Voiture à panneaux solaires rétractables : des technologies françaises

Arnaud Marchal
Spécialiste automobile
08 avril 2020 à 10h04
0
Gazelle Tech Prototype
© Gazelle Tech

L'idée est simple, mais la mettre en pratique est particulièrement compliqué. La jeune start-up bordelaise Gazelle Tech a pourtant trouvé un partenaire pour réaliser le projet fou d'une couverture de panneaux solaires qui se déploie toute seule, à l'arrêt du véhicule.

Avec cette innovation, Gazelle Tech se prépare à commercialiser la première voiture électrique autonome en énergie. Une récente levée de fond va lui permettre de réaliser les crashs-tests nécessaires à son homologation.

Un film photovoltaïque souple pour une autonomie grandie

Pour réussir l'exploit de déployer une couverture solaire sur le véhicule, Gazelle Tech s'est associée au fabricant nantais ARMOR, spécialiste des panneaux photovoltaïques souples.



La couverture se déploie et se range automatiquement d'une simple pression sur la télécommande du véhicule. Le film ASCA, testé par les experts de l'entreprise, est imprimé en très fine couche sur la bâche de protection grâce à une encre à base de polymère organique semi-conducteur.

Il est à priori capable d'exécuter 50 000 cycles d'enroulement sans perte de performance, une résistance nécessaire pour une utilisation quotidienne.


Palier le temps d'immobilisation de la plupart des véhicules

La couverture solaire permettrait d'apporter, en une journée, une trentaine de kilomètres d'autonomie au SUV de Gazelle Tech, le tout d'un simple appui sur un bouton de la télécommande.

D'après les estimations du constructeur, cela permettrait actuellement de parcourir jusqu'à 6 200 km par an en France et Gazelle Tech prévoit de doubler cette distance d'ici à 2022.

Sachant qu'en moyenne, une voiture en France parcourt 13 000 km par année et passe 90 % de son temps à l'arrêt, l'idée est plutôt prometteuse.

Le SUV léger de Gazelle Tech : 180 km d'autonomie

Gazelle Tech est une start-up créée par Gaël LAVAUD. Cet ingénieur a passé huit ans à la tête du département « Recherche » de Renault. Avec son équipe, il a ainsi développé un véhicule électrique léger, qui ne nécessite que quatre heures de recharge sur une prise domestique pour offrir jusqu'à 180 km d'autonomie.

Sa fabrication repose sur l'usage de matériaux composites, et son poids tiens à une batterie moitié moins lourde comparée à celle d'un véhicule équivalent. Cette combinaison, associée à l'utilisation des panneaux photovoltaïques, permet de réduire le poids du SUV, sans nuire à l'autonomie.

À noter que la start-up vise aussi bien le marché européen que les marchés émergents où une motorisation thermique devrait également être proposée à l'avenir.

Source : Electrek
Modifié le 08/04/2020 à 10h10
10
10
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
Freebox Pop: retrouvez toutes les annonces présentées ce mardi !
La 5G, une technologie pour
53 millions de tonnes de déchets électroniques en 2019, un record pas très glorieux
Tesla continue de faire dans la pseudo-disruption et commercialise désormais des shorts...
5G : à Singapour, Ericsson et Nokia sont préférés à Huawei, encore...
Facebook Messenger et WhatsApp bientôt réunis ?
Au diable AMD ? Apple travaillerait, aussi, sur des GPUs de son cru
Les États-Unis songent à interdire TikTok
scroll top