Uber envisage de se séparer de 20% de sa masse salariale et perd son directeur technique

Uber

La plateforme de VTC accuse une chute d'activité liée à la crise du coronavirus.

Arrivé en 2013 chez Uber, Thuan Pham était le dernier représentant de l'ère Kalanick. Sa démission pourrait bien amorcer une vague de licenciements.


5 400 emplois menacés

La fin d'une ère pour Uber ? La société américaine a annoncé mardi 29 avril la démission de son directeur technique historique, Thuan Pham. Il quittera ses fonctions le 16 mai prochain, sept ans après avoir rejoint l'entreprise de Travis Kalanick.

« Je me sens à l'aise avec l'idée de raccrocher à un moment où l'équipe d'Uber Engineering est au sommet de sa productivité, où nous avons construit un système solide [ ... ] et où nous sommes bien préparés pour faire face à l'avenir », a déclaré le futur ex-directeur technique de l'entreprise californienne.

La démission de Thuan Pham pourrait amorcer une vague de départs chez Uber. Selon le média The Information, les dirigeants du groupe prépareraient un vaste plan social dans les semaines à venir. 20 % des employés d'Uber pourraient ainsi perdre leur emploi, soit 5 400 personnes. Si les réduction d'effectifs ne sont pas finalisées, elles pourraient être annoncées par étapes prochainement.

« Comme vous vous en doutez, la compagnie étudie tous les scénarios possibles pour s'assurer de sortir de cette crise dans une position plus forte que jamais », commente en touche un porte-parole du groupe, sans pour autant démentir les rumeurs.

Le plan social envisagé par Uber fait suite à la pandémie de COVID-19, et aux mesures de confinement imposées dans de nombreux pays où la société est présente.


Uber, l'habitué des plans sociaux

Acteur de premier plan du secteur des transports urbains, Uber a vu son activité chuter depuis le mois de mars. Le mois dernier, l'actuel P.-D.G. du groupe, Dara Khosrowshahi, avait annoncé une perte d'activité dans les grandes villes de 70 %. Toujours selon The Information, ce chiffre pourrait monter à 80 % si l'on compare à l'année précédente.

Faute de clients à transporter, la société comptait sur sa branche Uber Eats pour compenser son service de chauffeurs. En vain...

Si le plan social d'Uber se confirme, ce serait la seconde fois que les employés de la compagnie subiraient des coupes dans les effectifs, en moins de deux ans. L'an passé, Uber avait licencié près de 1 000 employés pour combler ses pertes financières, après une entrée en Bourse chaotique en mai 2019.

Cette fois encore, la priorité est donnée aux investisseurs. En mars dernier, Dara Khosrowshahi avait joué l'apaisement : en modélisant une année noire où le volume des déplacements chutait de 80%, Uber terminerait 2020 avec 4 milliards de dollars en liquidités, plus 2 milliards de dollars en crédit renouvelable.

Sources : The Verge, The Information.
Modifié le 29/04/2020 à 11h45
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
4
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Samsung Galaxy Tab A : la célèbre tablette Samsung toujours moins chère
Google Meet : le service de visio professionnel désormais accessible à tous
Baisse de la consommation d'électricité en France depuis le confinement
16 Go de mémoire RAM 3200 MHz pour moins de 80€
Vodafone, premier opérateur à se lancer dans la 5G aux Pays-Bas
Marvel's Agents of S.H.I.E.L.D. : un trailer pour la saison 7 avant son ultime lancement
Epic Games Store : l'authentification à deux facteurs obligatoire pour les jeux gratuits
Le vidéoprojecteur Xiaomi Full HD 1080p profite d'une belle promotion
L'audience des leagues e-sport explose, CS:Go et LOL en tête
Haut de page