IFPI : + 40% pour la musique en ligne en 2007

25 janvier 2008 à 17h24
0
Certes, le piratage est loin d'être enrayé et les ventes de disques ne cessent de s'effondrer, mais la musique numérique semble enfin prendre son envol. Les ventes de musique en ligne ont en effet progressé de 40% en 2007 pour s'établir à environ 2,9 milliards de dollars, selon les informations publiées cette semaine par la Fédération internationale de l'industrie phonographique (IFPI). L'IFPI profite de la publication de son rapport annuel sur la musique en ligne pour citer en exemple les accords résultant de la mission Olivennes, et appelle les gouvernements du monde entier à affronter le problème du téléchargement illégal.

Le numérique compte donc désormais pour quelque 15% du chiffre d'affaires global du secteur de la musique, avec 2,9 milliards de dollars en 2007. Avec 2,1 milliards de dollars, il ne comptait que pour 11% du marché en 2006. C'est à Avril Lavigne et son titre « Girlfriend » que reviennent la palme du morceau le plus fréquemment acheté, avec 7,3 millions de téléchargements légaux, indique l'IFPI, qui publie maintenant un classement des titres ayant rencontré le plus grand succès. Aujourd'hui, plus de 500 services en ligne légaux offriraient l'accès à un catalogue de six millions de titres.

00771994-photo-top-10-des-singles-vente-en-ligne-ifpi.jpg
Top 10 des ventes de singles en ligne en 2007 - IFPI


Le modèle de la vente à la carte, utilisé par exemple par iTunes, reste la principale source de revenus, mais l'IFPI constate la progression des formules de type abonnement, auxquelles sont de plus en plus souvent associés opérateurs (Neuf Cegetel en France, par exemple) ou fabricants de téléphones mobiles (Nokia). Les modèle du « gratuit, financé par la publicité » et de la vente directe, de l'artiste au consommateur sans passer par une maison de disques, sont également envisagés comme des vecteurs de croissance potentiels.

La fédération internationale du disque rappelle que la croissance des ventes de musique numérique ne doit pas faire oublier le problème du piratage. « Le rapport entre le nombre de morceaux téléchargés illégalement et les titres achetés légalement est d'environ 20 pour 1 », estime l'IFPI. Elle préconise que les fournisseurs d'accès à Internet soient directement intéressés à la lutte contre le piratage, via la « déconnexion systématique des contrevenants et l'utilisation de technologies de filtrage », qui sont de son point de vue les moyens les plus efficaces de juguler les infractions au droit d'auteur.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

AMD : il y aura bien du Phenom dans la Fusion
La démo de  Conflict : Denied OPS  est disponible
  Speedball 2  : le retour de la démo... en français
Réponses d'experts : quand Vista vous pose problème
Live Japon: NTT DoCoMo et Google, mariage inattendu
Les iPhone 1.1.3 déjà hackés ? Pas si sûr !
Bruxelles autorise le rachat de Cognos par IBM
HP : du SSD pour un PC de bureau plus vert
Le Web, purgatoire de la télé ?
Pentax : les nouveautés compact
Haut de page