Essai du Toyota Corolla Hybride 180 ch : le choix du réalisme

Camille Pinet
Spécialiste automobile
18 mai 2021 à 19h04
33
Toyota Corolla Hybride 180 ch

Si les voitures électriques font les gros titres, le marché automobile est encore massivement porté par le moteur à pétrole. La transition entre ces deux énergies passe en partie par l'hybride dont Toyota fut le précurseur. Aujourd'hui, sa Corolla n'est plus disponible qu'équipée de cette motorisation, présentée comme une alternative vertueuse au Diesel. Bien rodée mais non rechargeable, la technologie du Japonais est-elle encore dans le coup ? Réponse avec l'essai de l'inédite version 180 ch de la compacte.

C'est une affaire entendue : le monde de l'automobile a amorcé sa transition et l'électricité semble être son seul avenir. En tous les cas, les gouvernements européens en sont persuadés et ne cessent d'accumuler les décisions en ce sens : interdiction de circulation dans les villes, fin annoncée de la commercialisation des modèles thermiques, Airbus de la batterie...

Difficile pourtant de renoncer du jour au lendemain au pétrole. Pour des raisons de production, d'infrastructures, d'utilisation et tout simplement de coût, la voiture électrique restera encore pour quelques années un produit de niche. En attendant que ces épineux problèmes soient résolus, l'auto de monsieur tout le monde continue d'utiliser des moteurs à combustion que l'on tente par tous les moyens de rendre plus sobre et moins polluants. La recette du groupe Toyota en la matière est désormais bien connue : il s'agit du système HSD (Hybrid Synergy Drive), qui associe deux machines électriques (dont une seule joue un rôle de traction) avec un moteur essence atmosphérique à travers une transmission à trains épicycloïdaux.

Toyota Corolla Hybride 180 ch

Une stratégie atypique

La formule de l'hybride non rechargeable est promue par le groupe Toyota Lexus depuis 1997 et le lancement de la toute première Prius. Depuis, elle a perdu sa réputation de technologie d'avant-garde pour devenir un objet de grande diffusion : la majorité des modèles vendus aujourd'hui par le Japonais en Europe en sont équipés, tant et si bien qu'il a renoncé au Diesel pour ses voitures particulières. Même si elle a fait ses preuves, cette motorisation reste encore largement sa chasse gardée.

Toyota Corolla Hybride 180 ch
Camille Pinet

Aujourd'hui, seul le groupe Hyundai propose quelques produits hybrides « simples » avant que Renault ne lance en fin d'année une Clio équipée d'un système concurrent original et prometteur. Les autres marques misent en effet toutes sur le rechargeable, qui leur permettra de bénéficier de « bonus » dans l'application de la réglementation européenne limitant la moyenne des émissions de CO2 par constructeur à 95 g/km par modèle à partir de l'année prochaine.

Toyota Corolla Hybride 180 ch
Camille Pinet

Toyota, étant déjà dans les clous, peut s'en passer (la peu performante Prius rechargeable mise à part) et continuer à défendre son moteur HSD, qui a l'avantage du prix : alors que les tarifs de la Corolla hybride 122 ch démarrent à 23 700 €, le modèle rechargeable le moins cher du marché, le Mitsubishi Outlander PHEV, exige 36 990 €... Autant dire que le premier constructeur japonais peut se féliciter d'avoir promu avec constance ce groupe motopropulseur, relativement facile à dépolluer, pas trop coûteux et toujours favorisé par les cycles de mesures officiels de consommation.

Notons toutefois que le tout hybride est réservé à l'Europe : dans les autres régions du monde où la préoccupation écologique est moins prégnante, Toyota est toujours capable de proposer des gros V8 et des moteurs honnis sur le Vieux Continent.

Toyota Corolla Hybride 180 ch
Camille Pinet

Deux moteurs au choix

La Corolla, concurrente des Renault Mégane et Peugeot 308, pousse encore un peu plus loin la stratégie de l'hybride : pour la première fois, elle offre deux niveaux de puissance. La Corolla d'entrée de gamme reprend le moteur 122 ch de la Prius, tandis que notre modèle d'essai reçoit un nouveau groupe motopropulseur, fort de 180 ch. Son ambition est de montrer que l'hybride peut aussi proposer de l'agrément. Une façon de populariser encore un peu plus ce type de moteur, qui misait jusque-là avant tout sur son caractère vertueux.

