Netflix poursuivi pour diffamation par un enquêteur à la retraite

20 décembre 2018 à 11h01
0
Making a Murderer S2

Andrew Colborn, officier de police à la retraite, a décidé d'attaquer Netflix en justice, ainsi que les créateurs de la série Making a Murderer, pour diffamation et négligence. Selon lui, le documentaire conduit à penser qu'il a participé à une falsification de preuves.

Making a Murderer est une série documentaire, dont la deuxième saison a été diffusée sur Netflix à partir du 19 octobre 2018. Elle revient sur l'affaire Steven Avery, accusé du meurtre de Teresa Halbach, une jeune photographe américaine. La série pourrait voir un nouvel épisode se dérouler au tribunal, avec cette fois Netflix sur le banc des accusés.

La série accusée d'impartialité


En effet, l'un des protagonistes du documentaire, Andrew Colborn, ancien membre de l'équipe du shérif du Comté de Manitowoc, accuse les auteurs de la série de laisser clairement penser qu'il a fourni de fausses preuves contre un homme présenté comme innocent. De plus, le programme aurait été réalisé à charge, contre les forces de l'ordre, et aurait omis plusieurs éléments incriminant Steven Avery, tels que des traces ADN ou des déclarations changeantes.

D'après l'avocat de Colborn, cet angle aurait été délibérément adopté dans le but d'attirer davantage de téléspectateurs et aurait gravement porté atteinte à la réputation de l'ancien policier. Celui-ci aurait notamment reçu des menaces de mort de la part des soutiens d'Avery. Il ne demande pas de réparation pécuniaire précise, mais souhaite que la plateforme de streaming et les réalisateurs de la série soient condamnés à publier un rectificatif clair, pour « laver son honneur ».

Un nouveau rebondissement dans l'affaire Steven Avery


Personnage principal de Making a Murderer, Steven Avery a passé 18 ans derrière les barreaux pour un viol dont il a finalement été innocenté. À sa sortie de prison, en 2003, il poursuit le procureur et le shérif de Manitowoc en justice pour sa condamnation injustifiée. Mais deux ans plus tard, il est inculpé du meurtre de Teresa Halbach, disparue après s'être rendue chez lui. Suite aux aveux de son neveu, il écope finalement d'une peine de prison à perpétuité.

Mais le département de police du Comté de Manitowoc est accusé de conflit d'intérêts dans l'affaire, étant lui-même poursuivi par Steven Avery en parallèle. Certains officiers sont ainsi soupçonnés d'avoir suggéré les aveux au neveu de l'accusé, en profitant de sa fragilité.

Avec ce nouveau procès à venir, ce sont maintenant les auteurs de la série qui sont accusés d'impartialité. L'objet d'une troisième saison ?

Source : WBAY

Modifié le 20/12/2018 à 11h05
8 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
La NASA détecte un trou noir très inhabituel qui vient contredire nos théories sur l’univers
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
Renault présente des résultats en baisse au S1... sauf sur l'électrique, en plein boom
scroll top