Uber cherche des villes pour tester ses "voitures" volantes

Par
Le 31 août 2018
 0
uber flying car
© Uber

Le projet UberAir cherche des villes cobayes. Le service de transport de demain a listé cinq pays qui pourraient accueillir les premiers vols de ses « voitures » volantes, et Paris en fait partie.

Après Dallas et Los Angeles, Uber cherche officiellement une troisième ville qui pourrait servir de banc d'essai à grande échelle pour les tests UberAir.

Parmi les shortlistés on retrouve Sydney, Melbourne, Rio de Janeiro, Sao Paulo, Mumbai, Delhi, Bangalore, Tokyo et Paris.

Un vol à portée de clic

C'est en substance la promesse d'UberAir. Bien décidée à révolutionner le monde du transport, la société a mis au point des « voitures volantes » ; en réalité des drones à taille humaine et dédiés au transport de personnes.

Connus sous le nom de eVTOL Aircraft (pour appareil électrique à décollage et atterrissage vertical), les appareils mis au point par Uber sont conçus en partenariat avec les compagnies Embraer et Aurora Flight Sciences (une filiale de Boeing).

Eh oui, vous avez bien lu, « électrique ». Alors que les voitures (bien terrestres, celles-ci) électriques s'intègrent tout doucement au parc automobile mondial, Uber voit plus loin et prévoit déjà le transport aérien vert. Pour ce faire, la société est aidée dans son projet par Celina Mikolajczak, une transfuge de Tesla.

Après l'annonce d'aujourd'hui, Uber travaille officiellement avec les régulateurs aériens de cinq pays afin de déterminer quelle ville rejoindra Dallas et Los Angeles pour les tests grandeur nature de son service. La décision finale devrait être prise dans les six prochains mois.

Le lancement officiel du programme est lui fixé à l'horizon 2023.

Modifié le 30/08/2018 à 16h31
scroll top