Toyota Corolla Hybride 180 ch
Camille Pinet

L'augmentation de puissance est obtenue grâce à un moteur thermique plus imposant : de 1,8 litre, il passe à 2 litres et 147 ch tandis que la partie électrique est également modifiée grâce à un moteur un peu plus puissant : 109 ch contre 72 ch. Etrangement, la version 180 ch revient à un accumulateur au NiMH plus encombrant alors que la version 122 ch a droit une batterie Lithium-ion plus compacte. C'est pourquoi son coffre voit son volume raboté de 48 litres.

Toyota Corolla HSD 180 ch : la vie à bord

Toyota n'a pas toujours été une référence du point de vue de la présentation et de la finition intérieure, un critère qui importe pourtant beaucoup sur le marché automobile européen. La prise de conscience semble bien avoir eu lieu puisque l'habitacle de la Corolla réalise d'énorme progrès en la matière. Certes, le dessin de la planche de bord n'est toujours pas un modèle de fluidité mais la qualité des matériaux n'a pas grand-chose à envier aux européennes.

Toyota Corolla Hybride 180 ch
Camille Pinet

L'installation multimédia suscite moins d'éloges. Comme souvent chez les constructeurs japonais, l'interface homme machine n'est pas un modèle d'intuitivité. Les menus sont inutilement complexes et proposent trop de possibilités, comme s'ils s'adressaient à des experts en configuration. Nous avons eu ainsi toutes les peines du monde à trouver comment remettre à zéro la consommation, ce qui impose d'explorer quelques sous-menus parfaitement improbables. Même problème pour se connecter au Wi-Fi de bord, plus difficile à paramétrer qu'un réseau tournant sous Windows Millenium...

Bien dessinés, les sièges avant offrent un excellent confort et maintiennent correctement le corps. En revanche, l'espace à l'arrière de la Corolla n'a rien d'une limousine : l'espace est tout juste suffisant pour deux adultes. C'est pire encore lorsque l'on évoque la question du coffre. Même si les batteries viennent se loger sous la banquette arrière, le volume proposé par la Corolla est très en dessous de la moyenne de sa catégorie. Un vrai défaut, qui peut cependant être contourné en optant pour le break qui propose 581 litres de volume, soit 268 litres de plus.

Toyota Corolla Hybride 180 ch
Camille Pinet

Sur la route

Les Toyota, particulièrement les compactes, n'ont jamais brillé par leur dynamisme ou même leur confort. Largement mise au point en Europe par des Européens, la Corolla tord le cou à cette réputation déjà démentie par la dernière Prius et le CHR. Souplement suspendue, elle se révèle particulièrement adaptée à nos routes de plus en plus bosselées et garnies en nids de poules.

Par rapport au moteur 122 ch, le 180 ch marque également de gros progrès. Il corrige en effet en partie le gros défaut qui a toujours été reproché aux mécaniques hybrides Toyota : les vocalises du quatre cylindres donnant l'impression de « s'emballer » à l'accélération à cause de la transmission épicycloïdale à variation continue. Grâce au surcroît de puissance, il est moins souvent nécessaire d'utiliser le moteur au maximum et on peut rouler tout en souplesse.

Toyota Corolla Hybride 180 ch

Sans se révéler sportive, cette compacte offre toujours des capacités d'accélération confortables qui permettent de s'insérer avec aisance sur l'autoroute. Le 0 à 100 km/h réalisé en moins de 8 secondes en témoigne. Bien entendu, elle brille toujours en ville grâce à sa boîte entièrement automatisée. C'est aussi sur ce terrain que son moteur électrique prend le plus souvent le relais, permettant de temps en temps de glisser en silence.

Attention toutefois, n'espérez pas rouler longtemps en électrique, l'autonomie étant inférieure à 4 km, même en ayant le pied très léger.

Toyota Corolla Hybride 180 ch

Budget et consommation

Certes, la Corolla n'est pas rechargeable, mais cela lui permet grâce à sa batterie de taille réduite d'afficher une masse comparable à un modèle Diesel de taille équivalente. Un facteur déterminant pour limiter son appétit.

