Un ex-employé de Zoom accusé de pratiquer secrètement la censure pour le compte de la Chine

22 décembre 2020 à 18h05
12
Zoom

Le département de la justice aux États-Unis accuse un dirigeant de l'application Zoom d'avoir volontairement pratiqué de la censure pour le compte du gouvernement chinois.

Xinjiang Jin (Julien Jin), employé par la société Zoom éditant le logiciel éponyme, est accusé d'avoir porté de fausses accusations sur certains utilisateurs du service de visioconférence . Il aurait fait croire à un trafic de contenu pédopornographique et des menaces terroristes pour bloquer leur compte à des fins politiques.

Zoom : un excès de censure

Dans une plainte, le département de la justice américaine explique que Xinjiang Jin, basé en Chine et responsable de la sécurité technique de Zoom, aurait procédé à de la censure pour le gouvernement chinois. Plus précisément, il aurait empêché un rassemblement populaire pour commémorer les manifestations de la place Tian'anmen qui ont eu lieu entre le 15 avril 1989 et le 4 juin 1989.

En opérant sur le sol chinois, Zoom doit respecter les lois locales. Cependant, la société aurait quand même fait beaucoup de zèle afin de s'assurer de ne pas être bannie de la République populaire de Chine. En effet, Xinjiang Jin aurait demandé à ses collègues américains les informations des comptes de dissidents souhaitant commémorer ce 31e anniversaire. Ces données, pourtant hébergées aux États-Unis, ont été transmises au gouvernement chinois.

En conséquence, la famille en Chine de l'un des participants à ces meetings virtuels vivant en dehors du pays aurait été menacée par le gouvernement chinois.

Dans un billet de blog, Zoom affirme avoir fermé ces meetings virtuels parce qu'ils regroupaient des participants chinois et étaient considérés comme illégaux par le gouvernement local. À l'avenir, Zoom n'autorisera plus aucune requête émanant de la Chine pouvant avoir un impact sur une personne localisée en dehors de RPC.

Edit: 22/12/2020

Un porte parole de Zoom explique que l'entreprise a mené une enquête interne. Selon cette dernière, aucune autre donnée personnelle n'aurait été partagée avec le gouvernement chinois. Zoom a licencié Xinjiang Jin et mis à pied d'autres employés le temps de clôturer cette investigation.

Zoom a déjà fait des boulettes

Au cœur de la pandémie, en plein premier confinement, Zoom est devenue l'une des applications privilégiées pour effectuer des visioconférences. L'application a ainsi enregistré une croissance de 535%.

Cependant, l'entreprise a déjà été décriée pour avoir envoyé des données personnelles à Facebook à l'insu des utilisateurs. De plus, malgré les affirmations de la société, l'application ne chiffrait pas de bout en bout les conversations.

Michael Drieu, l'un des actionnaires de l'entreprise, avait déposé une plainte. Plusieurs entreprises, et notamment SpaceX, la NASA et Google ont interdit son utilisation.

Parmi les alternatives, notons Microsoft Teams , Google Meet ou encore Skype .

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
12
13
herulezeus
Bon zoom est la prochaine entreprise a figurer sur la liste noire de trump. Des qu’une application chinoise fonctionne tout de suite c’est sécurité nationale…pour sur facebook, instagram, snapchat n’ont jamais fourni d’infos a la securite us…
nicgrover
Baiden avez-vous voulu dire… On le saura dans quelques semaines.
kroman
Encore une victime de la guerre économique. Les US cherchent à tuer tout ce qui marche et vient de Chine. Huawei, Tiktok, DJI depuis quelques jours et là c’est Zoom…
norwy
C’est une boite américaine
Nervantoss
« Il aurait fait croire à un trafic de contenu pédopornographique et des menaces terroristes pour bloquer leur compte à des fins politiques.» presque toutes des lois justifiant la censure utilisent ce procédé en Occident, on peut ajouter la «haine » aussi.très bon alibi moral.<br /> Y a la mauvaise censure et la bonne censure…
juju251
kroman:<br /> Encore une victime de la guerre économique. Les US cherchent à tuer tout ce qui marche et vient de Chine. Huawei, Tiktok, DJI depuis quelques jours et là c’est Zoom…<br /> herulezeus:<br /> Bon zoom est la prochaine entreprise a figurer sur la liste noire de trump. Des qu’une application chinoise fonctionne tout de suite c’est sécurité nationale…pour sur facebook, instagram, snapchat n’ont jamais fourni d’infos a la securite us…<br /> Sauf que Zoom est une société basée en Californie, même s’ils ont des bureaux en Chine.<br /> Et aux dernières nouvelles, la Californie est plutôt située aux USA qu’en Chine …<br /> CF ce qui est indiqué sur leur site :<br /> Fondé en 2011, Zoom est basé à San Jose, Californie, et possède des bureaux dans le monde entier.<br /> Source.
notolik
C’est le risque d’utiliser des outils centralisés…<br /> Heureusement qu’il existe des alternatives P2P bien plus difficile à bloquer pour tous ces vilains terroristes/dissidents…
telefonefix
Boycottons Zoom, ces vendus à la dictature chinoise, c’est honteux !!!
mecatroid
Zoom, c’est vraiment et clairement une application de m… qui n’en est pas à son premier rodéo. Franchement, là, il y a accumulation. En temps que professionnel de l’informatique et des nouvelles technologies, j’ai prévenu tous mes amis et ma famille de virer Zoom, et de prendre… ben à la limite n’importe quoi d’autre, faites vous plaisir.
charcotp
En tant que professionnel de l’informatique, vous n’avez pas beaucoup suivi l’actualité de la bête. Ils ont vraiment progressé et j’aimerai bien avoir une réponse sur le logiciel actuel. Sinon, dans le n’importe quoi pour faire de la visio, vous avez messenger de … Facebook, cela vous va en tant que professionnel de l’informatique?
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Un brevet Xiaomi dévoile un projet de smartphone à écran 360° et appareil photo pop-up
Xiaomi Mi Home Caméra par IP 1080p HD à moins de 25€ (Livraison garantie avant Noël)
Hyundai parie massivement sur l'hydrogène et ouvre une division spécialisée : HTWO
Android 11 : OnePlus repousse a 2021 la mise à jour des OnePlus 7 et 7T
Un mois après l'échec du lanceur Vega, l'enquête livre ses conclusions
Apple retire discrètement le serveur web Zoom caché via une mise à jour sur Mac
Mini critique Truth Seekers (S01)
Mini critique The Mandalorian (S02E01)
Mini critique Moonbase 8 (S01E01)
Les meilleures séries d'anthologie
Haut de page