Avec les fêtes de fin d'année qui approchent, les cybercriminels se frottent les mains

17 novembre 2020 à 09h23
4
Noël en ligne © Alexas_Fotos / Pixabay
© Alexas_Fotos / Pixabay

Dans le sillage de la crise sanitaire, le boom des achats en ligne ne profitera pas qu'aux e-commerçants. Les pirates informatiques et escrocs du Web, eux aussi, vont croquer leur part du gâteau.

Les temps ont changé et la façon de consommer également, pour bon nombre de consommateurs cette année. Dans un contexte pandémique qui a conduit à certaines fermetures administratives de commerces, près de 3 Français sur 10 (28%) déclarent avoir vu augmenter leur activité numérique cette année. Pendant ce temps, tous les signaux sont au vert pour les cybercriminels, qui en plus de l'aspect anxiogène de la Covid-19, vont pouvoir attirer davantage de personnes dans leurs filets en menant des attaques auprès d'un plus grand nombre de cibles encore, grâce aux fêtes de fin d'année et un Noël qui se rapproche. L'étude State of Today's Digital e-Shopper survey, menée par McAfee, tend à le prouver.

Malgré les risques, les Français décidés à acheter plus en ligne que les autres années

La cybercriminalité n'en finit plus de se développer. Pour le seul deuxième trimestre 2020, McAfee a observé une progression de 12% des menaces par minute (419 !) par rapport au trimestre précédent. Et le phénomène ne devrait pas faiblir, avec un Black Friday qui approche et des fêtes de fin d'année en ligne de mire.

On peut alors se demander si la croissance des menaces est sérieusement considérée par le consommateur. Et la réponse n'est pas franchement satisfaisante. Car si 42% des Français savent que les risques sont de plus en plus importants et que les escroqueries sur Internet pullulent, ils prévoient néanmoins de faire davantage d'achats en ligne encore pendant les fêtes. Et encore plus tôt que d'habitude, puisque de nombreux commerces demeurent portes closes.

Un consommateur sur 3 (36%) envisage d'augmenter ses achats en ligne sur la période des fêtes à venir. Une tendance qui confirme celle de la crise de la Covid-19. Depuis le début de la pandémie, un peu plus d'un Français sur 4 (28%) admet acheter davantage en ligne qu'auparavant.

Les aînés plus soucieux des risques

Comme souvent en matière de sécurité, il existe des différences générationnelles. Le public âgé a tendance à être davantage soucieux quant aux risques encourus. 66% des personnes interrogées de plus de 65 ans estiment que le cyber-risque est plus fort avec la Covid-19. Les 18-24 ans sont un peu moins nombreux (62% en tout) à le penser.

L'écart est encore plus important concernant le fait de prendre le temps de vérifier si une promotion ou une offre envoyée par courrier électronique ou SMS est fiable. 48% des plus de 65 ans s'en soucient, contre seulement 37% des 18-24 ans.

« Les résultats montrant la prévalence croissante des achats en ligne, les consommateurs doivent être conscients de la manière dont les cybercriminels cherchent à tirer profit de cette période de fêtes et prendre les mesures nécessaires pour se protéger, eux, et leurs proches », analyse Lam Son Nguyen, Partner Product Manager chez McAfee, alors que 37% des consommateurs, pourtant conscients des risques, affirment qu'ils ne changeront pas leurs comportements d'achat sur le Web.

Les consommateurs devront se méfier d'une dernière chose : les cartes cadeaux. Compte tenu de l'engouement des Français à leur sujet (47% des Français préfèrent recevoir une carte cadeau) et pour les achats en ligne, « avec le croisement de ces deux tendances, il pourrait y avoir des conséquences négatives », prévient McAfee, qui ne manque pas de rappeler que trop souvent, les utilisateurs font preuve d'inattention au moment d'ouvrir des liens liés à des cartes cadeaux. Nous voilà prévenus.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
4
6
GRITI
Désolé, mais l’article me laisse sur ma faim. Je pensais/espérais que nous aurions une liste du type d’attaques/escroqueries dont il faut se méfier.
ar-s
«&nbsp;Les aînés plus soucieux des risques&nbsp;» …<br /> Hum hier encore j’ai dépanné des anciens qui se sont fait piéger par une fausse page (vous êtes infecté, appelez ce numéro etc…)<br /> C’est loin d’être la 1ere fois que j’interviens pour ça et 100% des cas sont des plus de 50 piges. Les stats généralistes sur l’age en cybersecurité faut pas trop s’y fier. Surtout qu’un ordi est souvent familiale.<br /> Maintenant il est clair que les arnaques pullulent mais la plupart du temps, avec des notions de bases, vraiment de base, c’est facile de les repérer. Et le problème est là.<br /> Les utilisateurs, au fond, pense que c’est un outils, comme une perceuse… Et se battent les couilles d’apprendre. Combien de fois ai-je entendu : «&nbsp;Ah oui faudra que je prenne des cours&nbsp;»… Puis silence radio… Une fois que le problème est corrigé, ils retombent dans leur travers d’utilisateurs hyper néophytes. Ils préfèrent payer pour qu’on intervienne…<br /> OK, ça me va au final.
Pronimo
Le cliquez ici pour payer 100% moins cher aguicheur fonctionne toujours en 2020 <br /> Apres pour les sites malveillants, les navigateurs devraient de base installer par default ublock + grosses listes custom pour éviter le plus possible de tomber sur des liens pourris.
Stylite
Et ghostery aussi…
negima
Aux personnes âgées : Si vous ne connaissez pas grand chose en informatique, dites vous tout simplement que 99% des messages que vous lisez sur internet sont mensongers.<br /> Je ne répète jamais assez.
GRITI
negima:<br /> 99% des messages que vous lisez sur internet sont mensongers.<br /> C’est tout à fait vrai. Ce pourcentage inclus bien évidemment le message de negima!
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Mesures DAS : l'ANFR choisit la start-up française Art-Fi pour renforcer les contrôles
Bon plan antivirus : 57% de remise sur la solution Norton 360 Deluxe en ce moment
La marque italienne MV Agusta veut se tourner vers les motos électriques
Gmail : vous allez bientôt pouvoir désactiver la collecte de données (ainsi que les fonctionnalités associées)
Disney vous permet désormais d'offrir sa première année d'abonnement à Disney+ à un ami
OPPO Inno Day 2020, suivez la conférence en direct sur Clubic mardi matin !
Ford réfléchit à produire ses propres batteries pour ses voitures électriques
Découvrez Cartoradio, l'outil qui vous donne les positions et mesures de chaque antenne mobile
RED by SFR joue les prolongations sur son forfait mobile 80 Go à prix cassé
Bon plan smartphone : le OPPO Reno 2 256Go est à moins de 300 € chez Darty !
Haut de page