En 2019, la consommation électrique de Netflix aurait pu alimenter 40 000 foyers américains

17 février 2020 à 17h29
0
Netflix

Le géant du streaming lève enfin le voile sur sa consommation électrique. En 2019, elle a bondi de 84 % ! Une croissance conséquente, qui dépasse largement celle des abonnés.

En 2019, le streaming vidéo représentait l'équivalent annuel des émissions de CO2 d'un pays polluant comme l'Espagne. La consommation électrique est une question adjacente qui revient régulièrement sur la table pour un service aussi planétaire que celui de la SVoD. Netflix fait ici le choix d'exposer en détail son impact sur l'environnement à travers un rapport complet.

451 000 MWh en 2019

Si le streaming permet de se passer des contraintes physiques et du plastique employé pour les DVD, notamment, la consommation électrique, elle, explose. Netflix dévoile ainsi, dans son rapport, ses propres chiffres. En 2019, le service a ainsi consommé 451 000 MWh pour alimenter sa plateforme, soit autant que 40 000 foyers américains « moyens » en un an.

Pour évoquer ce sujet épineux, Netflix divise sa consommation en deux catégories : l'électricité qu'elle exploite elle-même pour la plateforme, ses studios de production et ses bureaux (94 000 MWh par an), et l'énergie nécessaire pour diffuser son service de streaming mondial via des plateformes tierces : Google Cloud ou encore Amazon Web Services (357 000 MWh).

Polariser les chiffres de cette manière permet en quelque sorte à Netflix de se dédouaner. La plateforme indique en effet ne pas avoir de contrôle sur l'empreinte énergétique de sa consommation indirecte. Pour autant, le mastodonte américain s'engage, en affirmant que l'ensemble de l'énergie utilisée a été assortie de « certificats d'énergie renouvelable et de compensations carbone en 2019 ».


Une statistique qui prend de l'ampleur

Le rapport de Netflix permet de constater la progression fulgurante du service durant ces deux années passées. En 2018, la plateforme n'employait que 245 000 MWh. Il s'agit donc d'une croissance de 84 % en 12 mois. Pour rappel, la base d'abonnés au service, elle, a augmenté de seulement 20 % au cours de la dernière année (plus de 165 millions d'abonnés recensés en décembre 2019).

Ainsi, la hausse de la consommation électrique de la plateforme ne dépend pas uniquement de la hausse du nombre d'utilisateurs.

Selon une estimation de la US Energy Information Administration, la consommation totale d'énergie de Netflix en 2019 aurait permis d'alimenter l'équivalent de 40 000 ménages américains. D'ailleurs, comme le rapport l'indique explicitement, l'empreinte énergétique annoncée ne tient pas compte de l'électricité utilisée par les clients pour regarder des vidéos sur leur téléviseur ou tout autre appareil.

Pour compenser son impact, Netflix précise soutenir des projets d'énergies renouvelables dans plus de 20 pays et 15 États américains. Des mesures pour optimiser l'efficacité de l'électricité utilisée par la plateforme de streaming ont également été mises en place au cours de l'année précédente.

Source : Variety
Modifié le 17/02/2020 à 17h29
12
12
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

La planète est confinée ! Le ralentissement est visible depuis l'espace.
L'union sacrée des télécoms européens, qui vont partager leurs données pour lutter contre le coronavirus
La dernière mise à jour de Windows 10 provoque une fois de plus pannes et ralentissements
Confinement : la nouvelle attestation de déplacement dérogatoire est disponible en téléchargement
OneWeb opère maintenant 74 satellites en orbite
Comment choisir la bonne diagonale pour son téléviseur ?
L'empreinte carbone issue de la consommation des Français a chuté de deux-tiers avec le confinement
Elon Musk fait un don de 50 000 masques et 1200 respirateurs... pour se racheter ?
Confinement : le gouvernement durcit les restrictions
Des Macbook propulsés par des processeurs ARM prévus pour l'an prochain
scroll top