Uber Eats revoit les tarifs de ses coursiers, "une belle escroquerie" selon un livreur

Alexandre Boero Contributeur
13 septembre 2019 à 17h29
0
Livreur Uber Eats
© Crédits photo : LCV / Shutterstock.com

Le service de livraison de repas Uber Eats va mettre en place un nouveau calcul de la rémunération de ses coursiers, à partir du 25 septembre. Il n'est pas certain que celui-ci soit véritablement avantageux.

Uber Eats a annoncé avoir mis une place une restructuration de sa tarification, qui sera obligatoirement appliquée aux coursiers qui rejoignent l'application à compter du 25 septembre, après avoir mené une consultation de mars à mai 2019 auprès de ses livreurs. Ceux déjà sous mission avec le service de livraison de repas auront d'ailleurs le choix entre l'ancienne et la nouvelle tarification. Concernant cette dernière, elle est annoncée comme plus avantageuse, même si un livreur Uber, contacté par Clubic, la trouve injuste. Qu'en est-il réellement ?

Une commission qui plonge, tout comme la rémunération au kilomètre

Tout d'abord, débutons par la commission que prend Uber Eats sur chaque livraison. Il s'agit ici d'une bonne nouvelle, puisque la plateforme a annoncé faire tomber celle-ci de 25 % à, accrochez-vous bien... 5 %. Autre bonne nouvelle, la rémunération perçue par les coursiers aux heures de pointe est revue à la hausse, sans plus de détail pour le moment.


Mais, et c'est là où le bât blesse, ces deux informations positives pour les livreurs sont sérieusement contrebalancées par deux autres. D'une part, le prix au kilomètre de la course, qui passe de 1,40 à 0,85 euro à Paris et de 1,30 à 0,80 euro en province ; et d'autre part, la diminution de la prime allouée pour la récupération d'une commande auprès d'un restaurant, ce qu'Uber Eats appelle la « prise en charge au restaurant ». Celle-ci tombe de 2,50 à 2 euros.

Le tarif de la remise aux clients vient quant à lui équilibrer les débats puisqu'il ne bouge pas, étant toujours fixé à 1 euro.

Un gain théorique d'environ 5 % par trajet

Selon Uber Eats, une course longue de 1,5 kilomètre à Paris ne rapportera plus que 4,28 euros bruts au livreur, contre 5,60 euros auparavant. Mais, en prenant l'exemple d'un coursier qui gagne entre 160 et 200 euros nets sur la base d'une vingtaine d'heures hebdomadaires, le service calcule qu'une fois la commission de la plateforme déduite (qui passera de 0,22 à 1,40 euro) et les cotisations sociales prises en compte, la même course augmentera en réalité de 4,7 %. Sur ce trajet, le coursier verra donc sa rémunération nette passer de 3,61 à 3,78 euros.

Cette affirmation sera-t-elle systématique ? Sans doute que non, puisque appliquée à un cas ciblé seulement. Interrogé par nos confrères du Parisien, Jean-Daniel Zamor, co-fondateur du Collectif des livreurs autonomes de Paris (CLAP), affirme que le calcul avancé par Ubers Eats dépendra des courses, et que l'avantage de la nouvelle tarification par rapport à l'ancienne ne sera effectivement pas systématique.


Il rapporte cependant, pour nuancer ses propos, que « les livreurs consultés plébiscitent la nouvelle tarification ».

Un livreur Uber Eats témoigne pour Clubic :

Pour Gabriel (nous avons volontairement changé le prénom pour protéger l'anonymat de notre témoin), « la nouvelle tarification est une escroquerie, elle ne paie plus correctement les longues courses ». Le livreur, qui exerce en Normandie, nous démontre, calculs et tableau à l'appui, qu'au-delà d'un kilomètre, les livreurs sont perdants sur la rémunération.

Concrètement, le nouveau système ne favoriserait que les petites courses, inférieures ou égales à un kilomètre. « C'est une manière de se moquer des coursiers », déplore notre témoin. « Uber nous promet des primes exceptionnelles, mais quand on voit ce qu'ils font actuellement... » peste-t-il, insistant le fait que seul les coursiers qui enchaînent les petites courses seront avantagés.


Les coursiers seront fixés sur les avantages et les inconvénients de cette nouvelle rémunération dans les prochaines semaines.

Source : Communiqué de presse
44 réponses
13 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Consommation de
Sans enquête antitrust, Windows Mobile aurait dominé Android... selon Bill Gates
Débat | YouTube change-t-il pour le pire ?
La Chine lutte contre l'addiction au jeu en imposant un couvre feu et une limite de temps quotidienne
Pick-up Tesla : cochez la date, le concurrent du Rivian R1S présenté dans deux semaines
Le Samsung Galaxy Fold en rupture de stock en cinq petites minutes en Chine
Un TER n’émet pas toujours moins de CO2 qu'une voiture ou un autobus !
Un bouton sur Netflix pour passer les blagues sur Donald Trump pendant un spectacle
Edge basé sur Chromium, aka Chredge, sera bien disponible sur Linux

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top