Robot : le SIT hybride scanner 3D et "Google car"

Par
Le 18 novembre 2009
 0
006e000002609070-photo-scanner-3d-mobile.jpg
Le SIT réinvente le scanner 3D. Fini les immenses sas et autres « monstres ». Bienvenue aux robots scanneurs. Le Stevens Institute of Technology (New Jersey) vient effectivement de présenter Roams (Itinérance, en anglais), un robot capable de scanner, rapidement et à bas coût, son environnement en 3D.

À l'aide d'un scanner rotatif et d'une caméra vidéo, Roams (Remotely Operated and Autonomous Mapping System) peut reproduire en 3D et en couleur tout ce qui l'entoure. Il a été créée par des chercheurs du Stevens Institute of Technology à Hoboken (NJ), financé par l'US Army, et présenté à l'édition 2009 de la conférence IEEE sur les applications pratiques des technologies robotique.

0096000002609076-photo-mit-scanner-3d-2.jpg
Ce robot utilise la technologie Lidar (Light Detection and Ranging), qui consiste à projeter un laser sur un miroir en rotation rapide et à mesurer comment la lumière rebondit sur la surface des objets environnants. Cette dernière n'est pas nouvelle, puisqu'elle est déjà utilisée dans les véhicules autoguidés et l'aéronautique. En revanche elle coûte encore très cher, « aux alentours de 100.000 dollars », alors que le prototype du Sit « ne coûte qu'entre 15.000 et 20.000 dollars au total », explique Biruk Gebre, un des chercheurs interrogés par la Technology Review du MIT (en anglais). Ce qui pourrait être très utile dans « l'architecture à bas coût ou les opérations de cartographie militaire », ajoute-t-il.

Le système met environ 30 secondes à scanner 160 mètres carrés. Reste que, comme le rappelle Nicholas Roy, professeur au MIT, « ce genre de système existe déjà. Le plus difficile pour les appareils autonomes de cartographie, c'est la reconnaissance des obstacles et l'interopérabilité entre les divers robots actuellement développés ».

En vidéo.

0190000002609074-photo-mit-scanner-3d.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top