Sans surprise, c'est en ville qu'elle réalise les scores les plus impressionnants. Là où une compacte essence automatique réclamerait au moins 8 litres aux 100 km, la Corolla n'en consomme que 5.

Sur route et autoroute, le bilan est un peu moins favorable. Nous avons relevé un score de 7,6 litres à 130 km/h, un chiffre que les meilleures compactes automatiques essence telles que la Mégane 1.3 TCe 160 ch EDC sont largement capables d'atteindre. Autant dire qu'elle ne peut rivaliser avec un Diesel pour les très gros rouleurs qui accumulent les longs trajets. En revanche, pour une utilisation familiale composée de nombreux petits trajets et des départs en vacances occasionnels, elle apparaît bien calibrée.

Toyota Corolla Hybride 180 ch
Camille Pinet

Reste cependant la question du prix. Même si la technologie de Toyota a été largement amortie depuis 1997, la Corolla affiche des prétentions tarifaires relativement élevées. Facturée 33 700 € dans notre finition haut de gamme Collection, elle demande un effort de 1 400 € supplémentaires par rapport à une Renault Mégane TCe 160 ch EDC GT Line, la compacte essence la plus comparable. Il est vrai que sa dotation est plutôt riche avec par exemple l'entrée mains libres, la navigation et la sellerie mixte en série.

Bilan

La technologie hybride non rechargeable n'a plus rien de révolutionnaire et peut paraître même presque datée face aux dernières nouveautés électriques : les économies de carburants qu'elle génère sont substantielles mais pas spectaculaires.

Cependant, dans la vraie vie, où les bornes de recharges dans les parkings individuels répondent aux abonnés absents, elle apparaît comme une solution de transition crédible et surtout une véritable alternative au Diesel.


En démontrant qu'elle peut aussi rimer avec agrément de conduite, la Corolla se réserve une place de choix sur un marché des compactes très compétitif en Europe. L'aboutissement d'une stratégie de long terme bien pensée.

Toyota Corolla Hybride 180 ch

Fiche technique Toyota Corolla 180 ch Collection

Dimensions L x l x h (en m)4,37 x 1,79 x 1,44
Empattement2,64 m
Volume de coffre arrière313 L
Poids à vide1 285 kg
Nombre de places5


Moteur4 cylindres en ligne Aktinson
Cylindrée1 987 cm3
Moteur électriqueUn moteur synchrone à aimant permanent + un générateur
Puissance totale cumulée180 ch à 6 000 tr/min
Couple total cumulé190 Nm à 4 400 tr/min
Puissance fiscale 6 CV
BatterieNiMH 1,4 kWh
PropulsionAux roues avant
DirectionElectrique à crémaillère
Suspension avantPseudo McPherson, ressorts hélicoïdaux, amortisseurs télescopiques
Suspension arrière Multibras, amortisseurs télescopiques


