne mise sur le développement d'un hydrogène propre
Le réalisateur de God of War en faveur d'une hausse du prix des jeux sur PS5 et Xbox Series X
Far Cry 6 confirmé par Ubisoft, la présentation programmée au 12 juillet
Microsoft Flight Simulator sortira le 18 août sur PC
Thunderbolt 4 : 40 Gb/s ,mais Intel veut du 32 Gb/s en PCIe et la prise en charge double 4K
L'Etat suspend temporairement la prime à la conversion électrique
scroll top