Avec l’arrivée de modèles électriques, Renault pourrait stopper la production de la Mégane

Arnaud Marchal
Spécialiste automobile
27 avril 2020 à 16h32
0
Renalut megane Estate 4
© Renault

Renault investit toute son énergie dans le développement de sa nouvelle gamme électrique et devra probablement arrêter la production de l'une de ses anciennes stars, la Renault Mégane.

Son remplacement par une hypothétique cinquième génération était attendu aux environs de 2023, mais rien n'est moins sûr pour le moment, tant que le constructeur ne précise pas les contours de sa future gamme, composée de véhicules thermiques, hybrides mais surtout électriques.


La Mégane, première victime de la future gamme électrique de Renault

Avec des ventes en forte baisse, passant de plus de 460 000 exemplaires en Europe en 2010 à moins de 210 000 en 2019, la Mégane pourrait être supprimée de la gamme du constructeur français.

C'est en tout cas, ce que laisse comprendre le directeur du « Style » de la marque au losange, Laurens van den Acker, lors d'une interview accordé au magazine Auto Express : « La Mégane est dans un segment de plus en plus sous pression. Vous devez mettre votre argent là où est l'avenir du marché ».

La berline, née en 1995 pour remplacer la Renault 19, se décline depuis en deux à quatre carrosseries différentes suivant les générations, et ce afin de couvrir une large demande de la clientèle allant de la berline au break, en passant par le cabriolet et la berline tricorps.

Le léger lifting et la version hybride rechargeable, à venir cette année, lui laisseront un peu de répit, mais qui sera surement de courte durée.

Renault Talisman
© Renault

Une refonte prochaine de la gamme au profit des modèles électriques

La Mégane ne sera surement pas la seule sacrifiée sur l'autel de la nouvelle gamme électrique que Renault prépare activement. Laurens Van den Acker l'a aussi clairement exprimé à Auto Express : « Inévitablement, une fois que nous commencerons à ajouter une offre de véhicules électriques à notre gamme, certains des autres véhicules devront partir, car nous ne pouvons tout simplement pas nous permettre de développer tout cela en même temps ».

Ainsi, les gammes Scenic et Grand Scenic seront remplacés par les futurs Kadjar et Grand Kadjar. L'emblématique Renault Espace tirera sa révérence également ainsi que la Tallisman, victime du prochain grand plan d'économie que le constructeur devrait annoncer en mai prochain.

La disparition d'une partie de l'actuelle gamme Renault laissera donc la place d'une part à des véhicules compacts thermiques ou hybrides, et d'autre part à une nouvelle gamme électrique allant du petit SUV au véhicule haut de gamme.

Source : Motor1
Modifié le 27/04/2020 à 17h12
33
21
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
scroll top