isoHunt : grand ménage de printemps dans ses torrents

0
03067460-photo-logo-isohunt.jpg
C'est aujourd'hui au tour d'isoHunt d'être condamné. Ce moteur de recherche indexant près de 5 millions de torrents est une alternative à Mininova, en particulier depuis sa condamnation au mois d'aout dernier. Si ce dernier avait eu affaire à la justice hollandaise, isoHunt a quant à lui été reconnu coupable par la justice américaine.

À même motif, même punition : le juge Stephen Wilson, d'un tribunal californien, a ainsi ordonné à Gary Fung, fondateur d'isoHunt, d'y retirer la totalité des contenus illicites, et de censurer son moteur de recherche en s'appuyant sur une liste de mots clés. C'est à nouveau la MPAA, qui a attaqué le site internet, qui doit fournir cette liste.

Dans une interview accordée au site internet du magazine Wired, Gary Fung a indiqué qu'il voyait mal comment faire cohabiter liberté d'expression et filtrage, avant d'affirmer qu'une telle injonction mènerait probablement à la fermeture pure et simple de son site, qui attire à ce jour quelques 30 millions de visiteurs uniques par mois. Avec au moins 95% de fichiers torrents protégés par le droit d'auteur en moins, le site attirera vraisemblablement beaucoup moins d'internautes.

L'information ne traverse l'Atlantique qu'aujourd'hui mais le verdict est bel et bien tombé hier aux États-Unis, dans la nuit du 31 mars au 1er avril en prenant compte du décalage horaire, elle est donc tout ce qu'il y a de plus véridique.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Xilence : des ventilateurs anti vibrations en caoutchouc
Antennes relais : Bouygues renonce à la cassation
Firefox 3.6.3 corrige la faille dévoilée à Pwn2Own
L'essai gratuit de Windows 7 en entreprise prolongé
Édition collector pour  PoP : Les Sables Oubliés
Netvibes atteint ses objectifs de rentabilité
  Splinter Cell  : le retard PC pas lié au DRM Ubisoft
Nokia Bots : le smartphone encore plus intelligent
Comme à chaque 1er avril, le Web high-tech se gondole
Google subit des cyber-attaques au Vietnam
Haut de page