Netflix poursuivi pour diffamation par un enquêteur à la retraite

Bastien Contreras Contributeur
20 décembre 2018 à 11h01
0
Making a Murderer S2

Andrew Colborn, officier de police à la retraite, a décidé d'attaquer Netflix en justice, ainsi que les créateurs de la série Making a Murderer, pour diffamation et négligence. Selon lui, le documentaire conduit à penser qu'il a participé à une falsification de preuves.

Making a Murderer est une série documentaire, dont la deuxième saison a été diffusée sur Netflix à partir du 19 octobre 2018. Elle revient sur l'affaire Steven Avery, accusé du meurtre de Teresa Halbach, une jeune photographe américaine. La série pourrait voir un nouvel épisode se dérouler au tribunal, avec cette fois Netflix sur le banc des accusés.

La série accusée d'impartialité

En effet, l'un des protagonistes du documentaire, Andrew Colborn, ancien membre de l'équipe du shérif du Comté de Manitowoc, accuse les auteurs de la série de laisser clairement penser qu'il a fourni de fausses preuves contre un homme présenté comme innocent. De plus, le programme aurait été réalisé à charge, contre les forces de l'ordre, et aurait omis plusieurs éléments incriminant Steven Avery, tels que des traces ADN ou des déclarations changeantes.

D'après l'avocat de Colborn, cet angle aurait été délibérément adopté dans le but d'attirer davantage de téléspectateurs et aurait gravement porté atteinte à la réputation de l'ancien policier. Celui-ci aurait notamment reçu des menaces de mort de la part des soutiens d'Avery. Il ne demande pas de réparation pécuniaire précise, mais souhaite que la plateforme de streaming et les réalisateurs de la série soient condamnés à publier un rectificatif clair, pour « laver son honneur ».

Un nouveau rebondissement dans l'affaire Steven Avery

Personnage principal de Making a Murderer, Steven Avery a passé 18 ans derrière les barreaux pour un viol dont il a finalement été innocenté. À sa sortie de prison, en 2003, il poursuit le procureur et le shérif de Manitowoc en justice pour sa condamnation injustifiée. Mais deux ans plus tard, il est inculpé du meurtre de Teresa Halbach, disparue après s'être rendue chez lui. Suite aux aveux de son neveu, il écope finalement d'une peine de prison à perpétuité.

Mais le département de police du Comté de Manitowoc est accusé de conflit d'intérêts dans l'affaire, étant lui-même poursuivi par Steven Avery en parallèle. Certains officiers sont ainsi soupçonnés d'avoir suggéré les aveux au neveu de l'accusé, en profitant de sa fragilité.

Avec ce nouveau procès à venir, ce sont maintenant les auteurs de la série qui sont accusés d'impartialité. L'objet d'une troisième saison ?

Source : WBAY

Modifié le 20/12/2018 à 11h05
8 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
OVNI : l'US Navy avoue (enfin) avoir filmé des objets aériens non identifiés
En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2
iPhone 11 / 11 Pro : les premiers tests sont en ligne, 2019 est-il un bon cru ?
Le TGI de Paris invalide la clause de non-revente de jeux dématérialisés de Steam
Avec sa Model S, Tesla aurait battu le record de la Porsche Taycan sur le circuit de Nürburgring
Analogue présente un DAC audio/vidéo pour brancher vos vieilles consoles sur une TV moderne

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top