La Nasa teste le futur Internet de l'espace

Par
Le 21 novembre 2008
 0
0064000001777750-photo-nasa.jpg
Faire circuler des données sur 32,2 millions de kilomètres à travers l'espace, c'est possible ! La Nasa vient en effet d'annoncer avoir réussi un premier test de transmission de photos numériques entre la Terre et une sonde gravitant aux alentours de Mars, dans le cadre du projet Deep Impact Networking Experiment. Objectif : développer un système de communication fiable pour l'espace et les voyages extraorbitaux.

Élaboré par le Jet Propulsion Laboratory, en collaboration avec Vinton Cerf, co-inventeur des échanges TCP/IP, le Disruption-Tolerant Network vise à faciliter le transfert d'information malgré d'éventuelles interruptions du signal. Le protocole mis au point par la Nasa utilise plusieurs nœuds de communications (dix actuellement) afin de contenir les informations en cas de coupures. Cette technique permettrait de s'affranchir de la nécessaire synchronisation des émetteurs et récepteurs de données, toujours d'actualité dans les technologies de géolocalisation, par exemple. Un outil presque indispensable à la communication de sondes autour d'autres planètes ou à de possibles missions habitées.

« C'est le premier pas vers la création d'un tout nouveau concept de communication spatiale, un Internet interplanétaire », explique Adrian Hooke, chef de la division architecture de réseau spatial, standards et technologie au siège de la Nasa (Washington). Un nouveau test du DTN, réalisé avec la Station Spatiale Internationale ISS, est attendu pour l'été prochain.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités Conquête spatiale

scroll top