0 à 100 km/h7,9 secondes
Vitesse maximale180 km/h


Toyota Corolla Hybride 180 ch
Camille Pinet

Prix et équipement

Prix Corolla Hybride 180 ch Collection : 33 700 €
Bonus écologique : 0 €

EquipementSérieOption
Peinture métalliséeOui 
Caméra de recul 360°Oui 
Sellerie cuir 1 000€
Jantes alliageOui (18 pouces) 
Entrée et démarrage sans clé Oui 
NavigationOui 
Phares à LEDSOui 
Sièges et volant chauffantOui 
Système audio et Affichage tête haute 1 000€
Toit panoramiqueNon 
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
33
20
tmtisfree
C’est une affaire entendue : le monde de l’automobile a amorcé sa transition et l’électricité semble être son seul avenir. En tous les cas, les gouvernements européens en sont persuadés<br /> … et ces gouvernements récolteront les résultats catastrophiques qu’ils méritent à vouloir manager l’économie comme dans les Soviets : la fin de l’industrie auto et une belle augmentation du chômage. Comme le dit si justement le patron de Volkswagen:<br /> The current campaign against individual mobility and thus against conventional cars is reaching existence-threatening proportions… Instead of using petrol or diesel, we’ll basically use coal, even if we’re electrically powered, and in the worst case we’ll use even lignite. That drives the idea of electric mobility ad absurdum!<br /> Ou un dirigeant de PSA:<br /> You have cars that cost an extra 10,000 euros to build, fleet-emissions targets requiring a certain sales volume and consumers who may or may not want them. All the ingredients are there for a powerful explosive.<br /> Source World Tribune : Volkswagen CEO: Climate change hysteria killing Germany’s auto industry
nirgal76
7,6 litres à 130 km/h, c’est plus que mon 3008 150ch (2L) sans être hybride et avec une habitabilité plus spacieuse (sans parler du coffre). Aucun intérêt pour quelqu’un qui roule beaucoup sur grande route.
jibi049
Petite faute de frappe dans le tableau des caractéristiques : Atkinson, pas Aktinson.
jibi049
Tout dépend du profil de la route que tu empruntes à cette vitesse… Sur une route peu vallonnée à 120 je tourne plutôt autour des 6-6,5L / 100.<br /> Avec un profil majoritairement autoroutier, mais avec un bout de ville et une partie village, j’ai une moyenne de 5,42L/100, mon plus élevé 5,6L/100. Pour le moment avec plus de ville et de nationales, l’ODB affiche 5,1L/100 (et il vise plutôt juste). C’est moins que ma Yaris 1.33 essence.<br /> Bien sûr ça a plus d’intérêt pour quelqu’un qui fait beaucoup de ville. Mais il y a aussi le confort de conduite autour de tout ça Perso j’en suis très satisfait depuis que je l’ai.
toug19
“Nous avons relevé un score de 7,6 litres à 130 km/h, un chiffre que les meilleures compactes automatiques essence telles que la Mégane 1.3 TCe 160 ch EDC sont largement capables d’atteindre” Donc le système n’a que peu d’intérêt.<br /> Prix: ‘33 700€’, Pour 2000€ de plus, vous achetez une électrique à forte autonomie, que vous rentabilisez avec les 8€ pour 400 km.
Miataguy
Victor Hugo a dit :<br /> Rien n’est plus puissant qu’une idée dont l’heure est venue.
nirgal76
Moi qui fait peu de km en semaine presque que ville(30km par jour) et beaucoup presque chaque we,mi autoroute mi route (800km A/R), me faudrait une voiture qui fasse les 2. Electrique pour la semaine et thermique pour le we (mais qui coûte pas un bras, c’est là que ça va coincer). Et accessoirement, que je puisse toujours tracter ma ptite remorque quand j’ai besoin parfois.
KlingonBrain
L’inéluctable désastre social qui se profile à l’horizon se finira vraissemblablement par un atterrisage politique relativement brutal.<br /> Entre les lois qui interdisent les voitures anciennes (majoritairement des voitures de pauvre) dans les grandes villes, les voitures électrique hors de prix pour les ménage modeste et les licenciement chez les construsteurs, je vois mal comment ceux qui prennent ces décisions pourront survivre politiquement. Je pense qu’ils gagnent trop pour se rendre vraiment compte de ce qu’ils font et surtout de ce que leurs décisions engendrent pour la france d’en bas.<br /> A moins de supprimer les élections, il parrait évident qu’un gouvernement “populiste” arrivera au pouvoir à un moment ou un autre. Et il portera sans doute à l’image d’un donald trump une idéologie qui se retournera contre tout ça.
