🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

Hadopi : les salariés téléchargent de leur entreprise

18 septembre 2018 à 14h42
0
Avant même que le premier avertissement n'ait été expédié, alors que la première évocation d'une riposte graduée date d'il y a bien longtemps, les pirates les plus assidus ont eu tout le loisir de trouver des parades permettant de déjouer l'Hadopi. Des solutions pour chiffrer ses échanges, dérouter sa propre connexion à Internet ou détourner celle du voisin ont ainsi fait leur apparition ces derniers mois.

Les pirates du dimanche auraient quant à eux trouvé une autre parade, comme le révèle une étude d'une filiale de l'équipementier réseau Cisco. L'expert en sécurité ScanSafe a effectivement constaté un bond du téléchargement illégal en entreprise. L'analyse de statistiques collectées dans plus de 100 pays pour des millions de salariés a révélé une augmentation de 55% du nombre de téléchargements illicites depuis les réseaux d'entreprises.

« Les employés s'imaginent à tort qu'ils peuvent utiliser Internet au bureau comme ils le font à la maison, » constate un représentant de ScanSafe. « C'est l'employeur qui encours des poursuites en cas d'utilisation inappropriée d'Internet dans son entreprise ». Et ScanSafe de prêcher pour sa paroisse en recommandant l'éducation des salariés mais aussi et surtout la mise en place de solutions de sécurité, qu'il commercialise. À condition que Spotify ne soit pas bloqué ?
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

A 9 ans, il décroche sa certification ingé système
Moteurs : Bing pourrait remplacer Google sur l'iPhone
SFR lance un
44% des visiteurs de Google News ne cliquent pas sur les titres
Publicité mobile : Google autorise le ciblage par téléphone et par opérateur
MSI X-Slim X620 : on prend le même, en plus grand
Nokia dépose un brevet sur l'interface flexible (bientôt un Nokia 888 ?)
Skype : 54 milliards de minutes de communication en 2009
Sony Vaio Z : quand la mobilité rencontre le luxe
Le FBI collectait illégalement des archives téléphoniques
Haut de page