Zoom alerte désormais si votre visio est menacée de zoombombing

Zoom
© Zoom

L'éditeur du logiciel de visioconférence a dévoilé de nouvelles fonctionnalités visant à lutter contre les perturbations des réunions qui ont lieu sur la plateforme.

Indiscutablement, 2020 représente l'année de tous les records pour Zoom , qui a profité de la crise sanitaire pour mieux faire connaître ses services, au point de devenir un indispensable au sein de nombreuses entreprises, petites ou grandes. La plateforme, sujette à certains problèmes de sécurité, du fait d'une utilisation massive couplée à un intérêt croissant des trolls et des pirates, a passé du temps à faire en sorte que ses nombreux utilisateurs puissent utiliser le logiciel sans couac. Ce week-end, Zoom a publié de nouvelles fonctionnalités de sécurité.

Zoom permet à l'hôte de garder le contrôle sur sa réunion

Jusqu'à maintenant, chaque hôte (bénéficiaire d'un compte gratuit ou payant) d'une réunion avait la possibilité de suspendre celle-ci temporairement. L'option, insérée sous l'onglet « Sécurité » de l'application, offre ainsi le pouvoir aux hôtes ou co-organisateurs d'écarter, de supprimer tout participant perturbateur qui aurait intégré cette dernière.

La suspension de l'activité des participants entraîne de fait la suspension de la vidéo, de l'audio, du chat, des annotations, mais aussi du partage d'écran et naturellement de l'enregistrement de la réunion, jusqu'à ce que la suspension prenne fin.

Pendant que la réunion est à l'arrêt, la plateforme interroge automatiquement l'hôte pour lui demander s'il souhaite signaler un utilisateur de la réunion, mais aussi fournir les détails de l'intrusion et insérer une capture d'écran. Une fois les informations complétées, l'hôte n'a plus qu'à soumettre ses réponses, ce qui conduit à l'exclusion de l'utilisateur perturbateur de la réunion.

Après cette étape, l'hôte a la possibilité de réactiver une par une les fonctionnalités de son choix. Zoom indique par ailleurs contacter l'organisateur de la réunion par mail, une fois la réunion terminée, pour qu'il lui délivre certaines informations liées à l'incident.

La grande nouveauté, c'est que désormais, les participants à une réunion peuvent aussi apporter leur pierre à l'édifice en signalant directement depuis le client Zoom un utilisateur qui perturberait la réunion. Le tout, en cliquant sur le badge sécurité en haut à gauche de l'écran. On notera aussi que les hôtes et administrateurs d'une réunion peuvent activer pour les participants la possibilité de créer des rapports, qui sont ensuite envoyés à la section sécurité de Zoom.

Ces nouvelles fonctionnalités sont disponibles sur les clients de bureau Zoom, c'est-à-dire sur PC, Mac et Linux. Il faudra encore attendre pour les voir arriver sur le client Web.

Zoom scanne le web à la recherche de liens… Zoom

Zoom, qui a récemment déployé le chiffrement de bout en bout des communications vidéo, a aussi annoncé le lancement d'un outil qui permet de procéder à un scan géant des réseaux sociaux et du Web afin de trouver des liens de réunion Zoom qui auraient été partagés par des individus malveillants. La fonctionnalité se nomme At-Risk-Meeting-Notifier.

Intelligent, l'outil, alerté par la circulation d'un lien Zoom, va prévenir par e-mail le propriétaire du compte depuis lequel la réunion est émise, de façon à ce qu'il puisse bénéficier des conseils de la plateforme et agir en conséquence. Des mesures, comme la création d'un nouvel ID de réunion ou l'activation des paramètres de sécurité, peuvent être prises dans l'urgence, pour éviter toute intrusion.

Source : Zoom

Modifié le 18/11/2020 à 09h03
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Lectures liées

Windows 11 proposera les plus beaux fonds d'écran par défaut depuis... Windows (enfin selon nous)
Windows 11 : vous pourrez réactiver le menu Démarrer Live Tiles de Windows 10
Google annonce plusieurs nouveautés sur Android pour cet été
Cybersécurité : comment bénéficier d'une sécurité complète avec Norton 360 Deluxe ?
Windows 11 : l'interface de ce qui semble être le prochain Windows aurait fuité en vidéo
HarmonyOS, ce serait déjà 134 000 apps et 4 millions de développeurs
Vous pouvez désormais activer le nouveau Gmail avec Google Chat
Navigateurs Internet : la consommation des extensions passée au crible dans un nouveau rapport
Avast Ultimate : solution de cybersécurité très avancée et gratuite pendant 3 mois
Google Workspace est disponible pour tous les utilisateurs et s'intègre dans un nouveau Gmail
Haut de page