Bouno57
Bonjours, je possède actuellement un rav4 2019 qui possède la même technologie, ce dernier et plus lourd (1,6T) avec 218ch.<br /> Je l’ai depuis le mois de mai, de ce fait nous sommes partis en vacances (majoritairement de l’autoroute) avec ma petite famille de 4 avec les bagages qui vont avec ), je tiens à précisé que je roule aux limitations , mais pour y arriver j’ai sincèrement tendance à avoir le pied lourd,mais malgré cela j’ai tourné à 6,5L au 100 , en temps normal je roule à 60/50 (autoroute /nationale) et malgré cela je tourne ( avec la même conduite) au grand maximum, vraiment au grand maximum 5,8L et encore depuis mon dernier plein de carburant je suis à 5,4L.<br /> Dernière info, avant je possédait un Vw Touran tdi 105 ch de 2009, que j’ai gardé 10ans, ce dernier avec les mêmes trajets et surtout la même conduite, consommé un peut plus (pour autant de poid et 2 fois moins de chevaux) …
nirgal76
Faudrait pour ça que les “populistes” (comme les appelle les bien-pensants) des 2 bords se mettent d’accord. Comme c’est pas prêt d’arriver, d’ici là, Macron a encore de beaux jours vu le reste de la classe politique. Les européennes ont montrés qu’il sera le prochain président, et les gilets jaunes recommencent et durement. La dernière fois, ça ne lui a pas fait de tord, bien au contraire, ça a plutôt fait baisser les autres partis non populistes sans augmenter ces derniers.<br /> Même si bon, le scrutin européen est un peu particulier et le taux d’abstention à tendance à faire gonfler les chiffres comme pour le RN ou les verts ou leurs partisans se mobilisent plus, mais ils n’ont pas de réserve de voix.<br /> Non malheureusement, rien ne va changer aux prochaines élections, on aura encore Macron et le RN au second tour, un RN sans réserve de voix et un Macron qui passera donc.
Bouno57
Ps,<br /> Il est vrai que de nos jours d’autres technologies sont disponible, mais les quelles ??<br /> Électrique avec 400 kms d’autonomie en Zoé (j’espère trouvé une borne ), acheter une TESLA, qui tourne dans les 50 000 euro ( là tu en fait des borne pour amortire le prix d’achat en électricité).<br /> L’autre choix libride rechargeable qui permet de faire 50 kms , ces derniers sont aussi chers que mon Rav4 (et il faut ajouter des options pour avoir un équivalent en terme de sécurité), après le prix d’achat vous ajoutez la même contrainte que la Zoé pour espérer faire baisser la consommation, moi perso je fait le plein dans une station.<br /> Donc oui cette technologie a quelques inconvénients, mais certainement pas plus que les moteurs thermique actuels, et surtout pas plus que les pseudo hybride actuels.<br /> La seul chose que je puisse dire, et d’essayer avant de juger, car cette technologie est perturbante mais efficace .
zeebix
Pareil je fais du 7l/100 à 130 avec ma C4 2 150ch… Du coup je vois nettement moins l’intérêt de l’hybride pour moi qui roule pas mal… Décidément ça va pas être simple de changer…
nirgal76
Tu t’es trompé de fil de discussion ou t’as raté ton effet ?
Bouno57
Oups pb de frappe (25,L de cylindrée) 218 cv
Bouno57
Qui ?
Bouno57
Décidément 2,5L
zoup01
Une hybride sur l’autoroute, ça sert pas à grand chose…c’est le moteur thermique qui fait la totalité du travail…<br /> 7-7,5l/100 avec une essence à 130, c’est tout à fait dans les normes habituelles.<br /> C’est en ville que l’hybride est le plus rentable.
Bouno57
La technologie toyota, ne fonctionne pas du tout de cette façon,à 130 il y a alternance moteur thermique /électrique mais également arret du moteur, dans les descente la rotation des roues recharge la batterie moteur à l’arrêt.
perfector
7,6l à 130.?! Et encore réel ou ODB vu la précision chez Toy…<br /> Ma Lexus IS300h qui a pourtant un 2.5l Atkinson et pèse 1700kg ne consomme pas autant, plutôt 6.5 à 7l et encore à 130 GPS.<br /> Étonnant, peut être une erreur…
sinbad21
Ce que dit le patron de VW est vrai pour l’Allemagne, pas pour la France dont l’électricité est fournie essentiellement par le nucléaire. Ce qui est absurde, ce n’est pas de vouloir imposer la voiture électrique pour des raisons de santé publique et de sauvegarde du climat, c’est d’avoir cédé au lobby des Verts dans les années 80 en renonçant au nucléaire au profit du charbon. L’Allemagne empoisonne l’Europe et le patron de VW n’a rien à proposer pour mettre fin à cette nuisance.
