Netflix a engrangé plus de 28 millions d'abonnés en 2018

Nathan Le Gohlisse Contributeur
21 janvier 2019 à 13h14
0
Netflix

Netflix a publié ses derniers résultats trimestriels. La croissance galopante du nombre d'abonnés au service continue de s'affirmer, tandis que sa s'aggrave et que son chiffre d'affaires global s'avère moins prometteur que prévu. Il en faudra toutefois plus pour affoler les marchés, visiblement confiants quant au succès de la stratégie de Netflix à long terme.

La publication des derniers résultats trimestriels du mastodonte américain du streaming vidéo nous en apprend plus sur sa situation financière du moment. Entre chiffres actuels et prévisions pour l'avenir, le service peut porter à son crédit d'être parvenu à attirer plus de 28 millions d'abonnés supplémentaires au cours de cette année 2018. Une donnée qui étaye des résultats globalement solides, sans pour autant faire oublier certaines fragilités dont le modèle économique même de Netflix semble avoir du mal à se débarrasser.

Une croissance essentiellement européenne


Au delà d'une hausse de 25,9 % du nombre d'abonnés sur l'année qui vient de s'achever (portant le décompte total à 139,3 millions mondialement) et des 8,8 millions d'utilisateurs ayant rejoint le service au cours du derniers trimestre de 2018 (les analystes planchaient sur « seulement » 7,5 millions de nouveaux inscrits sur les trois derniers mois de l'année), Netflix doit faire avec un marché américain qui arrive à saturation et une croissance qui s'axe désormais vers l'Europe. Cette suite logique à la prédominance de Netflix sur ses propres terres aura d'ailleurs permis à la plateforme d'augmenter ses tarifs aux Etats-Unis, mais elle doit être contrebalancée par une forte croissance à l'international.

On apprend ainsi que sur les 8,8 millions d'abonnés engrangés sur le dernier trimestre 2018, 7,8 millions proviennent d'en dehors des Etats-Unis, confirmant le ralentissement annoncé des abonnements sur le sol américain. Cette croissance, européenne essentiellement, est portée par les investissements consentis par le service sur le vieux continent et sur les contenus européens que Netflix a produits ou, le cas échéant, achetés (Elite, La Casa de Papel, ou encore Black Mirror sont quelques exemples concrets de cette posture).

Reste qu'en dépit de ces données flatteuses, le dernier bilan trimestriel de Netflix est entaché par une hausse de revenus moins bonne que prévue (27 % à 4,82 milliards de dollars, soit un peu moins que préalablement projeté par Wall Street, explique La Tribune) et une marge opérationnelle qui plonge sans grande surprise de 5,2% sur le quatrième trimestre 2018, après avoir chuté de 12% au troisième trimestre et de 7,5% fin 2017.

Pour ses contenus, Netflix dépense (beaucoup) et creuse sa dette


Autre annonce attendue : la somme dépensée par la plateforme pour financer la réalisation de contenus et la publication sur le service de nombreux titres durant l'automne et l'hiver. Dans cette case de son bilan trimestriel, la firme affiche le montant titanesque de 1,24 milliard de dollars pour le seul dernier trimestre 2018 (en guise de mise à l'échelle, rappelons que les investissements consentis sur les trois premiers trimestres réunis s'élevaient à 1,45 milliard).

Une somme colossale qui creuse un peu plus la dette de Netflix, sans pour autant inquiéter les analystes ou affoler les marchés qui croient au projet à long terme du leader mondial de la SVoD. Preuve en est : en bourse, le titre Netflix n'a perdu que 4 % pour une action qui a grimpé de plus de 100 dollars depuis la mi-décembre, note La Tribune.

En réalité, seule la méthode utilisée par le groupe pour comptabiliser les audiences propres à ses différentes séries semble être sous le feu des critiques. Comme l'explique Numerama dans un article publié vendredi, la firme profitait de la publication de ses résultats pour expliciter sa méthode en la matière. « Pour une série, à cause de leur durée hautement variable », y lit-on, « nous comptabilisions un spectateur s'il ou elle a regardé 70% d'au moins un épisode » d'une saison. Une méthode hautement imprécise qui pourrait, in fine, se révéler contre-productive pour le service.
1 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top