Netflix franchit la barre des 200 millions d'abonnés et gagne toujours plus d'argent

20 janvier 2021 à 08h30
15

Le géant du streaming, Netflix, va tellement bien qu'il indique ne plus être obligé d'emprunter pour produire des contenus.

Tout va comme sur des roulettes pour Netflix. La plateforme de streaming, qui a publié mardi 19 janvier ses résultats pour le quatrième trimestre 2020, a dévoilé des chiffres une nouvelle fois en forte hausse. L'entreprise californienne a aussi franchi un cap historique puisqu'elle totalisait 203,69 millions d'abonnés payants au 31 décembre dernier.

Tous les signaux (ou presque) sont au vert

Netflix continue de se porter comme un charme, après une année où la plupart de ses indicateurs phares ont atteint des records. D'abord, en ce qui concerne le nombre d'abonnés. Sur cette seule année 2020, la firme de Los Gatos a recensé 37 millions d'abonnés payants supplémentaires, dont 8,5 millions au quatrième trimestre, pour dépasser le cap des 200 millions au total pour la première fois de son histoire.

L'Amérique du Nord (73,97 millions d'abonnés au total, soit 6,3 millions de plus en un an) devance toujours la zone EMEA composée de l'Europe, du Moyen-Orient et de l'Afrique (66,70 millions) en nombre d'abonnés. Mais celle-ci a vu son nombre d'utilisateurs payants bondir de 14,9 millions entre fin 2019 et fin 2020.

Tout cela a mécaniquement produit une hausse des revenus pour Netflix. Le chiffre d'affaires de la société de Reed Hastings a atteint les 25 milliards de dollars en 2020, un record pour une croissance de 24% sur un an. Le tout grâce à un excellent quatrième trimestre, lui aussi record (6,64 milliards de dollars). Son bénéfice d'exploitation, lui, a explosé de 76%, à 4,6 milliards de dollars sur l'année. Seul le bénéfice net (de 587 à 542,2 millions de dollars) est en légère baisse.

Netflix n'est plus tenue d'emprunter

S'ils sont tous très élogieux, ces chiffres n'arrivent pas à la hauteur de l'événement majeur vécu par l'entreprise ces dernières semaines. En marge de son bilan financier, Netflix a en effet annoncé ne plus être dans l'obligation d'emprunter ni de lever des fonds d'une autre manière pour investir. Qu'est-ce que cela signifie ?

On sait que la dette du service de SVoD s'élève entre 10 et 15 milliards de dollars, dette contractée depuis le début des années 2010. L'entreprise américaine la maitrise donc désormais totalement. De quoi maintenir son ambition au plus haut.

Il y a quelques jours, Netflix avait annoncé la publication d'au moins un film inédit chaque semaine tout au long de l'année 2021. Au total : la plateforme prévoit mettre en ligne autour de 70 films cette année , avec de vraies stars hollywoodiennes, parmi lesquelles Leonardo DiCaprio, Meryl Streep, Zendaya, Dwayne Johnson, Idris Elba ou Sandra Bullock.

Qu'en pense-t-on chez Clubic ?

Netflix a gagné plus d'argent et plus d'abonnés en 2020 que toute autre année. Malgré l'arrivée de Disney+, de HBO Max (aux États-Unis) et le développement de Prime Video, la première plateforme de streaming au monde tient toujours en respect la concurrence. La crise sanitaire lui réussit, et la firme se déploie partout dans le monde. Avec un catalogue maîtrisé, des moyens soutenus et des partenariats dans un certain nombre de pays, Netflix devrait passer 2021 au chaud.

Source : communiqué de presse

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
15
14
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Sir Clive Sinclair, créateur du ZX Spectrum et pionner de l'ordinateur personnel est décédé
La Chine s'en prend à nouveau à ses géants de la tech en voulant découper Alipay (Ant Group)
L'application Yuka, à nouveau condamnée à cause de sa lutte contre les nitrites dans la charcuterie, ne s'avoue pas vaincue
2021, une année record pour les start-up françaises
Le site Gearbest est down, les clients dans l’incertitude totale
Grande-Bretagne : les nouvelles constructions bientôt obligées de disposer de chargeurs pour véhicules électriques ?
Corée du Sud : Google condamné à payer 177 millions pour avoir limité le développement de forks Android
Kape technologies, maison mère de CyberGhost VPN, se paie ExpressVPN pour près d'un milliard de dollars
Une nouvelle start-up du NewSpace en vue ? Steve Wozniak tease l'arrivée prochaine de l'entreprise Privateer
Epic vs Apple : sans surprise, l'éditeur de jeu fait appel de la décision de justice
Haut de page