tmtisfree
sinbad21:<br /> le patron de VW n’a rien à proposer pour mettre fin à cette nuisance<br /> Il faut rendre à César etc. : la “nuisance” de cette situation n’est pas du fait de “l’Allemagne” mais des escrolos (les anciens rouges), allemands ou autres.<br /> Le rôle d’un patron n’est pas de faire de la politique mais de faire tourner et survivre son entreprise.<br /> Si les (décisions) politiques sont ineptes, les fautifs en sont les électeurs qui les élisent, et plus généralement le système dit “démocratique” qui n’est qu’une grossière farce.
Bouno57
C’est clair, on est d’accord.
TNZ
IS300h de 2018, c’est 1600 kg sur la balance … et je fais plutôt du 6 à 6,5 L à 130.
cgmonkey
Je roule en Auris hsd et je dépasse jamais 6L/100km. Il faut un temps d’adaptation pour rouler avec ce système. Dernièrement 4.7L/100 sur 150 khm 80% d’autoroute avec clim a 24°C. Faut avoir le pied très léger, le mode eco y contribue . Mon record est de 3.4L sur 35km. Et dans les petits trajets de quelques kilomètres je fait du 2.9L/100.<br /> Mais tout ça dépend vraiment de votre conduite.
IKLOK
j’ai une “vieille” Prius 3 de 2010, qui me fait du 5.5l en ville, dans les embouteillage et m’a fait du 5.3l au cent cet été pour 3978.5km…dont 80% d’autoroute…<br /> je m’amuse plus à son volant qu’au volant de la précédente, une polo de 2016 avec un tout petit essence…et en consommant bien 2l de moins en ville au cent…<br /> j’avoue que pouvoir tester la 180cv me tente bien…
KlingonBrain
N’oublions pas que le RN est arrivé en tete aux Européennes. Et plus le temps va passer, plus les extrèmes parviendront à se coaliser.<br /> Cela dit, votre scénario est plausible et meme probable. Mais cela ne fera que retarder l’inéluctable de 5 ans. Et la situation sociale ne fera que s’aggraver, ce qui rendra du meme coup l’avènement des populistes encore plus inéluctable.<br /> D’ailleurs rien ne dit que ce sera le RN ni un autre parti connu actuellement. Avec Internet, de nouveaux parti populistes peuvent se créer très vite à partir des réseaux sociaux et/ou de Youtube. Les livres d’histoire montrent qu’en de tellles situation, meme le pire peut arriver au pouvoir.<br /> Enfin, il ne faut pas oublier que gagner une élection n’est pas tout. La démocratie ne se résume pas juste à atteindre les 51% pour dicter tout ce qu’on veut aux 49 autres.<br /> Si la majorité lèse trop les intérets de la minorité et cela pendant une durée trop longue, les livres d’histoire démontrent que le processus démocratique peut perdre tout son sens. Et cela peut se terminer de façon catastrophique, par exemple par une guerre civile ou l’arrivée au pouvoir d’un tyran.<br /> Pour ma part, je pense que les mesures écologistes sont la goutte qui fera déborder le vase pout la France d’en bas. Et cela d’autant plus qu’elles vont impacter très durement les plus pauvres.
nirgal76
RN en tête par je jeu des pourcentage/abstention. mais en nombre de voix, il ne progresse pas. 5.3. millions de voix a ces européennes. Au premier tour des présidentielles 2017, M. Le pen avait fait plus de 7 millions de voix (10M au 2ieme). Ils ne rassemblent pas plus qu’avant mais leur électeurs ce sont plus mobilisés voilà tout mais Ils ne progressent pas en fait.<br /> “Pour ma part, je pense que les mesures écologistes sont la goutte qui fera déborder le vase pout la France d’en bas. Et cela d’autant plus qu’elles vont impacter très durement les plus pauvres.” &lt;-- bien d’accord.
cpicchio
Le problème aujourd’hui est qu.aucune solution n.est universelle, n.en déplaise aux lobbyistes de tout bord<br /> L.hybride est idéal pour un mix 70% petits trajets 30% longs trajets (cela rajoute de 150 à 200 kg , donc moyen pour la conso quand on dépasse les 50km de la partie VE).<br /> Le diesel est idéal sur autoroute mais bof bof question santé (et de toutes les façons bientôt interdit dans certaines villes).<br /> L’electrique est de plus en plus intéressant (il faudrait être aveugle pour ne pas voir les progrès de faits) mais trajets à oublier sur autoroutes quand l’on dépasse les 400 km et coût à l’achat important.<br /> L’essence sans hybridation amènera très vite un malus co2 important à l’achat (alors que le coût d’achat est le plus faible)<br /> Et comme dit plus haut, les coûts s’envolent avec des aides qui sont des non sens (qui paye ceci… c’est in fine nos impôts) avec des petites voitures plus lourdement taxées que de gros SUV.<br /> L’achat d’un véhicule deviendra de plus en plus complexe dans les prochaines années si l’on n’est pas CSP+
Bouno57
HULK69,<br /> avec le temps en effet de plus en plus de gens veulent rouler ecolo par choix personnel ou le fait que l’on nous y pouce doucement avec en effet des restriction de plus en plus importantes.<br /> Après pour le prix qui est donné en général il s’agit des haut de gamme et ce dans tous les reportages,<br /> l’entrée de gamme tourne autour des 27000€ alors que pour une 308 est à 23000€ avec un moteur un peut Moins puisant qui consomme un peut plus, avec une boîte auto en option qui coûte 1800€, d’autres équipement également en option.<br /> Donc résultat tu te rapproche tranquillement du prix de la toyota,<br /> Sans oublier que la toyota a de serie, régulateur adaptive jusqu’à l’arrêt, maintien dans la voie, lecture des panneaux anti collision pieton/cycliste…<br /> Alors que la 308 n’as pas toute cette armada de sécurité active.<br /> pas de malus, si comme mon rav4 carte grise gratuite.
Scalp2112
Je suis étonné des chiffres de conso du modèle 180cv. Avec ma Corolla HSD 122cv je fais du 3,8L en ville et entre 5L et 5,5L cet été sur la route des vacances.<br /> L’effet d’emballement du moteur a aussi été bien amélioré, l’insonorisation est plutôt bonne sur ce modèle.<br /> Et autre point important rarement mentionné avec les véhicules électrifiés, le freinage régénératif évite d’user les plaquettes et réduit fortement la pollution aux particules fines de celles-ci.
lepirate
J’ai commencé à conduire ma second Prius en décembre, et j’ai déjà fait 19000 km depuis. Ill s’agit d’une Prius 4, et j’avais auparavant une Prius 2 depuis 2008 que j’ai revendue 3500 € avec 230,000 km. Elle a été parfaitement fiable, pas une seule panne.<br /> Revenons à la Prius 4, mes consommations sont bien meilleures que la Corolla de l’article :<br /> Avec 3 personnes à bord et pas mal de bagages on arrive à 5L/100 pour un trajet de 1095km avec 95% d’autoroute a 125-130 km/h la plupart du temps.<br /> Nous avons également fait le même trajet en sens inverse en roulant à 115/120 pour obtenir une consommation de 4.6L/100.<br /> La Prius est confortable et a plus de place à l’arrière que la Corolla. Le coffre est également excellent avec 502 litres.<br /> Sur de petits trajets je réalise des consommations plus proches des 4L, récemment même 3,1L sur 15 km avec une partie en ville.<br /> Je ne sais pas s’il y a une autre voiture de taille et confort similaire ou supérieur, et de prix similaire, qui consomme si peu ET ne gaze pas les gens au NO2 et aux particules fines.<br /> Je rejoins aussi le point d’un autre utilisateur qui soulignait que les véhicules hybrides ou électriques vont beaucoup moins user les plaquettes de freins (et donc faire encore moins de particules fines) que les véhicules sans régénération électriques.<br /> Franchement c’est un véhicule très agréable. Oui bien sur la manière dont le bruit du moteur évolue lors des accélérations peut paraitre surprenant, mais après quelques minutes on n’y pense plus. J’imagine que le bruit du moteur a dû aussi surprendre les gens qui sont passés pour la première fois du cheval à la voiture, non ?
bafue
Aussi le fait qu’une Toyota c’est fiable ,très fiable …Les autres ne peuvent en dire autant …
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Le trou noir au centre de notre galaxie semble avoir de plus en plus faim
Une prothèse permet de rétablir les sensations de patients amputés au-dessus du genou
Opera GX permet désormais de limiter sa bande passante au profit de vos streams et jeux
L'armée britannique aussi veut se passer des énergies fossiles
🔥 RED, Free, Sosh, B&You : les promos du moment sur les forfaits sans engagement
Neo-Geo Arcade Stick Pro Controller : 20 jeux, et une compatibilité PC et Neo-Geo Mini
Des scientifiques ont mis au point un propulseur pour fusée à base de sel
Ecouter Spotify sur son aspirateur robot ? Il y a un hack pour ça.
Le saviez-vous ? Un Game Boy, meurtri, a survécu à la guerre du Golfe
Haut de page